Esclave soumis de Maîtresse Leslie (2)

esclave soumis

Quand la musique est bonne à la cadence de votre fouet.

Je vous donne ce que je vaux, sur les zébrures de mon corps

Je vous donne cette soumission et cette différence.

À l’ombre de votre supériorité, comme le chien que je suis.

Tout est imaginaire, et je rêve de votre présence, telle une autorité absolue sur mon existence.

Je ne suis plus rien sans vous, vous êtes ma Maîtresse. Et mon cœur bat au rythme de vos messages. C’est un ordre que vous me donnez ! après une semaine d’abstinence, je peux enfin me vider, me branler, en éjaculant un foutre soumis à votre volonté, et cette photo que je vous envoie en signe et preuve de dévotion, comme une masturbation sur pellicule, et ce jet sortant de mes entrailles, liquide chaud, comme la traite de couleur lait d’un animal, je jouis en votre honneur.

Je suis seul dans ma niche, j’attends votre message, et je me pince les seins en pensant que vous pourriez le faire, si vous n’étiez pas si loin. Je ne vous ai jamais vu qu’à travers des photos, comme une galerie magnifique de votre visage de Reine, et je suis déjà votre esclave soumis, attendant fidèlement le bip de mon portable, me signalant que vous m’avez écrit un petit mot, comme si ma vie en dépendait.

 

Soumission à grande distance

 

C’est un ordre que vous me donnez ! Et ce plug dans mon anus que je dois garder toute la nuit, toujours cette photographie que je dois vous envoyer de cet objet qui me sodomise. Je  le sens comme votre pouvoir qui me pénètre à l’intérieur de mon être, comme un entraînement pour élargir mon rectum en vue de notre future rencontre.

Vos messages journaliers sont devenus une nécessité, ne pensant qu’a cela, mon sexe est dur, je le caresse, sans toute fois me masturber, je n’en ai pas le droit ! Et toujours cette attente comme un amour par correspondance, une soumission à grande distance, un dressage téléphonique… en attendant ce jour divin où je pourrais vous voir comme dans un songe se transformant en désir et en réalité.

C’est un ordre que vous me donnez ! D’inscrire sur mon corps à l’aide d’un feutre la lettre « L », telle la majuscule de votre prénom – Maîtresse Leslie. Sur la photo que je vous envoie, ces « L » d’une couleur bleue comme le bleu de mer de Chine sont les marques de ma servilité, elles sont comme gravées sur mes deux pieds, mes jambes, mon sexe, mon torse, mes seins et mon front.

 

Dans l’attente d’être votre esclave soumis !

 

Je m’imagine, si vous étiez à côté de moi, être ce toutou obéissant, à un seul claquement de vos doigts, ayant un collier de chien et un médaillon gravé de mon nouveau nom d’esclave autour de mon cou. Vous servir à votre demande pour tous vos désirs et vos volontés, ne plus bouger et être à quatre pattes, ne pouvant que voir vos pieds, les embrasser bien sûr en signe de vénération, rester immobile vous servant de mobilier humain, de cendrier ou de toilettes, j’ai la bouche ouverte et je reçois votre champagne et votre caviar.

Je mange aussi tous les soirs à vos pieds en vous remerciant de pouvoir finir vos restes et laper votre assiette. Je ne plus humain, je suis votre chien ! Une laisse m’attachant à votre beauté, des coups de fouet ou de bambou pour me souvenir que je vous appartiens corps et âme. Et la nuit venue, dormir au pied de votre lit ou dans ma cage, être attaché de façon à ne plus pouvoir bouger. Au petit matin, on peut encore voir les traces des cordes sur mon corps comme une cicatrice de votre supériorité. Vous me réveillez en me sodomisant avec vos jouets favoris

Et le bip du téléphone résonne une fois de plus dans mon appartement, je suis toujours seul, c’est vous ! J’attends vos désirs !

C’est un ordre que vous me donnez ! Non c’est un plaisir de devoir vous écrire et de vous envoyer une photographie de Hong Kong tous les jours. Vous servir était certainement ma destinée, ce que je fais avec amour et docilité.

BIP… BIP… BIP… BIP… BIP… BIP… BIP, C’EST LE TÉLÉPHONE…

Il ne reste que quinze jours, longue attente, je suis nerveux et heureux, car je sais que Maîtresse Leslie sera bientôt à mes côtés à Hong Kong…

A SUIVRE…

Eric Masson

Auteur des ouvrages suivants :

  • Un dictateur peut-il en cacher un autre?  (pamphlet) Edition du Net
  • Le diable a ses raisons – Mon Testament (roman) Edition du Net
  • Un meurtre à trois – Mon Testament 2 (roman) Edition du Net
  • L’homme qui hait les femmes – Mon Testament 3 (roman) Edition du Net
  • La littérature face à l’Histoire – Histoire de la littérature de l’Antiquité à nos jours (essai) Edition Paroles d’Expats
  • Des petits plaisirs comme une tranche de vie (nouvelles) Edition du Net
  • Erotica mon amour – Les amours noirs (nouvelles) Edition du Net
  • Voyage en Chine (roman) Edition Paroles d’Expats
  • A journey in China (novel) Edition Paroles d’Expats
  • A PARAITRE
  • La Révolution française était-elle misogyne? (Petit essai historique sur la place de la femme pendant la Révolution française)  

Please follow and like us:


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
2 comments on “Esclave soumis de Maîtresse Leslie (2)
    • Bonjour Lola,

      Imaginaire ou réelle, n’est-ce pas l’objectif de toute histoire ? Bientôt la suite…
      Fantasmes, rêves et réalité se mélangent dans mes souvenirs d’écrivain.
      Si vous aimez mes écrits, je vous conseille un de mes livres : « ÉROTICA MON AMOUR – Les amours noirs », disponible chez tous les libraires ou sur ce site: https://expat-lyrics.myshopify.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.