Fondamentalement un homme soumis (2)

homme soumis
La position dans laquelle elle m’avait mise, était suffisamment confortable pour que j’endure de longues durées, mais suffisamment inconfortable pour que je ne puis trouver le sommeil.
Je repensais sans cesse à ce que j’avais fait et je me disais que finalement, j’avais peut-être été trop loin. Mais le souvenir de son jean moulant , ses bottines … rien que d’y penser ma bite se raidissait.
Elle me laissa dans l’angoisse environ douze heures avant que je ne l’entende rentrer.
– Alors tu as passé une bonne journée ? Moi c’était excellent, surtout avec ton argent!
Elle commença à installer une caméra, beaucoup plus professionnelle et imposante que la précédente. Pendant qu’elle installait son matériel, elle continua son monologue.
– Je ne te pensais pas suffisamment con pour me laisser l’entier contrôle sur toi alors que tu savais que je rêvais de me venger. Il faut croire que je t’avais surestimé.
Elle sortit de son sac des objets qui ne m’était pas complètement inconnu du milieu SM.
– En réalité, tu n’es pas le premier à m’appartenir, mais tu est quand même le mieux foutu!

 

Frustré et humilié par Juliette

 

J’avais beau me sentir flatté, elle enchaîna face à mon regard interrogateur.
– Oui , mon mec est en réalité mon chien, mais tu le connais déjà!
En effet, je m’étais amusé à lui casser le nez une fois qu’il avait voulu défendre Juliette pendant que je l’embêtais. Voyant que je comprenais, elle continua :
– Et autant te le dire, il t’en veux beaucoup, mais tu auras l’occasion de te faire pardonner bien assez tôt. En attendant, il me semble que tu dois être affamé ?
En effet j’avais horriblement faim, n’ayant rien mangé de la journée, à part la sueur de ses chaussettes qui avait fini par couler dans ma gorge.
– Je vais commander des pizzas.
Je n’en revenais pas, ça n’allait pas être si terrible, au final, comme week-end.
Une fois les pizzas arrivées, elle s’assit en tailleur sur mon torse pour commencer à manger.
– Attend, tu ne croyais quand même pas que j’allais t’autoriser à manger ?
Devant mon air déconfit, elle rigola et continua à manger. Une fois qu’elle eut fini, elle prit la dernière part, et la macha tout en libérant ma bouche. Une fois les chaussettes pleines de salive retirées, elle cracha la bouillie de pizzas dans ma bouche. Je n’aurais pas pu imaginer autant aimer ça. Sur ce maigre repas, elle descendit de mon torse et partit fouiller dans ses affaires.
– Il est temps de commencer ton éducation.

 

Début de l’éducation

 

Elle sortit du sac un gode de 20 cm de long et d’une largeur qui m’inquièta immédiatement.
Ensuite, elle me l’enfonça doucement dans la bouche jusqu’à ce qui bloque ma gorge et la respiration, puis le retira. Elle finit par des aller-retour, une vingtaine de fois puis finit par le retirer complètement, plein de ma salive.
– Tu fais cela étonnamment bien pour une première fois : dit-elle avec un clin d’oeil.
Puis elle me l’enfonça d’un coup sec dans le rectum. Je poussai un cri de surprise suivi directement d’une gifle.
– Ferme là !
Elle partit récupérer le linge sale de la famille puis en sortit une paire de collants appartenant à ma demi soeur. Comprenant ce quelle comptait en faire, je la supliai.
– Pitié, fais pas ça Juliette . Je ferai tout ce que tu veux !
Elle enjamba mon torse, puis avec un sourire sadique répondit.
– Tu as fait deux erreurs, premièrement, c’est « Maîtresse Juliette  » et deuxièmement, tu fais déjà ce que je veux alors ça ne sert à rien de supplier.
Elle m’enfonça les collants dans la bouche et recouvrit ma bouche de scotch .
Le goût acide et humide emplit ma bouche, n’osant imaginé ce que cela devait être comme trace laissée par ma demie soeur, j’étais écoeuré et excité à la fois.
– Passe une agréable nuit, ça ne fait que commencer.
Et elle sortit de ma chambre, me laissant immobilisé et le cul godé.
Please follow and like us:


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
2 comments on “Fondamentalement un homme soumis (2)
  1. C’est intéressant.
    Les choses évoluent dans le bon sens. Pour les prochains chapitres, ce serait bien de continuer à monter dans l »humiliation. Le « ça ne fait que commencer » lancé par la fille augure bien de la suite.
    Quant à la sueur de ses pieds, je m’en contenterais bien pour repas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.