Jeune homme soumis : Une première expérience

Révélation de mes fantasmes de jeune homme soumis

 

Tout a commencé, un soir, au mois de Janvier 2019, étant un jeune homme soumis frustré de ne pas avoir une copine dominatrice, je décidai de me lancer et je révélai mon fantasme à ma petite amie.

 

Elle eut la réaction que je redoutais tant. Elle me dit qu’elle ne comprenait pas pourquoi j’étais comme ça. De plus, elle ajouta qu’il était hors de question pour elle de me dominer. Elle partit dormir comme si cette discussion n’avait jamais existé. Je me sentit « débile » sur le coup. Ainsi, je pensais que c’était sur que ça n’allait jamais fonctionner. Aussi, je décidas de faire pareil que ma copine et d’oublier ce petit moment gênant.

Les jours passèrent, nous avions complètement passé outre cette petite discussion.

Puis un soir, pendant que je regardais la télévision dans le canapé, elle rentra du travail. Comme par habitude, je pensai qu’elle viendrait m’embrasser. Ce fut tout le contraire.

 

homme soumis

 

Première gifle

 

Sans dire un mot, elle avança et se mit face à moi debout. Elle commença par me mettre une gifle sévère, la première réelle gifle de sa part.

Avant même que je puisse lui demander pourquoi elle m’avait giflé, elle ajouta d’un ton sec:

-Met-toi à genoux ! 

Sans réfléchir, je lui répondis :

-si tu veux mais pourquoi ? 

Ce fut une erreur de ma part.

Elle me remit une claque d’une vitesse incroyable. Je n’avais rien vu venir. Ensuite, elle répéta:

-Mets-toi à genoux ! 

Sans sortir un mot de ma bouche, je m’exécutai de peur de recevoir de nouveau une claque qui m’aurait certainement fait décoller du canapé.

 

Humilié comme un homme soumis

 

Elle s’assit à ma place, face à moi. J’étais au niveau de ses jambes. Elle m’ordonna:

-Retire moi mes talons ! J’ai mal ! 

Ma pauvre chérie, elle avait travaillé debout toute la journée avec ses bottes à talons. Elle devait avoir mal.

Étant à genoux, je pris son talon et lui enleva, puis je fis de même avec le deuxième. L’odeur était forte. Elle avait gardé ses talons toute une journée de travail. Puis pour m’humilier en tant qu’homme soumis, elle me lança:

-Lèche mes pieds! Ils ont besoin d’être rafraîchis !

J’ai hésité pendant un instant car je me posais plein de questions. Elle me mit un coup de pied en pleine figure qui me fit tomber sur le côté !

-Remet-toi à genoux et lèche mes pieds ! 

 

A genoux pour lui lécher les pieds !

 

Je m’exécutai. Ainsi, je lui léchait ses pieds à travers ses collants avec une forte odeur pendant qu’elle regardait la télé. Cela dura trente minutes. Je commençai à avoir mal au genoux. Ensuite, elle me repoussa avec son pied et me dit d’aller faire à manger puis de mettre la table. Je me mis donc debout. Tellement excité par la situation, je bandai comme un chacal. Malheureusement pour moi, elle le vit très rapidement. Elle me rappela pour que je me retourne en face d’elle. Ensuite, elle me mit un coup de pied dans mes bijoux de famille en me disant:

-Range moi ça tout de suite ! 

Je le fis aussitôt puis je me rendis dans la cuisine pour préparer le repas.

Le dîner se déroula normalement, mais pas un mot ne sortit de notre bouche. Je dûs ensuite tout débarrasser puis elle m’ordonna d’aller prendre une douche. Ma copine l’avait prise pendant que je faisais à manger. Ainsi, elle était prête à aller se coucher si elle le voulait.

En sortant de ma douche, je la trouvai dans la salle de bain. Elle m’attrapa l’oreille et me força à me mettre à genoux. J’étais encore tout nu. Je remarquai sa tenue ultra sexy, ses magnifiques talons aiguilles et une nuisette en dentelle, et rien d’autre.

 

Attaché avec des menottes

 

Elle me transporta jusqu’à la chambre en me tenant par l’oreille. Elle m’attacha les pieds et les jambes avec des menottes (d’où sortaient-elles ??) aux quatre pieds du lit. Puis elle me dit avec un sourire narquois:

-Je te laisse, je vais regarder la télévision de mon côté !

J’étais dégoûté car je comptais regarder le match de foot de mon club favori. De plus, je me doutai que j’allais rester bloqué longtemps. Au fond de moi, j’étais tout de même excité comme une puce. Je n’attendais qu’une chose, « lâcher » ma pression pendant une partie de jambes en l’air.

Deux heures plus tard, elle revint avec sa sublime tenue. Elle se mit debout sur le lit puis elle m’écrasa la tête avec un de ses talons en souriant. Ensuite, elle me dit: 

-Aujourd’hui tu vas me donner le plus gros orgasme que tu ne m’aies jamais offert !

Elle retira son talon de ma tête et s’installa  avec la position d’andromaque, c’est à dire sur moi. Elle m’ordonna de rentrer mon pénis dans son vagin.

Pour moi c’était magique car je n’attendais qu’une chose c’était de lâcher. Malheureusement, je ne pouvais pas bouger pour avoir plus de sensations. Au moment où j’allais lâcher, elle se retira lentement, puis m’embrassa. J’étais tellement frustré…

Elle avança près de ma tête lentement jusqu’à ce que son vagin se retrouve au dessus de ma tête, puis s’abaissa pour que je travaille un peu avec ma langue. 

 

Par terre, à côté du lit pour la nuit !

 

Au bout d’un moment, elle se retourna dans l’autre sens. Sa tête se trouvait en direction de mes pieds. Je me retrouvai avec son anus en ligne de mire avec mon nez. Ainsi, je pouvais sentir sa délicieuse odeur corporelle. Ensuite, je continuai de lécher son vagin, de plus en plus mouillé. Ensuite, sans me prévenir, elle s’assit complètement sur ma tête. Cela devenait impossible pour moi de respirer.

Mon nez était enfoncé dans son anus, ce qui l’a fit légèrement gémir puis  elle bougea son bassin pour avoir plus de sensations. Ma langue toujours dans son vagin continua à lui procurer du plaisir jusqu’à ce que je ne puisse plus la bouger de force. Puis elle eut un orgasme. Elle cria et se laissa abandonner par son plaisir pendant que je  m’asphyxiais en dessous d’elle. 

À la fin de son orgasme, elle se retira. Je pus ainsi profiter  d’une bouffée d’air frais.

Elle détacha son esclave sexuel après s’en être servi sans dire un mot.

Libéré, j’allai m’habiller, mettre au moins un caleçon pour aller dormir. Elle se mit au travers de mon chemin et me mit un coup de genoux dans les couilles, me faisant tomber à genoux devant elle. Elle me dit:

-Allonge toi à côté du lit par terre, ce sera ta place maintenant !

Je m’allongeai sur le dos par terre à côté du lit. Elle se mit assise sur le lit, enleva ses talons. Ensuite, elle me mit une de ses chaussures à l’envers sur mon nez pour que je sente son odeur. Enfin, elle la fixa avec du scotch puis elle se mit au lit pour dormir.

Je restai toute la nuit dans cette position.

Une chose est sure, ce fut une intense première expérience de domination. Je compris, que j’étais, désormais, un homme soumis, son esclave.

Please follow and like us:


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
2 comments on “Jeune homme soumis : Une première expérience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.