JEUNE HOMME SOUMIS : UNE PREMIÈRE EXPÉRIENCE(4)

 

homme soumis

Le lendemain matin, en parfait homme soumis, j’allais préparer le petit déjeuner des deux dominatrices. Elodie prit vite fait un café et partit aussitôt. Elle avait l’air pressé. Avant de partir, avec un sourire narquois elle me dit:

-J’espère t’avoir comme chienne plus souvent pour t’occuper de mes petites affaires et sans rouspéter ! Sinon ton secret sera dévoilé au grand jour !

Puis elle ferma la porte.

Ma femme se leva ensuite puis prit son petit déjeuner. Après lui avoir embrassé les pieds pour lui dire bonjour, elle me prit par le cou, et m’emmena dans la chambre, dans le placard plus précisément.

-tu vas y rester jusqu’à nouvel ordre ! ça t’apprendra à prendre plaisir avec une autre femme !

 

Puis elle referma la porte du placard. Je me retrouvai dans le noir le plus complet.

 

Enfermé dans le placard !

 

C’était une punition totalement injuste et elle le savait. Cependant, je pense qu’il s’agissait pour elle de, tout simplement, montrer l’emprise qu’elle avait sur moi et ce, juste après une soirée parfaite.

Je me demandais, ensuite, combien de temps j’allais rester enfermé dans ce placard. J’étais mal installé, par terre et en caleçon.

Pendant ce temps là, ma femme prit sa douche puis elle regarda la télévision. Bref, elle continua comme si de rien n’était à mener sa petite vie tranquille. Par moment, j’entendais les bruits de ses talons qui venaient dans la chambre puis repartaient. Rien que ce bruit me donnait envie de me masturber. À ça s’ajoutait ses paires d’escarpins et de bottines posées à côté de moi par terre dans le placard. Avec leur odeur de cuir, je ne pouvais pas m’empêcher de les nettoyer avec ma langue pour m’occuper. Et pour couronner le tout, cette horrible cage de chasteté m’empêchait d’assouvir mes pulsions.

Les heures passèrent. Je somnolai de temps en temps. En fait, je n’avais plus aucune notion de l’heure. Je savais juste que j’avais très faim. Cette attente dura une éternité.

 

Enfin, la délivrance tant attendue!

 

Puis le moment tant attendu arriva! Je crois que j’étais resté un ou deux jours sans manger, ni boire ou vraiment dormir.

Ma femme ouvrit le placard. Je tombai à ses pieds de douleur. Il m’était impossible de me redresser tellement j’avais mal.

-Tu vas aller aux toilettes et prendre une douche tout de suite. Il faut qu’on soit partis dans 20 minutes !

Je le fis sans poser de question. Même si je mourais d’envie de manger quelque chose ou même  de dormir à même le sol quelques minutes, nous n’avions pas le temps. Je m’habillai en tenue décontractée et ma femme prit le volant. Elle m’emmena dans une salle où il y avait des vestiaires et un petit gymnase.

Je ne comprenais plus rien. Puis elle me dit:

-On arrive dans un cours de self-défense réservé aux femmes ici. C’est très convivial, la prof est une indépendante, Elle a la trentaine et donne des cours particuliers donc nous ne serons que nous 3.

– D’accord ma chérie mais pourquoi dois-je venir dans ce cas ?

– Cela fait plusieurs fois que je prends des cours avec elle. Elle m’a proposé de m’évaluer sur mon avancée en conditions presque réelles. Ne t’inquiète pas tu comprendras petit à petit !

 

Homme soumis transformé en punching-ball!

 

Elle partit ensuite dans les vestiaires pour se changer. Pendant ce temps, j’attendis dans le gymnase. Je m’allongeai par terre pour me reposer tellement j’étais fatigué.

-C’est donc toi qui va servir d’entraînement ce soir ? Je suis Virginie, la professeur particulier de votre femme. On va commencer par un petit entraînement où vous la laisserai s’entraîner sans riposter avant de passer à la condition réelle.

La peur m’envahit. Je voyais la prof de ma femme en talons et legging. Elle était très très belle, même si elle était plus âgée.  Je finis par comprendre aussi que j’allais servir de punching-ball!

Ma femme arriva dans le gymnase en tenue de sport, legging et seulement des chaussettes.

-Virginie t’a expliqué comment ça va se passer du coup ? On va tout d’abord s’entraîner, sur toi bien sûr. Elle va me montrer deux ou trois trucs et après on passera aux choses sérieuses.

– tu es sûre je peux y aller franco ? : demanda Virginie

– Oui oui ne t’inquiète pas pour lui.

L’entraînement commença. Je ne devais pas bouger et me laisser prendre les premiers coups de Virginie. Cela se voyait que c’était une pro. Au premier coup de pied, elle me fit tomber de douleur. Après avoir fait sa démonstration, ce fut au tour de ma femme de reproduire les gestes de Virginie. Pareil, je me rendis compte qu’elle commençait à avoir de l’expérience. Je tombai, donc. A plusieurs reprises, je me retrouvai allongé sur le dos. Puis, elle arriva au dessus de moi, planta son pied droit sur mon coup et serra fort.  Enfin, elle le retira pour m’étouffer avec sa chaussette en posant son pied sur mon nez et me dit:

-Aller ! Les choses sérieuses vont commencer, je reviens !

 

Début des « choses sérieuses » !

 

Elle partit en direction des vestiaires pour se changer.

Pendant ce temps, Virginie vint vers moi pour me parler en écrasant son talon contre ma tête.

-Je suis au courant pour toi et ta femme, qu’elle te domine. Cela doit être très excitant pour elle, d’avoir un homme soumis à la maison ! Pour la suite, on va simuler une agression. Ta femme sortira de boite et toi tu joueras le rôle de l’agresseur. Il va falloir que ce soit vrai, du coup ne fait pas semblant ! D’ailleurs ta femme m’a dit que si tu l’emportais, tu pourrais retirer ta cage de chasteté pour qu’elle te fasse une gâterie. En plus de ça, elle ira plus doucement concernant les punitions.

J’aperçus après ces paroles ma femme dans mon dos en robe très sexy et talons aiguilles marcher dans le gymnase comme si elle devait marcher dans la rue.

C’était parti !

L’idée que j’avais en tête était de la maîtriser sans lui faire mal pour l’emporter et souffler un peu. Aussi, je me lançai donc derrière elle et commençai à l’agripper. Avec une prise, elle me fit tomber par terre. Manque de réflexe et de dextérité, je savais pas mais avec la fatigue cumulée de ces derniers jours je ne pouvais à peine me relever. Elle me mît un gros coup de pied dans la figure et je m’écroulai sur le sol.

 

Homme soumis mis « KO » par sa femme dominatrice !

 

À ce moment précis, je savais que tout était orchestré et que j’avais perdu même en donnant tout. Elle me regarda de haut, toute puissante, avec un grand sourire. J’essayai donc de me relever et de la tenir par le cou pour la faire tomber mais elle me mît un coup de genou dans mes bijoux de famille qui me fit tomber à genoux devant elle.  Ensuite, elle me poussa tout doucement en arrière avec la pointe de sa chaussure pour me faire tomber.

Je me relevai plusieurs fois pour tenter à chaque fois autre chose mais rien n’y fit ! Elle me contraignait à chaque fois. Je reçus énormément de coups avec le talon qui m’avait fait saigné par endroit et j’avais la tête qui tournait. En fait, j’avais envie que ça s’arrête.

-Il faut le neutraliser pour l’emporter ! : dit Virginie.

Allongé comme une proie facile, ma femme s’approcha de moi et tendit sa chaussure sur mon cou. Ensuite, elle me dit avec un sourire moqueur:

-Cette fois je ne m’arrêterai pas, petit homme soumis !

Le but était de me faire tomber dans les pommes. Je la voyais au dessus de moi m’éteindre petit à petit avec son pied sur moi. Virginie était là pour vérifier si elle n’allait pas trop loin dans la suffocation puis ce fut le trou noir.

Je finis par me réveiller plus tard. Ainsi, je vis ma femme parler à Virginie pendant que j’étais par terre évanoui.

Je vins près d’elles en rampant et en m’excusant. J’embrassai les magnifiques talons de ma femme.

Puis Virginie me mît un coup de pied dans la figure pour me faire reculer, ce qui me laissa par terre sans bouger:

-On n’a pas fini de parler, petit homme soumis ! Tu dois attendre sagement !

Elle continuèrent à parler comme si rien ne venait de se passer

À suivre

Please follow and like us:


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “JEUNE HOMME SOUMIS : UNE PREMIÈRE EXPÉRIENCE(4)
  1. au moins maintenant il connait sa place le veinard , il n’a plus vraiment le choix etre battu par sa femme est un honneur que je lui envi presque même si c’est douloureux autant psychiquement que physiquement

    vivement la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.