Soirées BDSM : Valet de lieu d’aisance

soirées BDSM

Princesse Jessica, ma divine Maîtresse, avait toujours des idées originales pour animer les Soirées BDSM qu’elle organisait chez elle. Ce soir-là, elle décida de me confiner pour la soirée aux toilettes : elle commença par me préparer avec grand soin pour la soirée : épilation totale des pieds à la tête, ablutions intégrales et en profondeur pour assurer une hygiène irréprochable pour ses invités, mise en place d’un plug anal de beau diamètre pour éviter tout temps inutile de dilatation de mon trou et permettre mon usage immédiat.

Elle m’habilla d’une simple cagoule en cuir, de mon collier et d’une cage de chasteté évitant tout débordement et toute faiblesse de l’un ou l’une des convives. Enfin, elle me fit écrire sur une belle pancarte qu’elle accrocha ensuite autour de mon cou, les mots suivants : « Chère Madame, cher soumis, (les invités étaient uniquement des couples gynarchiques), je suis Tom, soumis de Princesse Jessica, ici pour agrémenter votre passage au lieu d’aisance. Je suis à votre entière disposition pour assouvir vos besoins, quels qu’ils soient. Je ne peux rien vous refuser, si mon comportement vous déplait, faites en part à ma Maîtresse. Belle soirée.  » Je devais également tenir une coupe remplie de préservatifs et lubrifiant à disposition des invités.

Arrivée des premiers invités

 

Princesse Jessica ajouta quelques consignes : « Entre chaque passage, tu auras 5 minutes pour remettre les toilettes en ordre et te remettre en état d’usage, propre et plus en place. Bonne soirée à toi » dit-elle en éclatant de rire.

Après quelques heures sans aucun signe de vie, j’entendis enfin les premiers invités arriver. Une bonne demi-heure passa avant que la porte ne s’ouvrit. A voir la surprise de la femme qui entra dans le cabinet, je compris que ma Maîtresse n’avait rien dit sur sa petite animation de la soirée. L’étonnement passé, la femme lut avec attention la pancarte et un grand sourire lui éclaira le visage. Sans doute un peu encore sur le coup de la surprise, elle baissa sa culotte, s’installa sur la cuvette et urina quelques secondes sans me solliciter : puis elle me saisit par le cou et sans un mot me fit venir face à elle dirigea sa tête sur sa chatte encore humide et me fit la lécher et la nettoyer » Puis elle repartit comme elle était venue, ravie de sa découverte.

J’entendis de grands rires dans l’assemblée, l’alcool aidant je vis bientôt défiler les invités : j’eus le droit à beaucoup de champagne de dominatrice ce soir là, l’une d’entre elles me fit lécher sa culotte contenant une protection hygiénique usagée, elle avait fortement mouillé dedans sans doute grâce à l’excitation de m’imposer ce qui faisait d’elle une femme !

Félicitations de ma Maîtresse Femdom

 

Une autre invitée entra avec son soumis, qu’elle força  à uriner sur mon visage. Elle m’intima l’ordre de le sucer pour le faire grossir, puis elle s’installa sur le trône dans une position obscène, se touchant le clitoris et découvrant son anus afin que je le lèche à quatre pattes, tout en me faisant saillir par son soumis. Mon anus était distendu par le plug et le soumis entra facilement en moi après avoir enfilé une capote enduite de lubrifiant.

La femme dominante appréciait le spectacle pendant que je lui mangeais le petit trou sur lequel dégoulinait sa mouille. Enfin, la femme sentant son orgasme approcher ordonna à son soumis d’éjaculer en moi, puis de verser le contenu de la capote sur sa toison pubienne afin que je finisse de la faire jouir en broutant son minou arrosé de sperme. La soirée se passa rapidement, les invités défilèrent tous plusieurs fois dans les toilettes, dans mon cul ou dans ma bouche, je finis éreinté, mais finalement en place, le plug légèrement branlant car mon anus avait du mal à le retenir. Ma maîtresse vint me voir après le départ de ses convives et me félicita de n’avoir reçu aucune plainte de mon comportement, elle me fit une bise sur le haut du crâne en guise de récompense et m’autorisa à la faire jouir avant de dormir pour me féliciter.

Please follow and like us:


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
2 comments on “Soirées BDSM : Valet de lieu d’aisance
  1. Très bien, je regrette quand même que le récit soit si court et pas assez détaillé.
    La protection hygiénique usagée, je l’aurais retiré et nettoyé avec la langue avant de la remettre en place.
    Je me serais bien vu manger leurs étrons.
    Manger la merde bien goûtue et toute chaude juste sortie du trou de cul d’une jolie dominatrice, mmmh…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.