Surpris au travail sur un site BDSM, puis devenu le soumis de la piégeuse (4)

soumis de la piégeuse

Surpris au travail sur un site BDSM.

A la fin de sa douche elle ouvre le rideau de douche et me demande de la sécher. Je la recouvre du drap de bain que j’avais préparé et tapote pour bien la sécher.

Elle sort de la douche et m’ordonne de rentrer dans la douche. Elle sort dans le couloir et revient avec son sac à main. Elle a enfilé un soutien-gorge et a noué la serviette autour de sa taille. Elle en sort une paire de menottes et une clef de cadenas. Avec les menottes, elle m’attache rapidement à la douche une main de chaque coté de la fixation. Je deviens le soumis de la piégeuse. Je me retrouve entravé dans mes mouvements. La clef vient d’ouvrir ma ceinture de chasteté, une érection immédiate arrive.

– je t ai pas autorisé à bander ni à mater mes seins

Elle éclate de rire.

Elle attrape la douche et me douche à l’eau froide. Le choc est rude et je ne peux retenir de petits cris à cause du froid. Cela la fait fortement sourire ainsi que mes tentatives de mouvements impossibles de par ma situation. Elle prend le savon et me savonne en insistant fortement sur mon sexe qui rebande instantanément. Elle me caresse en faisant des mouvements lents de massage avec mon gant. Je suis dans un état d’exultation totale et à la limite de jouir. Je ne rêve plus que de cela de jouir sous ses caresses.  Mais elle s’arrêtera juste avant ma jouissance dans une très bonne maitrise de ce que elle voulait faire …

Tu ne croyais quand même pas que j’allais te laisser jouir aussi facilement … ( je l’espérais …)

Un rinçage a l’eau froide calme mon excitation. La pause de la ceinture de chasteté sera quand même très compliquée car chaque contact déclenchera un début d’érection.

Nous voila partis en direction du travail, elle me laisse conduire sa voiture et en profite pour téléphoner. Elle raconte dans le détail ce qu’elle m’a fait subir. Cela semble beaucoup intéresser son interlocutrice .

La conversation se termine par un à tout a l’heure ( qui sera très intriguant ..) et ce soir tu es disponible?

A midi, nous mangeons ensemble avec beaucoup de collègues et au moment du café nous nous retrouvons à 4 personnes (2 jeunes femmes et Nathalie une personne travaillant aux ressources humaines et moi ..) Je reçois l’ordre d’aller chercher les Cafés. Je ne me fais pas prier même si Nathalie me  propose de m’aider .. ce qui me vaudra un regard noir de ma Maitresse.

Le café se termine. Je me débrouille pour débarrasser la table ce qui me vaudra un grand sourire de ma Maitresse, et un merci de Nathalie.

La fin d’après midi arrive. Je reçois un sms de rendez-vous à la voiture pour 18H. Pour rentrer, il me reste 30 minutes. Je boucle rapidement mes derniers affaires et me dépêche pour ne pas arriver en retard.

Je suis dans le parking. Il n’y a personne. J’attends. Il est 18H10 et j’entends des bruits dans les escaliers et des voix. Je reconnais la voix de ma Maitresse. Elle arrive en face mais je ne reconnais toujours pas la deuxième voix. Elle tourne au bout de l’allée et je reconnais très distinctement la jeune femme qui a partagé notre café et qui est stagiaire dans l’équipe commerciale. Mon rythme cardiaque augmente et j’ai la gorge sèche. Un léger Bonjour sort de mes lèvres, …

En retour, j’ai un à genoux et une petite claque sur la joue. Je m’exécute en étant totalement déstabilisé. Les 2 jeunes femmes se regardent en éclatant de rire . Ma maitresse lui dit

– tu vois. il est obéissant. Allez rentrons. Ma maitresse prend le volant. Je suis à 4 pattes à l’arrière. Les 2 jeunes femmes discutent comme si je n’étais pas là.  Elles parlent de mecs, du boulot, de maquillage… puis la conversation est lancée par la stagiaire commerciale sur mon sujet. Elle en sait déjà pas mal sur ma soumission mais veut réellement en savoir plus sur pourquoi et comment et quelle limite il y a à ce type de relation.

La voiture s’arrête. Nous descendons de la voiture et je reçois l’ordre de suivre à 3 pas derrière elles. Nous sommes dans le 13° proche de glacière. Je connais un peu le quartier mais sans plus. Nous rentrons dans un petit immeuble puis un beau studio au rez de chaussée joliment décoré. Je reçois une grande claque … En effet, j’étais en train d’admirer le studio or il est stipulé dans mes obligations que je dois me mettre nu immédiatement quand nous sommes en privé et être à genoux.

Je m’exécute rapidement. La propriétaire des lieux me matent discrètement. Ma Maitresse lui dit tu n’avais pas imaginé le voir comme cela .. NON un grand éclat de rire des 2 jeunes femmes. Le regard ne sera plus jamais discret.


Du même auteur



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.