Viol programmé (2) : rencontre avec ma future Maîtresse

future MaîtresseViol programmé (2) : rencontre avec ma future Maîtresse

Après avoir compris qu’elle me plaisait aussi, elle exigea ma cam pour s’assurer que j’étais bien celui de la photo. J’en profitais pour me caresser rapidement avant de devoir m’abstenir face à la cam. Elle se leva à un moment et je pus constater qu’en plus de son joli décolleté, elle était plutôt bien faite physiquement avec un corps harmonieux, de jolies courbes qui provoquèrent un peu plus mon désir… Elle ne manqua pas de me griller la main entre les jambes sans même que je m’en sois moi-même rendu compte !!

Nous échangeâmes ainsi durant quelques jours et la fin de semaine arrivant, elle me demanda ce que j’avais prévu pour le week-end.

Je répondis que j’étais libre car rien n’était prévu, à part éventuellement un repas familial, que je pouvais certainement contourner.

Elle me dit qu’elle trouvait ça un peu rapide, mais que je devais me préparer à l’idée de me retrouver face à elle potentiellement pour voir si physiquement l’attirance se confirmait et éventuellement tester mon degré de soumission si c’était le cas.

Ma future Maîtresse me questionna de façon un peu plus poussée sur mes expériences, sur mes éventuels désirs, et surtout sur mes limites potentielles. Etant plutôt ouvert d’esprit, j’acceptais facilement de lâcher qu’à part les choses sales ou illégales, tout était envisageable ; et tentant de la séduire un peu plus, je n’hésitais pas à rajouter que mes limites des pratiques déjà vécues pouvaient être repoussées.

Elle évoquait le fait qu’elle était assez phalliques, qu’elle aimait rendre jaloux son soumis en jouant sur les jeux du cuckolding, et ou du candaulisme suivant les personnes qui savaient ou non ce qu’il en était de nos jeux D/s. Elle me questionnait sur ma bisexualité. J’avouais avoir déjà tenté quelques expériences lors de trio sans que je sois attiré pour autant par les hommes. Un corps de femme est tellement plus beau, plus esthétique! Enfin, voilà cela ne se commande pas. Mais sur ordre lui dis-je, j’obéis !

La conversation se termina par un rendez-vous sur le samedi soir prochain, face à une église dans une autre région que la mienne à un peu plus de 200km.

J’arrivais avec 3 minutes de retard au rendez-vous, ma future Maîtresse était déjà là. Elle regarda sa montre « en retard ! » cela commençait bien, je la saluais en la priant de me pardonner, que j’avais mis un peu de temps à me garer, plus que prévu. Il y avait du vent, il faisait plutôt frais, mais l’air était sec. Elle portait un grand manteau avec de la fourrure sur le col, et elle avait le même rouge à lèvres que celui que j’avais vu la première fois en cam, j’adorais ! Je devinais aussi ses courbes malgré l’épaisseur du manteau, et je pouvais me confirmer qu’elle avait de très beaux seins !

Elle décida que nous allions aller boire un verre, j’étais content de penser qu’on allait se mettre au chaud ; sauf qu’elle choisit de se mettre en terrasse pour plus d’intimité. Les questions s’enchaînèrent sur ma soumission, ma recherche, ma dévotion et ce que j’étais prêt à vivre même si nous étions assez loin l’un de l’autre. Elle évoquait diverses éventualités si nous devions maintenir une relation à distance comme le contrôle à distance par skype et le port d’une cage de chasteté puisqu’elle comprit rapidement que j’aimais séduire les femmes et pourquoi pas offrir ma queue pour les faire jouir !!

Elle en rajoutait en me disant qu’elle pourrait débarquer chez moi comme elle le désirerait et que je devrais toujours être apte à la recevoir dans les 2h qui suivront un message me prévenant de son arrivée, puisque je lui communiquerai mon emploi du temps un mois à l’avance.

Je commençais à comprendre que les choses étaient potentiellement entrain de se concrétiser. Elle décida alors que j’allais la suivre chez elle pour aller nous réchauffer, et qu’elle voulait voir si j’étais vraiment prêt à la suivre dans ses frasques et ses fantasmes les plus osés et les plus poussés.

A ce moment, je me disais que si je devais stopper les choses, c’était à cet instant ou jamais. Je baissais un peu les yeux, et lui dis que j’avais un peu peur, mais que je lui faisais confiance et que j’étais prêt à la suivre !

Elle me demanda de relever le yeux et de la regarder en face afin de lui redire clairement ces mots et confirmer que j’étais prêt à être tester réellement ?

Je relevais le regard, me mis à rougir. Elle éclata gentiment de rire :

-oh comme c’est mignon! il rougit le petit chien!

J’avais envie de grogner et me rebeller, mais je comprenais que ça n’était sûrement pas le moment ! Je la fixais droit dans les yeux et lui redis :

-je suis prêt à vous suivre, je vous fais confiance Madame!

Elle sourit de nouveau et répondit avec un regard qui me trucida :

-tu ne devrais peut être pas !

Et sans que je pus dire un mot de plus, elle posa un baiser sur mon front, attrapa ma ceinture, l’enleva en une demie-seconde et la passa autour de mon cou pour la serrer au travers de la boucle, en en faisant un collier-laisse et me dit au creux de l’oreille :

-et bien, suis moi mon chien !

Elle tira dessus pour me faire avancer, en la relâchant pour que je puisse la défaire alors qu’un groupe d’étudiantes arrivait vers nous en se moquant car elles avaient dû assister à toute la scène d’un peu plus loin !

A suivre :p

Articles similaires:
STRIP TEASE pour dominatrices exigeantes (1)
III.SON EXCELLENCE NOUR, PRINCESSE DOMINATRICE
Surpris au travail sur un site BDSM… Fin de jeu avec les 2 dominatrices
Ton amie, Domina sévère
Candaulisme et prise en main de mon mari soumis
La déesse Masquée dominatrice : suite du mystère...
Soumis encagé dans un rêve éveillé (10)
La Déesse Masquée, jeune dominatrice (10)
Déjeuner avec formatrice dominatrice : Rencontre du métro (3)
Petit à petit vers une relation gynarchique ? (qui sait?) (2)
Kidnappé et dressé pour devenir un esclave sextoy (3)
Complicité entre femmes dominas (2)
Fantasme d’être soumis à une femme, Maîtresse domina (2)
Les petites croix de mon épouse dominatrice (5)
Homme soumis à son ancienne amie du lycée (2)
Nicolas et l'agent de sécurité, une femme dominante


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “Viol programmé (2) : rencontre avec ma future Maîtresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.