Soubrette mâle au service de jeunes dominatrices (12)

jeunes dominatrices

Véritable jouet manipulé par de jeunes dominatrices !

 

Comment est-il possible d’en être arrivé là où je suis actuellement? En si peu de temps, je suis devenu un véritable jouet manipulé par des jeunes dominatrices que rien ne semble arrêter pour modeler leur nouvelle conquête à leur guise.
J’ai essayé de me révolter, mais en pure perte. Mes tentatives de révolte ont été tuées dans l’oeuf avec une efficacité stupéfiante.
J’avais affaire à des expertes, sans nul doute. Avant, je fantasmais pendant des heures sur ce que pouvait offrir comme plaisir sexuel des filles dominatrices. J’avoue que cela dépasse toutes mes attentes!

J’avais donc pris la posture exigée par Maîtresse Jessica. Tel un automate, je m’étais exécuté promptement comme si cela avait été inné. Pourtant, cet inconfort extrême n’avait rien de naturel, mais c’était voulu bien sûr.
Mes furies alliaient épreuves physiques et cérébrales avec dextérité, et si je n’en n’avais pas été la premiére victime, j’aurais pu exprimer une franche admiration.

J’étais donc, à genoux face à Maîtresse Jessica, mes deux mains maintenant en équilibre cinq livres empilés sur mon crâne. Je devais éviter une dégringolade car on m’avait averti qu’elle pourrait avoir de fâcheuses conséquences. J’essayai de rester bien droit devant celle qui savourait le moment de faire partager à ses complices ce qu’elle avait appelé une  » bonne nouvelle pour delphine » .

 

Complément d’éducation pour la soubrette mâle

 

Maîtresse Jessica d’une voix suave de provocation, articula :

-regarde moi bien delphine !

Les traits amusés sur son visage me laissaient pressentir le pire. Je n’avais pas tort!

-Voila, tu connais notre intention et notre motivation de te prendre en main pour faire de toi une soubrette exemplaire à notre service. Cependant, nous avons constaté que comme nous partions de loin, que nous avions besoin d’aide. J’ai, donc, pris l’initiative de m’adresser à une de mes meilleures amies Mademoiselle Estelle pour t’apporter un complément  d’éducation nécessaire pour mener cela a bien .
Naturellement, elle est très sévère et expérimentée. Elle est lesbienne et vit en couple avec Mademoiselle Evelyne sa soumise. Ainsi pour toi, cette soumise se consacrera aussi à ta formation et crois -moi, en bonne soumise lesbienne, elle sera ravie de t’insuffler les joies de la soumission. Je pense qu’il est difficile d’être en de meilleures mains.

Passons aux choses concrètes delphine, Mademoiselle Estelle gère un camp de lesbiennes. L’été, des filles toutes dominatrices viennent avec leur soumises personnelles et y passent des moments divins. Quand je lui ai parlé de toi, elle a eu la gentillesse de me proposer spontanément un poste de « demoiselle pipi  » pour toi. Bien sûr tu seras à disposition de toutes ces demoiselles, pour qu’elles passent leur séjour dans les conditions optimales. Je dis bien TOUTES car même les soumises auront voix au chapitre pour participer à la noble tâche qui justifie ta prise en main.
Ainsi je ne demande pas quels sont tes projets pour cet été. Ton emploi du temps sera bien rempli.

Mais ça n’est pas tout, tu comprends bien qu’on ne s’improvise pas comme ça, sans transition, « demoiselle pipi » au service de lesbiennes très exigeantes,aussi, j’apprécie hautement le souci de Mademoiselle Estelle dans sa volonté de te préparer à cet avenir radieux, elle te prendra donc en pension chez elle tous les week-end,période qu’on pourra qualifier de « stage de formation », qui te conditionnera en permanence aux désidérata de ce couple rompu de lesbiennes.
Il va sans dire que nous serons informées de tous tes faits et gestes ,Mademoiselle Evelyne fera des rapports au quotidien fournis sur tes activités à leur service, communiqués à nous quatre,et nous n’hésiterons pas à prendre des sanctions si pour ton plus grand malheur, tu ne donnais pas entière satisfaction à ces demoiselles.
Cela ne les empêchera évidemment pas de te punir au quotidien, comme elles l’entendent et elles ont la punition facile, je peux te l’assurer.
Tu es bien tendre delphine,il va falloir t’élever à la dure, et sans relâche,pour qu’à chaque instant ta mission de soumission à la gente féminine,ne te sorte jamais de l’esprit « .

 

Description du programme d’éducation

 

Le ton était plus dur, tranchant avec la parole doucereuse adoptée jusqu’à présent. Aussi, les autres demoiselles qui buvaient du petit lait à chaque parole prononcée, à la limite de s’esclaffer, adoptèrent une retenue presque solennelle. Cela semblait annoncer des suites plus radicalement concrètes sur le traitement qui allait m’être infligé. De plus, les visages se firent graves, instantanément, dans une théatralisation calquée sur le moment dramatique où l’on divulgue une sentence dans une cour de justice. Maîtresse Jessica enchaina :

-delphine, tu ne nous as pas prise au sérieux au début.  C’est une grande erreur ! Aussi, j’ai décidé de te soumettre à un véritable dressage ! N’ayons pas peur des mots, avec une experte en la matière, qui a fait ses preuves par ses méthodes efficaces.
Mademoiselle Estelle te donnera un règlement très détaillé sur ta condition en ses murs. Cependant, tu dois savoir que tu devras te préparer à passer une bonne partie de ton temps,soit à genoux soit à quatre pattes. Tes membres seront, partiellement ou totalement entravés. Tu passeras la nuit dans une cage étroite ou une niche. En effet, apprendre à être une bonne chienne pour la simple distraction des Maîtresses fait aussi partie du programme.

Il te faudra apprendre à travailler ta démarche féminine, répondre et parler au féminin. Aucune erreur ne sera tolérée. Tu devras faire le ménage avec les mains liées au dos, les jambes reliées par une chainette et avec un balai brosse dans la bouche. Cette dernière sera, la plupart du temps, obstruée par un puissant bâillon, car les seules paroles qui te seront consenties, seront :
« oui Maîtresses, bien Maîtresses ». En effet, il est inutile de gaspiller ta salive.

 

Premier signe de résistance de la soubrette !

 

Puis s’adonnant de nouveau à la légèreté, avec un cynisme certain, elle ajouta :

-Mais malgré toutes ces contraintes, tu dois te réjouir. En effet, delphine, tu dois te rendre compte que tu vas avoir le privilège de découvrir le statut envié de soubrette de haute tenue au service de Maîtresses. Ansi, n’est-ce pas merveilleux de servir une Maîtresse à travers une palette étendues de tâches valeureuses aussi diverses que ménage, repassage, travaux de couture, servir de mobilier humain, apprendre à laver, sécher, coiffer, maquiller, vernir les ongles… Plus d’autres délices dont tu auras la surprise en temps voulu. Tes formatrices ont une imagination débordante, ce qui fait tout leur charme.

 

Allant de pair avec ce ton badin retrouvé, il n’en fallut pas plus aux auditrices passives durant l’énoncé du répertoire,pour qu’elles se lâchent avec force rigolade, ce qui permit à Maîtresse Jessica de les accompagner en s’adressant à elles :

-je crois comprendre, les filles, que vous approuvez ma démarche, et l’élaboration de ce plan en votre absence ?

Alors celles-ci, se levèrent et à l’unisson se mirent à applaudir, dans une attitude plus explicite que n’importe quel discours.

J’étais tétanisé, amorphe, mais Maîtresse Jessica n’entendit pas, me laisser plus longtemps dans un mutisme  quasi aphasique, en poursuivant sur ce même ton :

-Maintenant delphine, n’attendons pas plus longtemps ce moment si doux qui va te permettre de manifester sans retenue ta joie et ta reconnaissance envers Maîtresse Estelle en l’appelant immédiatement pour la remercier de toute l’attention qu’elle te témoigne de façon si désintéressée !

Joignant le geste à la parole, elle me tendit autoritairement son téléphone pour que je m’exécute, mais contre toute attente, je ne saisis point ce bras tendu. Etait-ce une soudaine résistance après cette ultime provocation suite à cette avalanche d’humiliations encaissées ? un retour salutaire à la dignité perdue ? ou bien ma résignation était  elle parvenue au degré suprême de l’engourdissement ?

Please follow and like us:


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “Soubrette mâle au service de jeunes dominatrices (12)
  1. J’adore votre histoire.
    A quand la suite?
    Je pense que je ne suis le seul à l’attendre avec impatience
    Un des admirateurs de ces sublimes jeunes filles domina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.