La Déesse Masquée, domina sévère (14)

Retour rapide à mon appartement pour attendre la Déesse Masquée

Durant mes courses, j’achète, rapidement, de quoi manger et surtout, je trouve deux rideaux basiques blancs. Ensuite, je rentre rapidement chez moi car j’ai très envie d’être à nouveau à la disposition de la Déesse Masquée, cette domina sévère. En arrivant dans le hall, il y a la queue pour prendre l’ascenseur, ce qui est plutôt rare. Cependant, il semble que nous avons tous choisi de faire des courses en même temps. Après un petit moment d’attente, je rentre dans le deuxième ascenseur, sur invitation de ma voisine du dessus. A peine rentré, je préviens la déesses Masquée que je suis rentré.

Ensuite, j’installe les rideaux dans la cuisine et ne me met nu qu’après, et ce afin de respecter les ordres de ma Maîtresse. La journée se passe tranquillement. Je reçois divers SMS de ma Maîtresse. Ainsi, elle décide de venir manger chez moi ce soir. Je me mets donc, en cuisine, pour lui préparer un petit repas. Je prévois comme menu : champagne, petits fours, une entrée sucrée/ salée, un risotto et un fondant au chocolat. Aussi, je prépare le tout avant son arrivée pour pouvoir la servir à sa demande.

Douche puis retrait de la ceinture de chasteté

Le repas se déroule comme souvent. Elle mange, installée, dans le canapé, le repas sur la table basse, moi à genoux à ses pieds. Parfois, elle me donne à manger, dans sa main, ou directement en bouche. Alors qu’elle déguste le fondant au chocolat, elle en profite pour se faire lécher. Elle jouit puis reprend un verre de champagne et un peu de gâteau. Enfin, elle se lève et tire sur ma laisse. Je la suis à 4 pattes.

Le son de ses talons marque son rythme. Elle rentre dans la salle de bain. Je la suis puis elle me pousse dans la douche. Avant de me doucher, elle retire ma ceinture de chasteté puis elle me savonne vigoureusement. Elle joue avec mon sexe, mes couilles, mon Plug, puis elle me fait un lavement. Le Plug reste dans la salle de bain, la ceinture de chasteté aussi. Je suis tiré par la laisse puis me voilà poussé sur le lit les mains attachées aux fixations qui sont à poste depuis notre première rencontre.

Je sens le corps de Maitresse en partie nue contre moi. Elle n’est pas complètement nue car je sens ses bas. Je sens ses seins contre mon torse. Cela m’excite tellement que je bande. Elle me pince les seins puis les mordille,

-je ne t’ai pas autorisé à bander : me dit-elle sévèrement.

Cunnilingus pour le plaisir de la Déesse Masquée

Elle me donne une bonne claque sur les couilles qui me fait crier et me recroqueviller. Elle s’est levée et s’approche de moi. Deux pinces à seins viennent se fixer sur mes seins. Elles sont reliées à une chainette. Maitresse revient sur ma bouche pour se faire lécher. Elle agrémente ce cuni d’un peu de champagne qu’elle fait couler sur son sexe pour me le faire déguster. Ce mélange subtil reste un souvenir à chaque fois que je bois du champagne depuis.

Je m’applique pour tenter de lui donner le maximum de plaisir. A plusieurs reprises, je l’entends changer de rythme respiratoire et se contracter. Tout à coup, je la sens jouir dans ma bouche et s’écrouler sur moi. Elle est nue, juste avec des bas et un porte jarretelles. Elle reprend ses esprits puis elle quitte la chambre. Ensuite, je l’entends revenir.

Elle détache un de mes poignets pour l’attacher à ma cheville puis elle fait de même le deuxième. Ensuite, elle m’oblige à me relever puis attrape ma tête et la guide sur son entre jambe, qui est maintenant équipée d’un gode ceinture. Elle force ma bouche.

-lèche bien mon soumis !

j’ai jamais eu un gode de cette taille dans dans la bouche. La déesse masquée me baise littéralement la bouche. J’ai mal à la bouche. Je bave, puis elle stoppe son aller retour et m’enfonce en gorge profonde le gode. Ensuite, je suis sur le point de vomir. Elle relâche la pression, et baisse ma bouche mais sans forcer.

Je découvre avec stupeur qui est la Déesse masquée !

Elle me pousse en arrière. Je roule sur la dot, je sens ses doigts, appliquer du lubrifiant sur mon anus, un doigt dans mon anus, puis deux. Elle met beaucoup de lubrifiant. Le gland du gode ceinture vient en appui sur mon anus. Je sens bien que j’ai jamais pris aussi énorme. Elle pousse. Nous sommes en position du missionnaire mais c’est elle qui me pénètre. Je me contracte. Elle s’allonge sur moi, me parle doucement et me dit de me détendre.

Elle pousse un peu plus fort, le gode rentre en moi doucement. J’ai le sentiment d’être déchiré par ce gode. Elle me caresse le vissage puis se relève et prend en main mon sexe. Elle caresse mon sexe et mes couilles. Le gode rendre centimètre par centimètre. Ses caresses me refont bander. Elle s’en amuse.

-ha ben tu vois-tu aimes quand je te prends avec un gros gode !

Elle commence à venir en moi, et en profite pour rentrer à chaque fois un peu plus loin. J’ai du mal à respirer. Elle me tient, maintenant, par les hanches et vient en buté. Je sens les couilles du gode en contact avec mes fesses. Ses caresses me font bander. Elle attrape mes couilles et les attache. Je saurai après qu’il s’agit d’un Cockring quelle avait utilisé pour faire un bondage de mes couilles.

Elle reprend un rythme régulier. Je la sens, en appui sur moi. Ses seins sont en contact avec ma poitrine endolorie. Mon sexe coule un peu. Elle me branle, de plus en plus vite, tout en accélérant le rythme de sa pénétration. Je ne sais plus trop où j’en suis. Je suis au bord de la jouissance. Elle arrête de me branler, mais continue à me prendre énergiquement. Je jouis, en même temps, je sens une douleur du retrait des pinces de mes seins. Elle retire le bandeau. Elle est sur moi. Je suis ébloui et je découvre, stupéfait,  le visage de ma déesse masquée. Il s’agit une jeune voisine.


Du même auteur



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
One comment on “La Déesse Masquée, domina sévère (14)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.