Le poème de Dame Thya

| | ,

Après le poème écrit par l’esclave soumis, Guinya, nous retrouvons ici le poème écrit par sa Maîtresse, Dame Thya. 
Elle, aussi, a décidé de composer un poème pour raconter sa rencontre avec son futur soumis. Ils se sont rencontrés sur le site de Slave Selection.


En chasse depuis quelques temps,
À convoiter impatiemment,
Le soumis qui aura mérité,
D’être mon chien destiné.

Et soudain, au détour d’internet,

Être envahie par cette sensation nette,
D’avoir enfin pu trouver,

Ma chose ultime tant désirée.

Bruler de désir à la vue de ces lèvres appétissantes,
Qui réveillent ma perversion débordante,
Désireuse de l’avoir pour moi,
Malgré la distance, au moins une fois

L’excitation face à la programmation,
La passion se mêlant à la détermination,
De l’asservir, de le dresser,
Ce jeune chiot sans collier.

Mes sens sont en émois,
J’ai enfin trouvé ma proie,
La capturer, et lentement la savourer,
Pour rassasier la Domina passionnée. 

L’observer, le tester,
Me réjouir d’avoir aux pieds,
Un larbin si dévoué,
Soucieux de me chérir et de me combler. 

Déstabiliser lorsqu’il n’est pas à mes pieds,
Trembler devant le besoin de le dominer,
Vouloir le détruire, pour mieux le reconstruire,
L’entendre m’implorer de ne jamais partir. 

Le faire rougir, l’entendre gémir,
Le rendre amoureux, le faire frémir,
Se sentir subitement vivante,
C’est le début d’une histoire enivrante. 

Se plaire, s’accorder,
S’aimer, se suffire,
Ma propriété depuis deux années,
Qu’il en demeure ainsi pour l’avenir.

Dame Thya.

Please follow and like us:
Previous

Soubrette mâle au service de jeunes dominatrices (11)

Découvrez le tout nouveau spot publicitaire de Slave Selection

Next

4 réflexions au sujet de “Le poème de Dame Thya”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.