Education du soumis (1)

Education du soumis

Education du soumis (1)

J’étais sur un tchat BDSM à la recherche d’une dominatrice, je prends contact avec Maîtresse DMS. Après quelques échanges, je me sens tellement en confiance, que je lui demande si elle accepterait de me prendre en main complètement sur une période définie ensemble.

Elle accepta à condition d’établir un contrat « Education du soumis » entre nous pour cette période… nous commençons donc à parler de ce contrat, où il était bien précisé qu’à partir du moment où j’étais en contact avec elle, je ne pourrais me plaindre de rien, tout ce qui me serait infligé sera considéré comme une volonté de ma part. En effet, je venais de décider de m’abandonner corps et âme à Maîtresse DMS.

Elle me parla de mes futures conditions de vie, qui allaient complètement être différentes. Il fallait que j’oublie ma liberté pour toute la durée de ce stage. Aucune liberté ne me serait accordée, que ce soit le jour ou la nuit, et je serais soumis à tous ces désirs, quels qu’ils soient, et quel que soit l’heure.

Nous sommes dimanche, mon arrivée est prévu lundi en fin d’après-midi pour repartir jeudi matin, cela faisait une durée de 2 jours et 3 nuits, où aucun écart dans mon comportement ne serait toléré. Les conditions et mes engagements sont très clairs, tout écart sera sanctionné sévèrement sans que je puisse y échapper.

La nuit fut très longue, impatient de me retrouver prisonnier de ma maîtresse et angoissé par les conditions que j’avais accepté et signé.

Me voilà parti pour l’aéroport avec quelques objets qu’elle avait jugé utile que je ramène.

Arrivé à l’entrée de la file d’attente, je ressens une angoisse… Pas de me rendre à 1500kms de chez moi pour souffrir de plaisir, mais de ce détecteur devant moi, qui ausculte tous les bagages sans exception, et l’image qu’il en ressort à l’air relativement claire. Ma valise arrive dans ce tunnel et je regarde l’agent de sécurité qui est chargé de visionner les images. C’est une femme assez grande avec un air très autoritaire, je la vois regarder les images et me regarder, ces 30 secondes ont paru une éternité !!! Comment pouvais-je expliquer la présence de tous ces objets ?

Une cage de chasteté, un harnais de tête, un bâillon gode, un énorme Plug… Bref, je devins rouge écarlate, mais elle avait très bien compris que je n’allais pas pouvoir mettre l’avion ou les passagers en danger avec ça.

Elle me rendit ma valise avec un sourire moqueur en me souhaitant de passer un excellent séjour. Je la remercie en baissant les yeux, je me sentais légèrement humilié, mais peut être que cela faisait partie de la mise en conditions pour arriver entre les mains de Maîtresse DMS.

Je montai dans l’avion, et me dis que faire demi-tour, maintenant allait être de plus en plus compliqué.

Il est 16h, le vol s’est bien passé. Sitôt arrivé à la sortie de l’aéroport, j’envoie un texto à ma Maîtresse, comme elle me l’avait ordonné. Elle ne pouvait pas venir avant 19h, elle m’ordonna de mettre mon Plug à sa place, et de le garder jusqu’à son arrivée. Je l’ai fait immédiatement !

Vers 18h, je commençais à ressentir les sévices qu’elle m’infligeait, et tout ça sans m’avoir encore approché. Ça doit être un petit aperçu de ce qui m’attend.

Mon téléphone bip… Un message… « Rends toi sur le parking, un Renault Espace gris avec les vitres noir t’y attends. Tu montes derrière, et tu t’assois sans dire un mot »

Je me rends immédiatement sur le parking et je vois son véhicule, j’ouvre la porte arrière, il faisait très sombre à l’intérieur, et il n’y avait qu’un seul siège d’installé sur les trois prévu sur ce véhicule. Je m’assois sans dire un mot et je senti une présence derrière moi, mais je n’osais pas me retourner. J’entends une voix féminine dans mon oreille qui me demande de mettre mes mains dans le dos derrière le dossier du siège, puis je sentis du métal froid toucher mes poignets, j’entends quelques clics et compris que ça venait d’une paires de menottes.

Me voilà dans l’impossibilité de repartir… Pour sécuriser encore un peu plus mon évasion, elle m’attacha les pieds au siège également. Ma vision devint complètement noire, et j’entends une nouvelle fois sa voix qui me dit d’ouvrir la bouche, et là, un gros bâillon venait d’y entrer. J’étais donc complètement dépendant de ses volontés.

Elle finit par me dire « maintenant, tu es à moi jusqu’à jeudi !!! » Je sentis mon sexe durcir comme il ne l’a jamais fait… Elle passa devant, et nous prenions la route pour son donjon, qui se trouvait à une trentaine de kilomètres de l’aéroport. Visiblement c’était une petite route de campagne qui me rappelait à chaque trou ou bosse, que le Plug était toujours en moi, mais je souffrais en silence.

Une fois arrivé, j’entendis ma porte s’ouvrir, elle me détacha les pieds uniquement, et m’aida à me relever avec les menottes dans le dos. Dès que mes pieds ont touché le sol, elle me verrouilla un collier avec une clé et accrocha une laisse. Elle m’emmena au donjon.

Il était prévu que le stage commencerait qu’à partir du mardi matin, elle me mît donc directement dans un cachot, qui au vu du bruit sourd de la porte et de la serrure, n’était pas vraiment en plastique, je ne risquerai pas de l’abîmer en essayant d’en sortir. Elle n’enleva que le bâillon et me dis « passe une bonne nuit, ta journée va être très longue demain ». J’étais donc enfermé dans un cachot relativement petit, avec un petit matelas, lorsque je suis assis, ma tête frôle le haut du cachot et quand je suis allongé, je suis obligé de plier les jambes… Vraiment petit ce cachot. Je ne pouvais pas enlever le bandeau de mes yeux, les menottes ne me le permettaient pas. Il ne me restait plus qu’à trouver le sommeil, mais mon excitation était toujours aussi intense. Apres quelques heures, je fini par m’endormir, sans trop savoir ce qui m’attendait le lendemain.

Articles similaires:
Education du soumis (2) : jour 1 la découverte
PETIT SOUMIS DE LA MISTRESS NEXT DOOR (2/3)
Recherche soumis assumé pour week-end (1)
Soumis par ma nièce dominatrice (2)
Surpris au travail sur un site BDSM, puis devenu le soumis de la piégeuse (4)
Fantasme de soumission
La lope soumise des lascars : L'immeuble (5)
Maitresse inconnue au bureau? : Nouvelle vie de soumis (5)
Visite de ma Maîtresse dominatrice : un rêve éveillé (11)
Dressage du soumis : Vers un couple gynarchique (4)
L'immeuble (8) : ma vie quotidienne de lope soumise
Obéir à sa Maîtresse dominatrice ou rentrer chez soi !
Première expérience de soumis (1)
Transformé en soumis sex-toy par Maîtresse Ingrid
Ma petite amie dominatrice (4) : donjon mystère
Mon ex, femme dominante, a pris le contrôle


Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.