Comment devenir un homme soumis en 9 semaines

| | ,

 

Lorsque j’ai rencontré Marie, je lui ai tout de suite révélé mes penchants d’homme soumis. Contrairement à ce que je redoutais, elle ne m’a pas rejeté mais n’y a pas apporté plus d’attention que cela. Nous nous sommes installés ensemble rapidement car nous avions vraiment une attirance, des sentiments et beaucoup de points communs. Les 3 premières années furent à la hauteur de nos espérances mais mes désirs de soumissions restaient insatisfaits aussi un soir après le diner, je lui en ai à nouveau parlé. Là encore, elle ne m’a pas rejeté mais elle m’a dit : 

-Tu te doutes bien que quand nous nous sommes connus et que tu m’en as parlé, je me suis un peu renseignée. J’avoue que je n’ai ni aversion ni attirance pour ce mode de vie, je dis bien mode de vie, puisque c’est ce que j’ai compris que tu désirais. Je t’avoue que si on doit passer à ce mode de vie, il est hors de question que l’on revienne en arrière. Si tu deviens mon soumis, tu le resteras, est ce que tu es d’accord ? 

-Oui, je suis d’accord »

-Tu es sûr de toi ? 

-Oui, Marie 

Du fantasme à la réalité!

 

-Bien, c’est entendu. Maintenant je veux que cette transition se fasse le plus rapidement possible, je ne veux pas y passer 1 an et surtout je veux que ce soit simple… pour moi ! Aussi j’aimerais que tu me prépares un genre de pas à pas pour t’amener à la soumission totale. Bien entendu, je le suivrai… ou pas selon qu’il me sied ou pas, d’accord ? 

-Oui Marie 

-Bien, Tu me prépares cela pour demain et, si cela me convient, nous commencerons tout de suite. Pour que tu aies le temps de le rédiger, tu resteras au bureau sur le pc et une fois fini, tu l’imprimeras et me le sur la table de nuit. Ensuite seulement tu pourras aller dormir, ok ? 

-Oui Marie 

Elle se leva et se dirigea vers notre chambre pour la nuit. 

Voilà, nous y étions, je le voulais oui, mais j’allais passer du fantasme à la réalité. J’étais à la fois excité et terrifié. Mais j’avais provoqué ce moment, je devais assumer.  Il ne fallait pas que je perde de temps. Je me mis devant l’ordinateur et c’est seulement vers 3h du matin que je déposais ces 10 feuillets sur sa table de nuit. Puis en silence je me couchais à ses côtés. 

Je vous en livre ici la teneur. 

homme soumis

Devenir un homme soumis en 9 semaines

 

Chaque semaine, fait gravir à l’homme soumis une marche de plus vers son destin!

Chaque action de semaine s’ajoute à la précédente.

Il est indispensable de prévoir un moment chaque semaine pour débriefer de l’action de la semaine précédente et ajouter l’action de la semaine suivante. L’homme soumis pourra, à ce moment et uniquement à ce moment, exprimer son ressenti, les problèmes, voire les rejets  de l’action de la semaine. La maîtresse pourra prendre en compte, ou non, ses remarques. Ce temps plus ou moins long doit être décidé d’un commun accord et restera immuable jusqu’à la fin de la mise en soumission. Lors de ce débriefing, la maîtresse vérifiera si les consignes ont été respectées. Elle fera aussi un bilan des désobéissances de la semaine et appliquera les châtiments correspondants. Le soumis remerciera sa maîtresse une fois les châtiments appliqués et attendra que celle-ci ajoute l’action de la semaine suivante. 

Le vendredi soir ou le samedi matin semblent  les moments les plus opportuns. Il permet à l’homme soumis de s’habituer à la nouvelle action avant la reprise du travail hebdomadaire et à la maîtresse de s’en assurer  le bon fonctionnement. 

 

 

Les châtiments pour l’homme soumis

 

Au terme de ces 9 semaines, ce temps de débriefing pourra être gardé pour que le soumis puisse une fois par semaine et seulement une fois, s’exprimer librement, mais toujours avec condescendance et respect sur l’état de sa soumission. La maîtresse pourra prendre en compte ou non, ses remarques si elle les juge fondées. Ce temps de débriefing pourra se transformer en une séance hebdomadaire de confession  indispensable afin que la maîtresse puisse appliquer les châtiments et faire ainsi progresser le soumis vers son esclavage total. 

Lors du dressage du soumis, les châtiments seront indispensables pour briser les résistances du soumis, assoir la crédibilité de la maitresse et ainsi soumettre  de manière durable et définitive l’apprenti esclave. 

Les châtiments doivent toujours être plus durs que l’homme soumis ne pense pouvoir endurer. Ils doivent être progressifs afin d’accroitre la résistance du soumis. L’acquisition de cette résistance est indispensable pour que le soumis puisse assumer sa fonction durablement.

Je pourrai, si tu le désires te détailler les châtiments à utiliser si besoin.

 

homme soumisSemaine 1 – Etape 1 : Pose de la cage de chasteté

 

La transformation d’un homme en soumis puis en esclave  n’est envisageable que par une chasteté permanente et absolue. En effet, comme chacun sait, un mâle ne pense qu’avec son sexe. La première des actions concrètes de la maitresse comprenant l’intérêt non négligeable d’avoir à sa disposition une soumis/esclave 24/24 et 7/7 sera donc la pose d’une cage de chasteté sur le sexe du candidat. 

La cage doit être confortable pour être portée 24h/24 mais suffisamment serrée pour être inviolable. La cage est sécurisée par un cadenas. La maîtresse possède une clé. Le soumis en gardera une sur lui dans une petite enveloppe fermée et signée par la maîtresse utilisable en cas d’urgence. Lors de déplacements en avion un cadenas plastique numéroté remplacera le cadenas. Le cadenas étant un peu bruyant et voyant, il peut aussi être remplacé par un  cadenas plastique numéroté. 

Punition en cas d’ouverture intempestive : C’est un crime méritant un châtiment exemplaire. La Maîtresse décidera seule de l’ampleur de la punition. Si cette ouverture non autorisée est aggravée pas une éjaculation. La punition décidée sera triplée. 

Les poils sur les parties génitales anales et les aisselles seront éliminés chaque semaine par le moyen le plus approprié : pince à épiler, cire ou crème dépilatoire. En cas d’utilisation de crème dépilatoire ou de pince à épiler, il sera inutile de retirer la cage pour l’épilation. (Économie d’un cadenas plastique). Au terme des 9 semaines d’asservissement, une fois le contrat signé et le soumis totalement maté, la maitresse pourra envoyer le soumis se faire épiler définitivement les parties génitale, anales ainsi que les aisselles. 

La cage étant un objet de rétention d’odeur, le soumis devra se laver le matin au lever  et le soir à l’arrivée du travail (douche ou bidet) 

 

Durée de port de la cage de chasteté

 

Il est au bon grès de la maîtresse, sachant que la chasteté totale est de mise dans la soumission. Le port permanent et sans limite aucune est donc recommandé. 

Il peut être envisagé une ouverture de la cage pour différentes raisons : 

  • Médicale : cela se fera sans condition bien évidemment
  • Vidange par massage de la prostate, mais l’ouverture de la cage n’est pas indispensable
  • Utilisation du sexe du soumis pas la maîtresse. Elle prendra soin d’utiliser la technique du numbing (le sexe sera enduit d’une crème anesthésiante puis recouvert d’un préservatif, le soumis devenant alors un objet de plaisir, en prenant soin d’entraver le soumis avant de libérer son sexe), sauf si la maîtresse a envie de donner un orgasme « normal » au soumis !
  • Nettoyage complet des appareils génitaux du soumis : sans oublier d’entraver le soumis avant l’ouverture
  • Torture des parties génitales du soumis : Là encore, en prenant toujours soin d’entraver le soumis avant de libérer son sexe. 

Envisager une date d’ouverture de la cage n’est pas anodin. Il est intéressant de la noter sur un calendrier visible facilement.  Le soumis vivra dans cette attente. Et la maîtresse aura beau jeu de repousser cette date à chaque infraction ou désobéissances aux règles. La date toujours plus proche s’éloignant inexorablement.  

Le mot « ouverture » ne doit pas être choisi au hasard : En effet, dans l’esprit du soumis, l’ouverture peut signifier une éjaculation, une relation sexuelle voire toute autre jouissance. Et c’est là que la maîtresse pourra jouer avec ce mot et transformer cette « ouverture » en tout autre chose … Il en est de même pour d’autres mots comme vidange, pénétration… La Maîtresse pourra s’amuser à jouer avec ces mots…

 

Semaine 2 – Etape 2 : Perte d’intimité pour l’homme soumis

 

A partir de cette semaine, le soumis perd toute intimité. Tout d’abord, il doit rester entièrement nu en permanence au domicile à l’exclusion de la cage de chasteté évidemment. Son corps, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur est la propriété exclusive de la maitresse. 

Lors de sa toilette et toute action intime, il ne pourra désormais plus pas fermer la porte de la pièce où il se trouve sans autorisation de sa maîtresse.

En position assise, il doit toujours garder les jambes légèrement écartées et ne jamais cacher son sexe. En cas d’infraction à cette règle, la maitresse fera porter une barre d’écartement aux chevilles – durée au bon vouloir de la maîtresse.

Il doit exposer n’importe quelle partie de son corps sur simple demande de sa maîtresse. 

La maîtresse pourra bien entendu faire ce qu’elle a envie sur ou dans le corps du soumis tous les orifices du soumis : bouche, nez, anus, méat urinaire sont à l’entière disposition de la maitresse. Elle pourra jouer avec et y faire pénétrer tout ce qu’elle a envie sans que le soumis ne puisse s’y opposer. 

Une des pratiques très profitables à l’asservissement du soumis est l’utilisation intensive de l’anus du soumis, avec la pose de bouchons d’anus de plus en plus conséquents, de plugs de plus en plus larges et bien évidemment de sodomies répétées par la maitresse avec des gods des plus en plus gros. L’anus du soumis, pour garder toute son élasticité devra être « utilisé » plusieurs fois par semaine.  

Le soumis devra se laver en arrivant au domicile après sa journée de travail avant de prendre son « service » auprès de sa maîtresse. La maîtresse pourra vérifier l’état de propreté du soumis à tout instant. Elle ne doit en aucun cas être incommodée par une quelconque mauvaise odeur. 

Please follow and like us:
Previous

Mon initiation à la soumission à 5 femmes dominatrices, bien malgré moi! (3)

TÉMOIGNAGE D’UN SOUMIS DÉBUTANT

Next

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.