Contrôle de police en présence de ma Maîtresse dominatrice (1)

| |

Alors que je ramenais ma Maîtresse dominatrice, actuelle chez elle, une policière nous arrêta pour un contrôle à 18h30.

Je dois préciser que cela ne se passait pas du mieux possible avec cette Maîtresse dominatrice. En effet, elle aimait m’humilier, publiquement, dès qu’elle le pouvait. De plus, elle me faisait faire des choses parfois illégales, moi qui aime respecter et suivre les règles.

Ainsi, durant la période de confinement du soir, elle m’avait contraint, plusieurs fois, à venir la chercher et à la ramener alors qu’il était plus de 18h. Jusque là, j’avais eu de la chance. En effet, nous n’avions pas croiser de policiers et policière. Cependant, le gouvernement venait d’annoncer  que les contrôles pour non respect du couvre-feu seraient renforcés.

Lors du contrôle, humilié par ma Maîtresse dominatrice

 

Maîtresse dominatrice

 

Mais revenons au soir où nous avais été contrôlés par une femme policier. Concernant ses papiers et ma voiture, tout était en règle. Ainsi, je ne craignais pas grand chose de ce côté là. D’ailleurs, la policière me félicita, disant que cela devenait rare des véhicules si bien entretenus et que tout était parfaitement à jour et en règle.

C’est à ce moment que ma Maîtresse dominatrice, assise à mes côtés, se décida à exhiber mon cou en ôtant l’écharpe qui le couvrait. Elle dévoila, ainsi, un épais collier de cuir autour de mon cou, avec cet anneau auquel elle accrochait habituellement ma laisse. Je passai au rouge écarlate.

Ma Maîtresse dominatrice s’amusa à se pencher vers la fenêtre obligeant la policière à se pencher aussi vers l’intérieur de la voiture et à voir de plus près ce qui s’y passait. Elle aperçut mon collier, sourit, et répondit à ma Maîtresse dominatrice qui lui expliqua que je la ramenais. Elle indiqua à la policière qu’elle m’avait pourtant dit qu’il n’était plus l’heure, mais que j’avais insisté. Enfin, elle ajouta que j’avais même dit qu’on s’en fichait de la police et du couvre-feu.

J’eus une réaction spontanée. Cependant, comme elle avait sa main sur mon entrejambe, elle écrasa, de suite, fermement mon service trois pièces lorsque j’essayai de parler.

Bienveillance de la policière malgré les provocations de ma Maîtresse dominatrice!

 

Ma Maîtresse dominatrice ajouta que si la policière estimait que je méritai une amende, elle ne devait pas hésiter.

J’étais furieux! Quel intérêt de me faire avoir 135€ d’amende alors que cet argent, d’autant plus en cette période, pourrait être utilisé à meilleur escient!

  • C’est un bon à rien! enchaina ma Maîtresse dominatrice.

 

J’étais, réellement, dégoûté d’être ainsi humilié. La policière sourit de nouveau et rétorqua gentiment:

  • hormis cet horaire tardif, il a l’air plutôt réglo. De plus, si vous le gardez, c’est qu’il doit bien vous servir à quelque chose ?!

Et ma Maîtresse de répondre…

  • Oh vous savez, hormis le fait qu’il soit devenu un bon petit chien lécheur, je me demande pourquoi je le garde !

 

  • Oh vous savez Madame, il est de plus en plus compliqué de trouver un homme qui aime cela et presque impossible qu’il soit doué pour cela !

 

  • Il ne l’était pas, il a fallu lui apprendre!

La policière rit et me rendit mes papiers. Elle ajouta:

  • Allez, filez, et ne repassez pas par ici pour le retour. Je termine le contrôle avec mes collègues dans une demi-heure!

Trop, c’est trop… la policière craque !

 

Ma Maîtresse décida d’en rajouter.

  • Oh vous êtes bien conciliante Mademoiselle la policière. Voilà pourquoi tant de gens n’hésitent pas à tricher comme ce chien » dit elle en me tapotant la joue. Et si vous saviez ce qu’il pense de la police….!

La policière me regarda et me posa la question :

  • C’est vrai ça Monsieur ? On n’aime pas la Police ?

Alors que j’allais répondre, déjà rouge de honte, ma Maîtresse dominatrice serra de nouveau mes testicules.

Je laissai échapper un « ouch » de douleur et je répondis à la policière en regardant mon pare-brise:

  • oui Madame!

J’aperçus ma Maîtresse du  coin de l’œil, qui jubilait, et attendait la réaction de la policière.

La policière plus froide:

  • Vous n’oseriez pas me mentir Monsieur ?

Alors que Ma maîtresse commença à parler, la policière reprit, en la coupant :

  • C’est à lui que je parle Madame, veuillez le laisser répondre!

Je continuai à lui mentir, vu que ma Maîtresse dominatrice serrait encore plus fort mes attributs, au point que j’en transpirais presque et je répondis :

  • Non Madame, je ne voudrais pas vous mentir. Je me dois de répondre aux attentes de ma Maît….. de la dame qui est à mes côtés pour éviter tout problème plus important qu’une forte amende.

 

  • Redonnez moi votre permis! vVous repassez pas loin pour rentrer je suppose, et bien vous passez au commissariat dans 45min et on va régler cela.

Je lui rendis mon permis et elle lança froidement:

  • vous pouvez circuler!

Ma Maîtresse répondit à ma place:

  • Merci Mademoiselle, et quand vous l’interrogerez, n’hésitez pas à l’asticoter car je ne pense pas que je garderai ce soumis très longtemps, alors si vous voulez en abuser…

La policière ne répondit pas et nous salua d’un signe militaire de la main.

Nous repartîmes et ma Maîtresse explosa de rire.

  • Voilà à quoi tu es bon, à m’amuser, me distraire… Je pourrais te céder à cette pu*** de policière si elle avait un semblant de domina !

A suivre

Please follow and like us:
Previous

Ma conquête, femme dominatrice, prend les choses en main!

Retour avec ma Maîtresse dominatrice, après stage chez ma belle tante (10)

Next

2 réflexions au sujet de “Contrôle de police en présence de ma Maîtresse dominatrice (1)”

  1. Merci Madame Caroline pour avoir retenu un de mes articles pour cette publication…
    Prenez soin de vous, et mon bonjour à soumis Henri.
    BienaVous

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.