Ma premiere relation avec une Maîtresse dominatrice!

| |

Ma première Maîtresse dominatrice était une femme que j’avais rencontrée sur internet. J’avais répondu à plusieurs annonces et il ne fallut pas longtemps pour que je reçoive une réponse.
Ce fantasme me travaillait déjà depuis un petit bout de temps et il fallait que je me lance.
Loin d’être un homme soumis dans mon comportement et dans ma vie de tous les jours, ce fantasme demeure encore comme un mystère.

J’ouvris le mail envoyé par une Maîtresse dominatrice. Je ressentis un soupçon d’excitation mais aussi de l’appréhension.
Je ne savais pas quoi lui répondre et surtout, comment me démarquer des autres soumis. Cependant, je devais aller au bout de mes fantasmes.
Une partie de moi le voulait fortement et une autre avait peur de l’inconnu.

Finalement, je décidai de répondre à ce mail le plus simplement possible, et surtout, je ne lui posai aucune question.

Echange de mails avec une Maîtresse dominatrice

 

Après quelques échanges de mails, elle m’envoya une photographie d’elle et j’appris qu’elle avait 21 ans, soit le même âge que moi à ce moment là.
Sans vraiment savoir pourquoi je reconnais que cela me rassura.

Le jour même, elle me proposa d’aller la voir. Je venais de rentrer du travail mais j’acceptai. Aussi, je lui demandai à quelle heure, je devais être chez elle. Elle me répondit vers 17 heures. Enfin, je lui demandai son adresse.

Sans attendre, elle me communiqua son adresse.

Je stressais à mort car je m’aventurais dans l’inconnu et dans un monde que je connaissais absolument pas.

Je pris une douche vite fait puis je me rendis chez elle. Arrivé en bas, il me fallut environ trente minutes pour trouver l’interphone du bâtiment.
Elle m’avait demandé de sonner pour qu’elle puisse venir m’ouvrir la porte.

Au moment où je me décidai à lui envoyer un message, elle m’envoya un message :

« Tu t’es perdu ? »

Je venais tout juste de trouver l’interphone. Aussi, je lui répondis que j’étais en bas.

Je reçus un deuxième message : « Attends je descends te chercher.. »

Première rencontre avec cette Maîtresse dominatrice

 

Maîtresse dominatrice

Elle est descendue pieds nus en mode détente. Elle était brune avec un teint clair et des origines espagnoles. Ce n’était pas une bombe mais elle était mignonne !

En montant les escaliers, je me sentais mal à l’aise mais elle commença la discussion.

  • Alors tu as trouvé rapidement ?

 

  • J’étais en bas mais je trouvais pas.

 

  • c’est vrai que l’interphone est un peu caché..J’ai prévenu ma voisine de ta venue c’est la première fois, j’ai préféré l’avertir.

 

  • D’accord c’est normal j’aurais fait pareil à votre place

 

C’était la première fois que je vouvoyais une personne de mon âge. En arrivant dans son appartement,  je découvris un petit studio avec un petit lit en fond de pièce mais idéale pour une personne vivante seule. Elle me mit, très vite, à l’aise.

  • Tu veux boire quelque chose ?

 

  • Non merci

 

  • D’acc n’hésite pas! Tu vois si je t’aurais croisé dans la rue jamais j’aurais pensé que tu étais soumis.

 

  • Ah bon ! Je sais que je fais viril mais ça n’affecte en rien mon côté soumis.

 

  • Oui ! Ah bah on verra ça !

Longue séance de massage

En discutant un peu avec elle, elle me confia faire des petits ménages chez les gens et que son rêve était de devenir tatoueuse.
Je gardais en tête que j’étais là uniquement pour la servir.

Un peu perturbé, elle me dit:

  • Bon je vais continuer de regarder ma série sur Netflix en attendant tu n’as qu’à te mettre là et me masser les pieds.

 

  • Très bien.

Elle s’installa sur son lit dos contre le mur, les jambes fléchies le long du lit et l’ordinateur sur ses jambes.
C’était parti pour quarante minutes de massage car je devais faire mes preuves.
Au bout de dix minutes, elle appuya sur pause et me demanda de prendre la crème posée sur un meuble derrière moi. Elle ajouta que ce serait plus agréable. Je m’exécutai immédiatement.

Ensuite, elle commença un deuxième épisode. On passa, alors, de quarante à quatre-vingt minutes de massage.
À vrai dire je me sentais bien !
Elle me parlait en même temps, me demandait ce que je faisais dans la vie et si c’était ma première fois..

  • C’est la première fois que tu vois une Maîtresse ?

 

  • Oui c’est pourquoi je suis un peu stressé!

 

  • En tout cas pour une première fois, tu masses très bien.

 

  • C’est votre première fois aussi ?

 

Un peu hésitante, elle me répondit:

 

  • Oui avec un inconnu c’est la première fois. J’ai déjà eu un soumis mais il faisait rien. C’était nul.

Elle finit par couper court à notre rencontre!

  • Je dois aller voir des potes je te rappellerais si tu veux ?

 

  • Oui envoyez moi un message et je serais là immédiatement!

 

Coursier et masseur pour ma nouvelle Maîtresse dominatrice

Elle me rappela deux jours après pour me demander de venir lui faire des massages. De plus, elle ajouta:

  • Tu peux me ramener des clopes et de la beuh ?

J’hésitai un peu mais je luis répondis:

  • Ok! Je vous ramène ça !

Je voulais être parfait dans mon rôle mais je n’avais aucune idée où acheter ce genre de produit, dans l’immédiat.
Du coup, je suis rentré chez moi prendre un petit pochon qui trainait depuis quelques années.

Une fois chez elle, elle récupéra ce que je lui avais amené puis elle ajouta, qu’aujourd’hui, elle n’avait pas le temps de me recevoir. Une amie était chez elle.

  • Très bien n’hésitez pas à me rappeler !

Le lendemain, elle me rappela pour lui amener à nouveau de la « beuh ». Je lui répondis que je ne savais pas où en trouver!

  • Débrouille toi mais je veux ma « beuh »!

 

  • Ok, je vous ramène ça!

Cinq minutes après, elle me renvoya un texto « tu vas à la Reynerie tu trouveras facilement ! »

Il s’agit d’un quartier de ma ville qui « craint ». Cependant, j’y suis allé et j’ai acheté son produit. Ainsi, elle ne prenait aucun risque et ne payait pas.

Une relation de plus en plus vénale!

Une fois chez elle, je lui donnai ce qu’elle m’avait demandé  et, encore une fois, elle me dit qu’elle ne pouvait pas me recevoir. Cependant, elle me promit que la prochaine fois, je pourrais rester.

Elle profita de l’occasion pour m’envoyer au magasin faire les courses à sa place. Ainsi, je reçus par sms la liste de ses envies et je dûs payer pour elle.

Cette relation devenait plus vénale qu’autre chose et cela ne me plaisait pas. En effet, ce n’était pas ce que je recherchais.

Un autre soir, dans la semaine, vers 23 heures, elle m’envoya un message me demandant de lui ramener des clopes.
Ce que je fis, aussitôt, mais sur le chemin, je reçus un autre message.

« Ah oui des clopes et un Mcdo aussi.. Stp »

S’ensuivit un échange de SMS.

« Je vous apporte quoi ? »

« Attends je te le dis dans 5 min je demande à ma pote ce qu’elle veut. »

« D’accord. »

« Tu es déjà au Mcdo? »

« Oui »

« Ah ok bah attend 2 sec je vais te dire! »

Dix minutes plus tard, je reçus enfin le message avec sa commande!

« Prends 1 hamburger 1 cheeseburger et 2 MacFleury stp. »

Un autre message pour compléter la commande avec « ah oui et une boîte de Nuggets aussi sauce barbecue » !

« Quand tu es là envoie moi un message! »

C’est que je fis en arrivant au pied de son immeuble.

Présentation à sa copine

Elle récupéra la commande. Son amie était descendue avec elle. Cette dernière affichait un large sourire sur son visage en me découvrant pour la première fois.

  • Je te présente Océane ma copine

 

  • Bonjour

 

  • Bon je peux encore vraiment pas te recevoir. Je suis vraiment désolée mais la prochaine fois on essayera de faire un truc avec ma pote, t’es ok ?

 

  • Oui Maîtresse!

 

  • Très bien file.. rentre bien.

 

Trois jours après, elle m’envoya, à nouveau, un message pour que je vienne chez elle. Elle était seule et avait du temps pour me recevoir.
Comme la première fois, elle vint me chercher dans le hall de son immeuble.
Ensuite, elle s’installa confortablement et je la massai pendant des heures.
Soudainement, elle reçut un message de son amie Océane qui venait de finir les cours.

Elle me demanda si ça ne me dérangeait pas qu’elle passe..

  • Océane risque de passer ça ne te dérange pas ?

 

  • Non, pas du tout!

 

  • Ok cool

Fin de cette relation! Plus les moyens financiers pour entretenir cette Maîtresse dominatrice!

Sa pote arriva une demi heure après. J’étais gêné et surtout j’avais peur que de plus en plus de personnes ne découvrit ce que j’étais en train de faire.
Sa copine rentra et s’assit sur le lit. Elles parlaient entre elles sans vraiment prêter attention à moi.
Sa copine était aussi gênée que moi je pense.

C’était une petite blonde, les cheveux lissés et très féminine, une perle.

Ma Maîtresse « chanta » les louanges sur mes talents de masseur. Elle échangea quelques mots avec moi aussi mais pas autant que lorsque nous  étions seuls.
Finalement, je dûs aussi masser les pieds et les jambes de sa copine.
Elles regardaient une série et en même temps, elles discutaient entre elles.

Lors de la deuxième rencontre avec ma Maîtresse et sa copine, cela ne se passa pas bien.

La relation devenait uniquement vénale. Je ne servais plus qu’à faire les courses et le livreur à domicile.
J’ai préféré arrêter car cette relation me revenait trop chère malgré que j’aimais ce que je faisais.

Parfois je regrette, je le referais avec plaisir. Quel bonheur d’avoir pu masser et embrasser ses divins pieds!

Ce fût ma première Maîtresse. Il n’y avait rien eu d’extravagant. Nous étions jeunes et, probablement, dépourvus d’expérience en la matière.

Depuis, j’ai eu cinq autres Maîtresses dominatrices dont une à qui j’ai raconté cette histoire.

Elle m’a dit, ouvertement, que c’était dû à un manque d’expérience et qu’à sa place elle en aurait plus profiter surtout qu’elle avait eu de la chance de tomber sur un soumis aussi docile et maniable que moi. Et avec un physique attractif!
D’ailleurs celle ci a beaucoup profité de moi par la suite, me faisant faire son ménage, en m’envoyant lui acheter ses clopes, en la massant et en m’attribuant une place dans sa vie sexuelle en tant que « lécheur » uniquement.

Ce sera l’objet d’une future discussion sur une de mes expériences.

Please follow and like us:
Previous

La chasteté masculine, Sublimation de l’amour? (2)

Humilié, par son épouse, femme dominatrice devant sa belle soeur (4)

Next

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.