Humilié, par son épouse, femme dominatrice devant sa belle soeur (4)

| |

Lorsqu’il a fini de retirer l’emballage cadeau et qu’il découvre ce qu’on lui offre, Luc se décompose. Il comprend aussi pourquoi sa femme dominatrice exige qu’il se déshabille. Il s’agit d’une cage de chasteté.

  • Chérie, tu ne vas pas… ??

La peur se lit dans son regard, ce qui réjouit son épouse.

  • Je fais ce que je veux, tu as entendu ma petite sœur, elle a raison, je suis désormais ta Maîtresse ! Alors tu te « déssapes » tout de suite et tu vas mettre ta petite cage !

 

  • Chérie je t’en prie, pas devant ta sœur tout de même !

 

  • Bien sûr que si, c’est son cadeau, elle doit voir si elle te va quand même ! Je compte même lui confier un double des clés.

Indécision de Luc…

Devant l’indécision de Luc, Kate tente une médiation.

  •  Je peux vous laisser un peu d’intimité, propose-t-elle. Je vais fumer une clope dehors, le temps pour lui de passer sa cage, et tu me dis ensuite si elle lui va.

Mais sa sœur ne l’entend pas de cette oreille, elle veut humilier son mari devant elle, leur plaisir à tous trois n’en sera que plus grand.

  • Hors de question!

Puis elle se tourne vers son mari et lui lance d’une voix lourde de menaces.

  • Luc tu te « déssapes » tout de suite ou je vais être obligé d’employer les grands moyens !

 

femme dominatrice

 

Luc observe sa petite cage métallique sans se résoudre à pouvoir obéir. Il ne s’est jamais exhibé nu devant une autre femme que la sienne. Il sait qu’il n’a plus voix au chapitre, que ce n’est plus lui qui décide, il est prêt à l’accepter, il a commencé à le faire… Mais là, c’est trop… Babeth, exaspérée, finit par se lever. Elle passe à côté de Luc en levant la main et celui-ci se protège le visage, redoutant recevoir une gifle… Ce ne serait pas la première.

Mais elle retient son geste au dernier moment, en le voyant se tasser sur lui-même comme une larve. Il ressemble à un petit garçon terrorisé et Kate n’est pas loin d’être choquée. A son regard, elle se demande même si Luc n’est pas de ces hommes battus finalement. Babeth préfère donc ne pas abuser pour cette fois et revient une minute plus tard avec un long martinet en cuir entre les mains.

– Et maintenant tu vas te déshabiller ou il faut que je te punisse devant Kate pour te faire obéir ?

Mais Totalement en adoration devant sa femme dominatrice!

Luc observe sa femme dominatrice et la trouve divinement belle. Son visage rayonne d’autorité et dégage une sensualité incroyable. Il ne peut et ne veut pas remettre en question leur relation naissante pour une stupide question de pudeur ou de principe. Il baisse son pantalon, puis son caleçon pour se retrouver nu devant sa nouvelle Maîtresse et sa belle-sœur, qui n’en perd plus une miette. Il leur exhibe bientôt son sexe recroquevillé, comme intimidé par leurs présences, et au final minuscule. Comme il aurait aimé bander, montrer un peu de virilité pour sauver les apparences, et peut-être se révolter.

  • Je comprends que t’ailles voir ailleurs, remarque Kate. Il a une petite bite !

 

  • Oui, carrément, approuve Babeth. Killian, lui, il bande dur et il tient la distance. Lui, ajoute-t-elle en désignant dédaigneusement son mari, en train de passer la cage autour de ses couilles, il crache son jus au bout de deux minutes !

Luc se sent rabaissé, il est dans une autre dimension, mais c’est incroyablement érotique. Le regard qu’il porte sur sa femme et sa sœur, est totalement neuf. Elles lui sont supérieures, il est leur soumis et désormais, elles sont gardiennes de sa virilité, de sa jouissance.

  • Avec ça, il ne pourra plus se tripoter en mon absence, relève Babeth en ajustant elle-même le fermoir.

 

  • Il ne pourra plus bander du tout, renchérit Kate. Un vrai soumis.

 

  • Oui soeurette, c’est tout à fait ça, un vrai soumis. Maintenant il sera encagé 24 heures sur 24. Vas-y, c’est ton cadeau, à toi de lui mettre le cadenas !

 

Désormais soumis à sa femme dominatrice et à sa soeur!

Luc se doute que ce cadeau a été choisi et probablement acheté par sa femme, mais il ne dit rien. Babeth a tout organisé pour que ce cérémonial soit extraordinaire, et il l’est en tous points. Alors il baisse les yeux sur sa queue, rougit de honte et de plaisir lorsque sa belle-sœur se saisit de ses couilles pour les ramener dans le giron de sa cage. Ce contact réveille son désir endormi et il sent sa bite tenter enfin un raidissement salutaire. Mais la cage fait déjà preuve de son efficacité en réprimant douloureusement son érection. Il grimace et lance un regard désespéré à son épouse qui a compris et le toise d’un sourire satisfait et hautain.

  • C’est fini, tu ne banderas plus, ricane-t-elle sur un air triomphant. Tu resteras dans ta cage pendant que moi, je me prendrais de vraies bites. Si tu es sage, je te trairai de temps en temps, mais il faudra bien m’obéir, qu’est-ce que tu en dis mon petit soumis ?

Luc se noie dans son regard sombre et dominateur. C’est une autre femme qu’il découvre ce soir, une autre vie qui s’ouvre à lui. Et cette vie nouvelle, obscure et pleine de surprises, à l’image de la soirée qu’il passe, il l’apprécie déjà et en redemande.

  • Oui Maîtresse, je t’obéirai.

Sa réponse, sincère et humble, impose le silence. Les deux sœurs comprennent que l’instant est grave, qu’il s’agit d’un engagement au moins aussi fort que le mariage.

Avec acceptation de la cage de chasteté, début d’une nouvelle vie!

Après une longue minute à s’échanger des regards lourds de sous-entendus, les deux sœurs se saisissent à nouveau de leurs verres et trinquent à cette nouvelle relation.

  • Tu vois petite sœur, je tenais à ce que tu sois à nouveau témoin de ce nouvel engagement. Tu étais demoiselle d’honneur à notre mariage, tu es maîtresse d’honneur ce soir ! Tu n’as pas amené les alliances mais sa cage de chasteté !

Leurs verres s’entrechoquent, et Kate répond.

  • C’est carrément plus excitant ! Je ne mouillais pas autant le jour de ton mariage.

Les deux sœurs pouffent à nouveau de rire devant le nouveau soumis, toujours agenouillé, qui n’ose les regarder, tellement il a honte.

Babeth finit son gin et lance à son mari.

  • Bon, ben il est peut-être temps de passer à table. Tu vas nous servir à poil, qu’on puisse admirer ta petite bite dans sa jolie cage ! Allez file !

Luc ne se le fait pas dire deux fois. Il se relève et file au trot dans la cuisine, nu et encagé, plus honteux et soumis qu’aucun autre homme sur terre. Babeth, sa femme dominatrice, a réussi son coup. Elle a prouvé à sa sœur qui ne voulait pas la croire, qu’elle avait transformé son mari en parfait soumis. C’était la première raison d’être de cette soirée en rien improvisée. De plus, elle a fait accepter à son mari, son entière soumission et son nouveau statut de mari cocu, second objectif de ses retrouvailles avec Kate.

Cela l’a mis de bonne humeur et ouvert l’appétit. Lorsqu’elle se lève pour rejoindre la table dressée par Luc, elle a une faim de loup (ou de louve), et elle mouille comme une belle salope, ce qu’elle peut désormais assumée sans crainte d’être jugée. Oui, pour elle aussi, une nouvelle vie commence…

Please follow and like us:
Previous

Ma premiere relation avec une Maîtresse dominatrice!

Je suis devenue SISSY ALINE soumise à ma FEMME(2)

Next

1 réflexion au sujet de « Humilié, par son épouse, femme dominatrice devant sa belle soeur (4) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.