Le plaisir des tétons avec une femme dominante (1)

| |

Joshua venait de s’inscrire sur slave selection avec un secret désir, celui de trouver une femme dominante un peu sadique qui aurait le désir de torturer le plus douloureusement possible ses tétons.

Ce désir était ancien chez Joshua. Lors de sa première expérience vanille, sa copine avait pris l’habitude de pincer ses deux tétons très fort et de dire que c’était sa manière à elle de répondre aux avances de Joshua. Au fur et à mesure que la relation se développa, il finit par prendre goût à cette preuve d’amour, à la désirer de plus en plus et à en avoir besoin pour bander et satisfaire pleinement sa copine.

Après qu’ils se furent séparés, le désir d’avoir ses tétons pris et pincé ne disparut pas bien au contraire. Il en parla à chacune de ses relations suivantes. Certaines haussèrent les épaules, d’autres le acceptèrent de le satisfaire ; la plupart jugeaient que c’était courageux de la part de Joshua d’exprimer ainsi une part de féminité. Toutefois, elles ne voyaient pas ces demandes de Joshua comme importantes pour leur relation.

« Recherche femme dominante pratiquant la « nipple » torture »

A présent, Joshua acceptait de plus en plus cette part de féminité en lui, il ressentait le besoin de trouver une femme qui accepte consciemment de le torturer, de faire ressortir ce côté féminin et qui y prenne du plaisir.

Il écrivit donc une annonce en ce sens, indiqua rechercher une femme désireuse d’explorer le nipple torture dans ses multiples aspects, qu’il avait peu de limites et était prêt à les dépasser le cas échéant. Surtout, il voulait trouver une femme qui accepterait de le guider vers d’autres formes d’expression de la féminité masculine, comme la féminisation ou le gode ceinture, bien qu’il n’éprouvât pas alors de grande attirance pour elles a priori.

femme dominante

 

Il prit un statut slave afin d’écrire aux femmes dominantes qui avaient indiqué la pratique du nipple torture dans leur profil et qui vivaient dans sa région. En son for intérieur, il se disait que ni l’âge, ni l’apparence physique, ni les autres critères n’avaient d’importance pour lui : seule comptait la volonté de la femme de torturer ses tétons et éventuellement d’être prêt à explorer des pratiques plus perverses.

Il n’avait pas non plus de critères quant à la relation recherchée : il aurait voulu commencer par quelques séances, mais il avait tellement besoin d’être torturé dans sa vie de tous les jours qu’il était prêt à s’engager sur le long-terme avec une femme et à devenir son esclave. Il était prêt à donner sa vie pour celle qui accepterait de torturer ses tétons presque quotidiennement et à la servir de toutes les manières possibles, presque sans limites pensait-il.

 

Réponse de Rosina, femme dominante

Après quelques jours pendant lesquels il envoya sa candidature à une trentaine de femmes dominantes, il reçut une réponse d’une femme qui se prénommait Rosina. Elle avait une dizaine d’années de plus que lui mais découvrait seulement le BDSM à la suite d’un mariage infructueux qui l’avait convaincu du besoin qu’ont les hommes d’obéir à leur femme sur le long-terme. Elle vivait à quelques kilomètres de chez lui, disait avoir un fort penchant sadique et rechercher un homme soumis d’abord pour des rencontres régulières mais idéalement pour refaire sa vie avec lui.

Plusieurs points plaisaient particulièrement à Joshua dans le profil de Rosina : elle disait avoir peu d’expérience mais une grande envie d’explorer. Joshua sentait sa situation comparable : son goût pour la torture l’avait incité à visiter de nombreux sites BDSM et il avait senti progressivement l’envie monter en lui de découvrir d’autres pratiques si la femme sadique qui exaucerait son désir de torture en avait envie. Il pressentait un très fort penchant sadique chez Rosina. En effet, celle-ci lui avait confié que les marques laissées sur le corps d’un soumis l’excitait au plus haut point et que la vue de traces rouges, voire sanguinolentes, décuplait son désir sexuel – ainsi que son désir de donner davantage de tortures.

Lorsque Joshua avait évoqué auprès de Rosina son désir d’avoir ses tétons torturés, Rosina avait paru très intéressée par cette nouvelle manière d’exprimer son sadisme. Elle avait seulement indiqué quelques conditions : Joshua devrait se procurer des pinces avec une chaîne avant leur rencontre ainsi que quelques bougies basse température.

Week-end dans la propriété de Maîtresse Rosina

Elle avait aussi suggéré que Joshua se munisse de bougie haute température au cas où l’envie la prendrait d’aller plus loin… Rosina avait aussi demandé à Joshua de se procurer une jupe, des sous-vêtements féminins et du rouge à lèvres. Elle lui avait aussi précisé qu’il devrait prendre un préservatif ; Joshua n’osait espérer qu’ils étaient destinés à son membre !

Finalement, au bout de quelques échanges, Rosina proposa à Joshua de venir le samedi suivant dans sa propriété et de prévoir qu’il pourrait rester jusqu’au dimanche soir si son service était satisfaisant. Joshua se procura donc les accessoires demandés par Rosina et attendit le week-end avec une certaine impatience mais aussi une certaine crainte. Le vendredi soir, il écrivit à nouveau à Rosina pour s’assurer qu’elle n’avait pas changé d’avis ; mais non ! Rosina l’attendait bien pour le lendemain : elle lui indiqua la route pour accéder à sa propriété et lui donna l’ordre de venir avec un bouquet de roses pour prouver sa dévotion.

Quelques minutes avant l’heure dite, Joshua se présenta chez Rosina. Son coeur battait la chamade mais il avait trop envie de vivre la torture qu’ils avaient évoquée sur slave selection pour vouloir revenir en arrière. Intuitivement, il avait l’impression que Rosina était la femme dominante dont il avait besoin pour réaliser sa nature soumise et vivre des désirs jusqu’alors trop refoulés.

Rencontre avec Maîtresse Rosina, femme dominante

 

Sur le pas de sa porte, Rosina l’accueillit. Conformément à son annonce, elle était fine et élancée, portait un pantalon de cuir et un T-shirt noir, avec des chaussures noires à talon. Joshua sentait qu’elle avait l’habitude de commander et d’être obéie et que c’était peut-être parce que son mari précédent ne l’avait pas acceptée qu’elle avait divorcé et découvert la gynarchie, avec l’envie d’en faire la base de sa future vie de couple. Joshua sentait aussi un besoin irrépressible de servir cette femme supérieure et de devenir son esclave… mais tout dépendrait bien sûr de la manière dont leurs sessions allaient se dérouler !

Rosina dit à Joshua de se déshabiller ; elle passa sa main sur le corps dénudé de Joshua en commençant par ses fesses, sur lesquelles elle donna une petite tape. Ensuite, elle se saisit de son pénis qu’elle caressa, en le regardant dans les yeux. Il pouvait voir au fond de son regard le désir profond de le dominer, de le posséder et de le faire souffrir : il sentit qu’il s’abandonnait totalement à ce regard et qu’il était prêt à faire tout ce qu’elle lui imposerait.

Prestement, Rosina saisit ses testicules dans sa main et pressa lestement. Elle voulait voir la douleur dans ses yeux et accentua la pression jusqu’à ce qu’il finisse par crier aïe, alors elle pressa encore un peu plus puis relâcha la pression. Ensuite, elle continua son exploration, elle mit un doigt dans l’anus de Joshua :

  • Comme c’est serré, s’exclama-t-elle ! On voit bien que tu es encore vierge. Je ne pense pas que tu vas le rester longtemps!

 

Séance de torture des tétons

Puis Rosina continua son exploration par les cuisses de Joshua puis elle remonta en donnant au passage deux autres petites tapes sur les fesses de Joshua. Enfin elle arriva aux tétons. Avant que Joshua eut le temps de réaliser ce qui lui arrivait, les deux ongles de Rosina étaient plantés dans ses tétons, à droite et à gauche et Joshua eut l’impression que Rosina le pinçait aussi fort qu’elle le pouvait. Joshua se tordit de douleur, pensant que Rosina aurait pitié de lui et relâcherait un peu sa pression.

Mais non ! Rosina serra encore plus fort tout en plongeant ses yeux dans les siens. Joshua était comme subjugué par le regard de Rosina. Rosina lui donna alors un coup de genoux dans les testicules et abaissa sa pression pour le forcer à se mettre à genoux.

  • C’est comme ça que tu dois être devant moi, fit-elle, à genoux.

Joshua ne dit mot mais il était infiniment reconnaissant envers cette femme de le traiter ainsi. Il se sentait devenir tout petit devant elle et aurait fait n’importe quoi pour vénérer l’entre-jambe de Rosina qu’il avait à présent devant ses yeux. Alors, elle lui passa la main dans les cheveux et colla sa bouche sur son pantalon de cuir, dont il sentit l’odeur âcre et viril qui s’en dégageait. Au bout d’un moment pendant lequel Joshua eut l’impression qu’il adorait littéralement Rosina, elle s’éloigna en laissant Joshua seul.

Joshua se dit que la séance de torture des tétons avait du prendre fin et qu’elle allait passer à autre chose, voire même qu’ils allaient maintenant faire connaissance autour d’une boisson.

Toutefois, Joshua était trop naïf. Pour Rosina, la séance venait en fait juste de commencer !

 

A suivre

Please follow and like us:
Previous

Des vacances de rêve avec ma Maîtresse dominatrice!

Sissy Aline soumise à sa femme, Maîtresse ANNE-MARIE (3)

Next

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.