Sissy Aline soumise à sa femme, Maîtresse ANNE-MARIE (3)

| |

Après être arrivées dans les combles, Maîtresse Anne-Marie et Maîtresse Évelyne, se moquèrent de cette « Sissy », c’est à dire de moi. Ensuite, elle se concertèrent pour savoir ce qu’elles allaient faire de moi.

Maîtresse Anne-Marie suggéra de me fouetter pour m’échauffer un peu les sens. Cependant, elle ajouta qu’auparavant, il fallait mettre ma cage de chasteté avec les plaques de contact. Je commençai à comprendre le pourquoi de la présence de ces dernières.

 

Mise en place de la cage de chasteté…

Sissy

Elles me mirent la cage sans difficulté car mon « clito » était ridiculement, minuscule depuis les injections.

Ensuite, elles s’amusèrent un peu avec moi. Je découvris l’électrostimulation avec les décharges que je subissais sans pouvoir me soustraire. En effet, j’étais, fermement, attachée sur la chaise, si on peut appeler cela une chaise. J’appellerais cela plutôt un pilori avec une assise, vu ce que j’endurais.

Pendant un temps qui me parut une éternité, je reçus des décharges et des coups de martinet, cravaches. Les Maîtresses, quant à elles, riaient de moi et de mes cris! Aussi, elles décidèrent de me bâillonner pour ne plus m’entendre. Pour « corser » le tout, Maîtresse Anne-Marie m’introduisit alors le plug cadeau  de la Sainte Aline à la place de celui que je portais habituellement. Ce plug était, légèrement, plus gros mais l’introduction se fit sans trop de problème.

Maîtresse Anne-Marie Maîtresse Évelyne parlèrent, ensemble, de choses, totalement, inconnues pour moi. Je compris alors qu’elles avaient en contact via internet et le téléphone. J’entendis qu’elles voulaient mettre les deux choses en série!

Sous leur contrôle total!

 

Je ressentis alors au niveau de mon clito et de ma chatte des décharges alternées. Ensuite, je n’arrivais plus à me contrôler. Le bâillon était le bienvenu, « dixit » Maîtresse Anne-Marie et Maîtresse Évelyne. J’avais ma chatte atteinte par des spasmes irrépressibles avec aucune possibilité de contrôle. En fait, j’étais sous LEUR CONTRÔLE TOTAL Mon clito lui recevait, aussi, son lot de décharges, tout en ne grossissant pas pour autant.

J’étais, totalement, à leur merci et mon corps n’était plus le mien. Ainsi, j’étais devenu, la chose, de Maîtresse Anne-Marie!

Enfin, elles me laissèrent seule en me disant de bien me relaxer puis elles éclatèrent de rire. Ensuite, Maîtresse Anne-Marie ajouta qu’elles emmenaient la télécommande. Pour me le prouver, je reçus une nouvelle décharge, chatte et clito ensemble.

Je les entendis descendre l’escalier et aller au salon. Au bout d’un temps qui me parut très long, je les entendis ouvrir la porte d’entrée.  Maîtresse Évelyne dit:

  • « minus » j’espère que tu es propre?

 

  • Euh oui Maîtresse Évelyne!

 

  • Qu’est ce que c’est cette réponse? Pour la peine au jardin à  poil! Là, tu vas être nettoyé!

Puni à la place de leur invité!

 

Je reçus alors de nouvelles décharges rapprochées et beaucoup plus intenses comme si elles n’étaient pas contentes. Je subissais une punition à la place de l’inconnu qui venait d’arriver. Cependant, j’ignorais pourquoi, elles n’étaient pas contentes.

Après un certain temps, je compris que « minus  » avait été lavé au jet d’eau dehors. Ensuite, tous montèrent dans les combles. Maîtresse Anne-Marie et Maîtresse Évelyne exigèrent que « minus » me dise bonjour, en respectant les consignes données par Maîtresse Anne-Marie et Maîtresse Évelyne. Je ne compris pas la signification de ces dernières paroles. Je ne tardai pas à le savoir.

Maîtresse Anne-Marie m’ôta le bâillon. Je pouvais enfin fermer ma bouche et reposer ma mâchoire, Maîtresse Anne-Marie et Maîtresse Évelyne, rirent de me voir faire et elles me demandèrent si je pouvais l’ouvrir sans problème. Je répondis que « oui ».

Ensuite, elles m’informèrent que j’allais découvrir le bonheur d’être une Sissy, peut être rien qu’une fois avec le sexe opposé aux « sissys »…..

A ce moment là, j’entendis des clefs et un cadenas qui était ôté. Maîtresse Anne-Marie m’ordonna d’ouvrir la bouche et brutalement, je sentis l’introduction d’une chose qui grossissait. Rapidement, je compris que je venais d’être prise par la bouche et que le sexe de « minus » était cette chose.

 

Une sissy doit obéir et subir!

 

C’était la première fois que je me retrouvai dans cette posture. Je dûs sur ordre de Maîtresse Anne-Marie et Maîtresse Évelyne, m’occuper de faire mon maximum pour amener « minus » à éjaculer dans ma bouche. Au début, cela m’écœura mais j’étais attachée et « minus » faisait des aller retour dans ma bouche. Une sissy doit obéir, s’exposer et subir! J’avais l’interdiction de faire autre chose que de m’occuper de ce sexe avec ma langue. Donc, je commençai à le sucer tout en jouant avec ma langue sur son gland ce qui ne tarda pas à l’amener à jouir et éjaculer.

Son sperme faillit m’étouffer tant il y en avait. De plus, il allait, très profondément, dans ma gorge. Ainsi, il pouvait toucher avec son sexe, ma glotte! J’entendis des éclats de rires. Maîtresse Évelyne dit à Ma Maîtresse:

  • on voit bien que « minus »  a eu une période d’abstinence pendant sept semaines!

Je reçus une dernière décharge puis je fûs libérée de cette chaise. Cependant, je ne pus aller très loin car Maîtresse Anne-Marie et Maîtresse Évelyne m’entrainèrent vers un autre endroit. Elles me basculèrent en avant. Je me retrouvai sur une surface qui sentait le cuir mais avec la cagoule je ne pouvais rien voir. J’ètais attachée le long du montant en biais aux quatre coins de ce genre de table.

Je me retrouvai les seins écrasés par la sangle qui passait sur mon dos. Les pinces me faisaient mal. Ausi, je le signalai à Maîtresse Anne-Marie qui pour toute réponse me donna un coup de cravache sur les fesses. Maîtresse Évelyne, avec « minus », resserra la sangle et en rajouta une à la taille.

Séance de coups de cravache!

 

Ainsi, j’étais immobilisée les mains et jambes attachés le plus serrés possible aux montants. Maîtresse Anne-Marie s’approcha de moi et ôte la cagoule. Je fûs éblouie et il me fallut plusieurs secondes pour voir.

Maîtresse Anne-Marie prit alors mon collier et l’attacha à l’anneau qui se trouvait à l’aplomb de ma tête. Dans le prolongement, je vis enfin la fameuse chaise, sur laquelle, j’avais vécu mon dépucelage buccale et la première fois qu’un homme venait en moi. Lorsque je partageai cette remarque avec les deux Maîtresses, elles éclatèrent de rire puis elles ajoutèrent:

  • ce n’est que le début! Pour la Sainte Aline, tu vas devenir une sissy accomplie! Profite bien car tu n’auras peut être plus jamais la même occasion.  En effet, tu es au service des femmes. On va voir ce que l’on décide. Auparavant, tu vas recevoir une bonne séance de cravaches, soit 15 coups!

Je pensai que cela n’était pas trop important, mais Maîtresse Anne-Marie précisa, ensuite, que cela serait 15 par chaque Maîtresse. Je ne devais pas gémir et crier. De plus, je devais compter chaque coup puis les remercier de me fouetter. Je frémis en voyant les cravaches, une fine en cuir avec une petite main au bout mais l’autre en osier tressé avec une langue de cuir pour finition.

 

Complètement transformé en sissy soumise!

 

Une heure après, les fesses en feu et bien striées, je dus embrasser les cravaches puis réciter mes obligations envers Maîtresse Anne-Marie. Toute la scène fût filmée et photographiée par « minus », témoin de ma soumission.

Maîtresse Évelyne ordonna à « minus » de m’ôter le plug mais avant, de venir m’embrasser pour qu’il puisse goûter son sperme dans ma bouche. Je découvris la personne qui allait me transformer définitivement. Il avait la cinquantaine bien avancée et ce qui me surprit le plus, pas de pilosité du tout. En effet, il était glabre et épilé de la tête aux pieds.

Il vint m’embrasser. Je découvris l’autre face. Quant à moi, j’étais une sissy soumise. Je laissai sa langue explorer ma bouche, et disons le, je crois que je commençai à y prendre goût. Peut-être, était-ce, tout simplement, le goût de la nouveauté.

Maîtresse Anne-Marie et Maîtresse Évelyne se moquaient de nous, tout en continuant de filmer et de nous prendre en photographie.

  • Maintenant passons à la deuxième partie des réjouissances pour ta fête ma chère Sissy Aline!, me dit Maîtresse Anne-Marie.

 

  • « minus » vas retirer le plug de cette Sissy qui n’attend que cela, et occupe toi bien de sa chatte, fait tout de même attention à elle, tu vas déflorer une vierge!

 

Elles s’esclaffèrent puis elles partirent dans un fou rire.

J’ai joui comme une femme!

 

« minus » vint derrière moi et me retira le plug de façon délicate mais ce fut pour me pénétrer assez rudement et surtout profondément. Je savais pour l’avoir eu en bouche que son sexe est gros et long. Aussi, je sentis ses bourses venir frapper ma chatte mais surtout après plusieurs aller-retour en moi, je ressentais comme des vagues dans mon ventre. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait, des spasmes de plus en plus fort, me secouaient lorsque que son sexe me pénétrait. Le paroxysme des ondes dans mon bas-ventre fut atteint lorsqu’il éjacula et je sentis son sperme m’envahir, puis, de la chose racorni, s’écouler un liquide et ce sans aucun prémices de mon clito mou.

Surpris, je compris enfin! Je venais d’avoir un orgasme en étant pris par ma chatte et cela sans aucune érection de ce mini clito qui était le mien.

Ce fût alors que Maîtresse Anne-Marie me dit:

  • Tu vois maintenant, tu es vraiment et totalement une sissy accomplie. Tu as joui comme une femme!

Elle m’embrassa longuement sur la bouche puis elle ajouta:

-Maintenant, je te prendrai à mon gré! Jeûner te sera profitable. Tu apprécieras beaucoup ma venue. De plus, si tu es sage « minus » viendra se soulager de temps en temps, et encore pas sur. En effet, nous devons avoir l’accord de Maîtresse Évelyne! Nous devons aussi accepter que tu rencontres cette lopette car tu n’auras jamais le droit à de vrai mâle. N’oublie pas que tu es au service des femmes uniquement et que tu doit vivre féminisée tout le temps.

Et dire que cette journée n’était pas finie!…

Please follow and like us:
Previous

Le plaisir des tétons avec une femme dominante (1)

Le plaisir des tétons avec une femme dominatrice (2)

Next

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.