Esclave soumis à la meilleure amie de ma femme

esclave soumis

La meilleure amie de ma femme

Tout d’abord, il faut que vous sachiez que ma femme est une très belle femme, aimante et douce. Il y a quelques mois sans que j’en connaisse les raisons, Stéphanie mon épouse s’est fâchée avec sa meilleure amie Sandrine.  Sandrine est également très belle et très sexy, c est le genre de femme qui n’a pas peur de s’habiller hyper sexy et provocateur dans son quotidien. Elle a un sourire magnifique qui accompagne à merveille un regard froid et hautain.

Il y a deux mois ma femme m’a demandé de déposer chez Sandrine un carton de fringues.  Bien-sûr j’étais embêté par la situation mais intérieurement heureux de revoir ce regard froid se poser sur moi.

Je passais donc ma journée de travail à m’imaginer en compagnie de Sandrine. Le soir venu, je fis donc un détour afin de déposer le fameux carton. J’arrivais donc au pied de l’immeuble de Sandrine. Quelle ne fut pas ma déception  de la voir dans le hall, discutant avec ses voisines. Je la saluais et lui expliquais le pourquoi de ma venue. Elle me tendit les clés en me disant froidement de le déposer sur la table de la cuisine.

Chez Sandrine

Je montai les escalier, ouvris la porte et me rendis dans la cuisine. En repartant sur mes pas, je ne pus m’empêcher de voir la magnifique paire de cuissardes de Sandrine dans l’entrée.  Je risquai un regard dans le couloir pour voir si Sandrine était toujours en bas. Personne ! Je me jetai sur l’une de ces divines chaussures puis je la portai à mon nez afin d’en respirer les effluves qui comme je me l’imaginais s’avérèrent être  envoutantes. Puis je me mis à la lécher en l’imaginant aux pieds de la belle, sans m’en rendre compte je portai une main dans mon pantalon. Aussi, l’éjaculation me fit sortir de ma torpeur. Je refermai puis redescendis  pour rendre les clés. Ainsi, je les lui tendis honteux, le regard baissé et m’enfuis sans plus attendre. Intérieurement, en fait, je jubilais d’avoir pu prendre un tel plaisir.

La vidéo

Il y a un mois, je reçus un coup de téléphone de Sandrine en pleurs qui me demandait de passer pour discuter, mais je ne devais pas en parler à Stéphanie. Je fus très étonné d’entendre cette femme si forte pleurer ainsi. Dans l’espoir de les voir redevenir amies et bien-sûr de la revoir je décidais de passer le soir même.

Quel bonheur de découvrir Sandrine toute de cuir vêtue avec de magnifiques cuissardes aux pieds!

-Entre ! : me dit elle et va t’assoir au salon nous allons discuter. Son humeur semblait beaucoup plus joviale que plus tôt au téléphone.

-tu veux me parler de Steph ? : lançais-je.

-attends un peu ! il faut que je te montre quelque chose, soit patient !

Elle s’assit juste à côté de moi. Comme elle sentait bon !

-Tiens regarde : me dit elle lançant la vidéo.

-Mais c’est ton entrée on dirait!

-Tais toi et regarde !

Son ton avait été plus sec et de suite, je fis le rapprochement. J’entrais dans la pièce en direction de la cuisine les bras chargés.

Elle mit sur pause.

-Tu vois la haut le détecteur de fumée?

-Heu oui, j’arrivais à peine à parler, devinant la suite !

-Et bien ! c’est une mini caméra qui filme tout ce qui franchit la porte ! Regarde ! cela devient intéressant, elle remit la vidéo.

-Ce n’est pas ce que tu crois : tentais-je désespérément.

-Bien-sûr que si c’est ce que je crois tu n’as pas à en rougir…

A la merci de Sandrine

Je me levai et tentai d’approcher la porte mais elle me stoppa.

-je vais compter jusqu’à 5 et sois tu es à genoux devant moi à me baiser les pieds soit j’envoie la vidéo à ta femme, un…deux…

Aussitôt, je me jetai à ses pieds, les embrassant, les léchant et l’implorant puis la suppliant de ne rien dire.

-J’ai été un peu choquée en voyant ce film la première fois, puis j’ai fait des recherches sur le net. Tu vas devenir mon esclave soumis, Paul, mon chien!!! Ce sera cela ou tout le monde verra la vidéo.

-Tout ce que tu voudras mais ne dis rien je t’en supplie.

-Déshabille toi entièrement!!

Assise sur le canapé, telle une reine, elle me regardait me dévêtir.

-Ne bouge plus, met tes mains dans le dos ! Tu vois cela te plait, tu bandes comme un âne. Du bout de ses cuissardes, elle caressa mon sexe.

-Branle toi Salope!  Et arrête de gémir !

Esclave soumis de Maîtresse Sandrine

Je m’exécutai. J’étais tellement excité qu’il ne me fallut pas très longtemps pour que je jouisse. Me sentant venir, elle tendit une de ses mains

-Jouis dans la main et agenouille toi !

Je me retrouvai à nouveau à genoux devant cette superbe femme. J’aurais aimé que le temps ne s’arrête jamais.

-Lèche ma main ! reprend ton jus salope ! Esclave soumis !

Je léchais ma semence totalement abasourdi par ce qui venait de se passer.

-Rhabille toi et dégage salope ! je te recontacterais. Baise bien ta femme ce soir, qui sait ce sera peut être la dernière  fois !

-Mais tu avais dit…..

-Casse toi ! j’ai dit!

Son ton avait été intransigeant. Je m’enfuis tel un voleur en me disant que peut être le lendemain tout serait oublié. Cependant quelques instants seulement après, je reçus  un message de Sandrine avec une vidéo dans laquelle je léchais mon sperm avec dévotion puis suivi  d’un sms: « maintenant tu es à moi ! tu es mon esclave soumis ! tache de ne jamais l’oublier ! » Signé Maitresse Sandrine



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
4 comments on “Esclave soumis à la meilleure amie de ma femme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.