Milady, ma nouvelle Maîtresse domina

nouvelle Maîtresse dominaRencontre avec ma nouvelle Maîtresse domina

Une nuit, je découvrais la jouissance au travers d’une aventure édifiante. Moi qui me croyais Mâle alpha dominant, me voici devenu cette pauvre chose malléable au seul service de ma nouvelle Maîtresse domina. Un seul nom que je lui donnais quand je m’adressais à elle, Milady. Rien d’autre. Seulement l’acceptation entière dans ce « Oui, Milady ».

La rencontre fut fortuite dans le sens où je draguais à cette époque toutes les femmes. Un beau jour, je rencontrais donc cette jeune femme. Elle était habillée de son jean déchiré, un chemisier crème avec les boutons du haut ouverts laissant par cette échancrure apparaître un beau buste, de jolis petits seins sous ce soutien-gorge noir très classique mais très classe. Brune, elle avait de longs cheveux, des yeux noisettes en amande et un regard malicieux, tout pour plaire.

A mon grand étonnement, elle accepta mon invitation au restaurant. Je lui appris que j’étais infirmier de nuit mais aussi que j’adorais écrire de la poésie, des textes en prose et que je rêvais de publier. Etais-je à la recherche de ma muse, était-ce cette jeune femme ? Mon cœur battait la chamade à la voir me dévorer du regard. Elle m’invita donc chez elle car elle habitait à deux pâtés de maisons. Elle sortit deux verres à cognac et nous trinquâmes ensemble à notre nouvelle relation. Je bus ce verre et elle se mit à rigoler. J’avais la tête qui tournait. Puis je sombrais dans un noir intense, un puits sans fond.

Soumis à Milady

Quand je me réveillais, j’étais nu, attaché, à un cheval d’arçon, cuisses écartées, chevilles attachées à une barre d’écartèlement, poignets attachés et bâillonné.

Elle me regardait narquoise et me dit :

-tu vois petite chose d’homme que tu es…maintenant tu n’es plus rien, juste à moi !

Je voulais protester mais elle me dit que de l’avoir reluquée ainsi avant mon invitation, cela lui était insupportable. Il fallait qu’elle se venge de cet acte odieux. Soit je lui obéissais pleinement, soit elle me faisait disparaître à tout jamais. J’étais fou mais à sa merci. Avais-je le choix ?  Je pouvais connaître un moment merveilleux si j’acceptais voir plus si je décidais de lui appartenir avant qu’elle ne décide de tout pour moi.

Pendant qu’elle me parlait, je sentais cette cravache sur mon corps et je prenais des coups lorsque je protestais. A mon étonnement et au sien, je commençais à sentir mon sexe se dresser à ce jeu pervers. Je ne maîtrisais donc plus rien ?

-Tu vois, petit chérubin adoré ? tu m’appartiens déjà !

Elle s’approcha derrière moi et elle me dit :

-tu m’appelleras dorénavant Milady…et rien d’autre. Tu auras droit à deux mots : oui Milady !

Double jouissance avec le gode !

Je l’entendais se déshabiller puis passer autre chose. Elle fit le tour et me montra ce gode ceinture, pas très gros. Cependant, je n’avais jamais été pénétré de ma vie, donc je ressentis un moment d’angoisse.

Je l’entendais respirer plus rapidement, excitée par la situation. En effet, le gode était double, un en elle et l’autre allait se trouver en moi. Ainsi, à chaque mouvement, elle ressentirait du plaisir. Elle le lubrifia et appuya sur mon anus ce gode silicone. Je me sentis ouvert cm par cm. Elle ne bougeait plus, haletante, avant de commencer ses va et viens. Je me sentais ouvert profondément, je l’entendais gémir de plaisir.

Quand elle saisit mes fesses avec ses mains, qu’elle me griffa, j’avais une demie érection. Milady, dans un râle de jouissance s’arrêta, enfoncée au plus profond de moi, se mit à trembler. Et moi, penaud, je sentais mon sperme couler de mon sexe sans retenue avec à peine une jouissance. Milady me laissa ainsi alors qu’elle filait sous la douche…Une fois remise de ses émotions, elle m’apporta un contrat de soumis et m’ordonna de signer tout en me montrant les caméras qui m’avaient filmé ainsi.



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.
2 comments on “Milady, ma nouvelle Maîtresse domina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.