Ne jamais être familier avec sa supérieure hiérarchique au travail ! (1) : Surprise !

supérieure hiérarchiqueNe jamais être familier avec sa supérieure hiérarchique au travail ! (1) : Surprise !

Je suis un jeune homme de 26 ans et je travaille comme vendeur dans une grande enseigne nationale. Ma journée s’était passée sans embûche, du moins le croyais-je…

Le lendemain, je devais assurer la fermeture de mon rayon. Pressé de partir, je m’active à rapidement remettre le bureau propre jusqu’à ce qu’un dernier appel téléphonique interne au magasin me rappelle à l’ordre :
– Allo…
– Lucas, c’est Solange.Tu peux venir à mon bureau s’il te plaît. J’ai quelque chose à te montrer…
– Très bien j’arrive.
– Prends ton temps. je ferme le magasin et j’arrive…
– OK !
J’arrive au bureau… Personne…
– Lucas !
– Oui !
– Je ferme le coffre et ce sera bon…
– D’accord.

… (Après quelques minutes)

Alors « à nous » entendis-je dans mon dos.
– Faut que je t’imprime quelque chose, je te préviens c’est une surprise… t’es prêt à fermer les yeux ?
– Oui (Je pense à une promotion, à la renégociation de mon contrat, de ma rémunération).
– Alors c’est parti !

J’entends l’imprimante démarrer son travail pendant que Solange me prend ma main gauche, puis ma droite, les ramène derrière mon dos en me disant :

-Ne triche pas s’il te plaît ça m’a pris un peu de temps de tout préparer. J’ai également senti un bracelet entourer ma main droite, puis la gauche. Solange relâche mes mains liées dans mon dos !
Je rouvre les yeux pendant que Solange me pose une feuille fraîchement imprimée sous mon regard avec la mention :

Faux baisser son pantalon alors !
– Tu te rappelles de ce que tu m’as dit hier au téléphone concernant notre litige commercial.
– Euh oui.
– Tu crois que c’est une façon de s’adresser à sa supérieure hiérarchique.
– Euh…
– Ne dis rien et regarde plutôt çà (Solange sort un un bâillon gode double pénis de son sac à main), pas besoin de faire un dessin. Je vais te montrer ce que c’est de baisser son jean. (Solange couple ses gestes à sa parole en se levant devant moi). Mets-toi à genoux si tu ne veux pas que cette affaire est plus de répercussions pour toi !

Je m’exécute en baissant la tête et ne regardant pas plus haut que le sol.

Solange, les jambes totalement dévêtues se rassoit en sortant un préservatif de son sac à main…
– Maintenant coince moi ça entre tes dents.

Elle m’enfonce la partie du bâillon en forme petit sexe masculin dans la bouche à travers le préservatif puis resserre le collier derrière ma tête. Je suis à genoux devant-elle assise, les poignées ligotés dans le dos, avec une gode suspendu devant ma bouche face à son entrejambe, dans les bureaux de mon lieu de travail…
Solange sort un 2nd préservatif me disant : « approche-toi un peu. » Elle l’enfile sur le sextoy jusque sous mes narines faisant augmenter l’odeur du latex omniprésente depuis quelques minutes et m’ordonne en me tenant la tête par le menton d’une main ferme : « Pénètre moi, fais-moi jouir jeune subalterne…



Si vous avez aimé cette histoire et aimeriez en lire d’autre, n’hésitez-pas à laisser un commentaire. L’auteur pourra ainsi savoir que vous avez apprécié son récit et cela l’encouragera à en écrire d’autres. Vous pouvez, également, donner votre avis sur le sujet abordé. Merci pour votre support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.