Homme soumis à instructrice dominatrice (2)

| | ,

homme soumisHomme soumis à une instructrice dominatrice (2)

Homme soumis sous emprise

J’étais devenu un homme soumis, totalement, sous l’emprise de mon instructrice de self-défense depuis cette première séance humiliante. Je n’allais plus aux séances publiques. Cependant, elle organisait maintenant des séances tous les vendredis soir spécialement réservées aux femmes ‘averties’. J’étais bien entendu convié à ces entraînements très spéciaux. Il y avait une dizaine de femmes, de tous les gabarits, certaines très sportives et aux corps sculptés, d’autre plus rondes, voir obèses, des jeunes très attirantes et des moins jeunes… Mais toutes avaient ce regard malicieux, voir pervers en me regardant et en imaginant certainement ce qu’elles allaient me faire subir.

Séance pour femmes averties

Madame l’instructrice (c’est ainsi que je devais l’appeler) m’avait affublé d’un mini short et d’un Marcel en résilles , et surtout interdit de porter des sous vêtements. Malgré mes efforts, mon gland dépassait du short quand la séance démarra et que je me retrouvais au milieu de ces dames. Le début de la séance fut assez classique. Les femmes s’exerçaient sur moi pour toute sorte d’immobilisation et de prises diverses. Puis Madame l’instructrice me fit mettre à 4 pattes au milieu du tatami et prit la parole :

-Mesdames, toutes ces techniques sont très efficaces, mais voyez-vous, la meilleure technique c’est celle-ci : mettre les mâles à vos pieds, les faire faire ce que vous voulez sans la moindre violence.

Elle s’approche de moi et baisse mon short pour dévoiler mon cul rougi par les frottements de la séance.

-Cet homme soumis m’appartient corps et âme, n’est-ce pas larbin ?

-Oui Madame !

-Est ce que ça te dérange de montrer ton cul à mes élèves ?

-Non Madame!

-Est ce que tu aimerais qu’elle te mette chacune leur tour un doigt dans l’anus, comme ceci ?

Elle cracha sur mon anus et y fit pénétrer son index brusquement.

-Oui Madame, j’aimerais beaucoup !

-Très bien larbin, ça tombe bien, c’est la fin de la séance, tu vas nous accompagner dans les vestiaires, pour la partie récupération.

Séance coquine dans le vestiaire

Arrivé dans le vestiaire, elle me fit me mettre nu, au centre. Chacune me lança ses affaires sales. J’avais la charge de les nettoyer et certaines me firent respirer leurs sous vêtements trempés de sueur. D’autres me firent lécher leurs pieds ou tâtèrent mes burnes gonflées de désir . J’eus le droit à de nombreux doigts dans le cul, pendant que je léchais des pieds ou des chattes brûlantes après l’effort. Après une bonne demi-heure de léchouilles, Madame l’instructrice me fit mettre à 4 pattes au milieu des douches communes et urina sur moi. Elle encouragea ses élèves à la rejoindre. Sous les éclats de rire, je me retrouvais, trempé de 10 urines différentes, et la verge bandée comme jamais. 

-Regardez bien ça les filles, il se fait pisser dessus et il ne dit rien. Je crois même que cet homme soumis aime cela, regardez moi sa queue minable qui s’agite ! Voilà le vrai self-défense ultime !

La fin de la douche fut une succession d’orgasmes féminins sous mes coups de langue. Un gode ceinture fut sorti pour me sodomiser mais aussi pour les femmes entre elles. Une fois toutes ces dames rhabillées, j’eus l’autorisation de me finir dans le tas de linge sale et de lécher mon sperme dans les strings et les débardeurs au goût salé de multiples sécrétions féminines. Elles me jetèrent avec dédain leurs serviettes et avant que chacune ne rentre, l’instructrice prit la parole :

-semaine prochaine, même heure. Celles qui le peuvent, ramenez un cobaye, on pourra s’amuser un peu pour voir lequel est le plus viril… Toi, range-moi tout ça et rejoins-moi chez moi, j’ai encore besoin de toi ce soir, petit homme soumis !

Please follow and like us:
Previous

Ma logeuse (7) : objet de mes fantasmes de soumis

La Maîtresse, ses filles (3) et leur soumis

Next

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.