Lettre de soumission à ma divine Maîtresse

| |

Entrer dans le cheptel d’une divine Maîtresse dominatrice est le rêve de tout soumis. Beaucoup de soumis se demandent comment ils peuvent obtenir son attention.

Les exemples de contrats de soumission ne manquent pas. La plupart de ces contrats sont protocolaires mais, à mon goût, également, trop classiques du style : je baisserai toujours les yeux, je m’adresserai toujours à vous avec dévotion, je me présenterai toujours devant vous à genoux les mains en offrande………..

Se démarquer pour sortir du lot!

Je pense, au contraire, que pour être choisi par une divine Maîtresse, il faut se démarquer et sortir du lot. Ainsi, vous pourriez mettre de la poésie dans votre soumission. Votre divine Maîtresse y sera sensible. Les Maîtresses-Dominatrices sont avant tout de grandes Dames qui apprécient le charme et la poésie.

Faut-il offrir des fleurs à une divine Maîtresse ? Bien sûr, mais n’oubliez pas que vous êtes avant tout son serviteur, alors ne lui jetez pas le bouquet dans les mains. Tendez les bras, montrez lui les fleurs en disant  » j’ai choisi ces fleurs pour vous divine Maîtresse, je me charge des les mettre dans le vase après avoir coupé les tiges en biais car même si je suis un simple homme je sais qu’il faut couper les tiges en biais pour qu’elles durent plus longtemps. Vous m’indiquerez simplement où placer le vase ».

Et que faut-il écrire dans sa lettre de soumission à la Maîtresse que vous adulez ?

Je vais vous donner un exemple de lettre de soumission.

 

Princesse dominatrice
Studiofotografie

Lettre de soumission à une divine Maîtresse

« Divine Maîtresse lorsque j’ai senti votre regard posé sur mon humble personne je me suis senti rougir. J’ai éprouvé un immense bonheur, même si votre regard posé sur moi n’a été que furtif. Je n’ai qu’une seule idée : m’agenouiller devant vos cuissardes pour y passer un rapide coup de langue, mais je n’ai pas osé tant je vous admire et vous respecte. J’aimerais tant que vous me donniez la permission de les faire briller du bout de ma modeste langue.

Mon voeu le plus cher est d’entrer à votre service. Ainsi, j’effectuerais toutes les besognes du matin au soir. Je commencerais le matin en servant votre petit déjeuner en chambre. Je me présenterais nu devant votre lit, votre petit déjeuner présenté sur un plateau pendu à mes seins par de méchantes pinces et à mon cou par une chaîne. Ensuite, je m’agenouillerais devant votre lit sans rien renverser, les mains derrière le dos et la tête baissée, attendant patiemment dans la douleur que vous le terminiez.

Nettoyer votre salle de bain serait pour moi le plus grand des honneurs. Je servirais vos repas, ferais tout le ménage, vous servirais de meuble alors que vous seriez confortablement installée dans votre fauteuil. Je vous apporterais votre café en cours de journée dans ce plateau pendu à mes seins et à mon cou. Lorsque vous auriez terminé votre tasse, vous me feriez signe d’approcher toujours à genou afin de poser votre bâillon à l’intérieur de ma bouche pour me rendre muet. Vous me feriez signe de me tourner afin de m’attacher les mains dans le dos.

Ensuite, vous me feriez signe de m’écarter du fauteuil afin que vous puissiez allonger vos divines jambes en posant vos divins petits pieds sur le plateau vous donnant la joie en plus de vous relaxer d’appuyer du poids de vos pieds sur le plateau et ainsi de tirer sur les pinces qui me feront une douleur atroce aux seins.

 

Soubrette en cage de chasteté

Soubrette devenue meuble, attachée, bâillonnée, j’attendrais patiemment dans la joie et la douleur la fin de votre repos. Je vous servirais aussi de carpette allongée devant votre fauteuil, pinces sur les seins et toujours bâillonnée, vous poseriez vos pieds sur mon corps le marquant de vos talons pointus.

Je serais dans la plus grande joie de recevoir de vos mains cette cage de chasteté qui castrera ma virilité. Mes organes sexuels seront uniquement ma bouche afin de lécher votre gode ceinture et sous les coups de badine je deviendrai une bonne suceuse, et mon anus que vous agrandirez à grands coups de votre gode ceinture qui deviendra de plus en plus gros jusqu’à provoquer une dilatation définitive conservée par le port permanent du gode dont vous choisirez la grosseur. Je n’aurai le droit d’enlever ce gode que pour offrir mon nouveau sexe anal à votre main qui pénètrera jusqu’au fond de mes entrailles. Ce sera un grand bonheur pour moi lorsque je sentirai votre main me posséder jusqu’au plus profond de mon intimité.

Mais avant d’en arriver à ce point, ma joie première sera de sentir votre collier serrer mon cou et lorsque vous prendrez ma main pour glisser à mon doigt cet anneau de Justine symboles de ma soumission.

J’ai bien conscience que d’offrir à votre vue mon corps nu entièrement blanc sera indécent  car un bon soumis doit toujours présenter un corps coloré de couleurs rouges, voire violettes, zébré de coups de fouets, marqué en permanence de coups de cravache, badine, canne anglaise. Je ne me plaindrai jamais des douleurs que vous m’infligerez. J’accepterai toutes les modifications corporelles qu’il vous semblera bon à commencer par le port de poids pendus aux testicules par l’intermédiaire de ce parachute à testicules en cuir afin de les étirer.

Mon corps mis à disposition de ma divine Maîtresse!

Je remets mon corps tout entier à votre bon plaisir et vous en disposerez en permanence, ce corps désormais ne m’appartient plus étant devenu votre propriété et je porterais avec plaisir vos marques d’appartenance.

De plus, je ne ferais jamais de commentaire déplacé sur votre manière de vivre ou de vous vêtir. Je ne vous ferais jamais honte lorsque vous recevrez, ou lorsque nous sortirons. Dans vos sorties BDSM ou vanilles je vous accompagnerais en marchant toujours derrière vous, la tête baissée sans jamais regarder les dames que nous croiserons dans la rue. Je renonce à ce geste si masculin et qui exaspère tant nos dames préférées.

Bien entendu, par définition, tout homme est considéré comme étant un bon bricoleur, et mes modestes connaissances dans ce domaine vous sont acquises, vous offrant un confort de vie supplémentaire.

Divine Maîtresse, je vous offre ma soumission et mes compétences, si vous désirez les posséder je deviendrai votre propriété. Vous servir sera mon plus grand bonheur. »

Please follow and like us:
Previous

Cunnilingus ou le nectar divin du soumis

Ma Boss dominatrice

Next

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.