Sissy au service d’une Maîtresse, réalisation de mon fantasme!(2)

| |

Sur ce, elle me donna une tenue de femme de chambre comme dans les grands hôtels : robe noire, bas noirs, tablier blanc, escarpins (mais à très hauts talons cette fois, 12 cm !) et la petite coiffe blanche. J’allais ainsi me transformer en parfaite sissy!

  • Voilà qui est mieux et ne viens pas te plaindre de la hauteur des talons, c’est plus classe et tu t’y habitueras ! Pour servir c’est mieux, d’ailleurs ce soir, j’ai des invités, je veux que tu sois impeccable ! Je leur ai parlé de ma nouvelle domestique, mais ils ne savent pas que tu es en fait un homme… le but, c’est qu’ils ne s’en aperçoivent pas ! Je veux vraiment que tu deviennes une femme ! D’ailleurs par précaution, tu vas porter dès maintenant cette cage de chasteté !

J’étais terrifiée ! Ce sera la première fois que je servirai des invités et en plus, elle ajouta :

  • En plus ce sont des invités importants pour moi : un couple de mes meilleurs amis et mon amant.

Elle marqua un temps de pause et dit :

  • Il se peut d’ailleurs que l’on te demande un peu plus que de servir à table. Tu m’as bien dit que tu ne me refuserais rien Vanessa ?

Je bredouillai très inquiète :

  • Oui, oui Madame, je ferai tout ce que vous me demanderez !

Transformé en parfaite sissy, accueil des invités!

Le soir arriva très vite. Lorsque les invités arrivèrent, j’ouvris la porte puis, je les installai dans le salon. Ensuite, je servis les apéritifs.

Catherine parla alors de moi :

  • Je vous présente donc Vanessa qui est à mon service et qui va s’occuper de tout ce soir ! J’ai bien dit de tout !, dit-elle avec un sourire entendu. Maintenant que tu as tout apporté pour l’apéritif Vanessa, retourne en cuisine. Je te sonnerai pour la suite.

Quelques minutes plus tard, lorsque j’entendis la clochette de Madame, j’accourus au salon.

Madame me dit :

  • Mon amie Isabelle a les pieds un peu lourds, elle souhaiterait un massage de pieds. Tiens, prends ce tube de crème et installe-toi à genoux devant elle !

Je lui enlevai ses très élégants escarpins, j’allais commencer par lui masser les pieds avec la crème, mais Madame m’arrêta et me dit :

  • Non, tu dois d’abord lui nettoyer les pieds… avec ta langue !

Isabelle ajouta :

  • oui, j’adore ça, ça me détend ! Lèche d’abord la plante des pieds, puis entre les orteils et après tu les suces un à un !

Moi qui avais toujours rêvé d’être dominée, j’étais servie !

Sissy au service des invités!…

 

sissy

Je m’appliquais donc à bien lécher ses pieds, puis ensuite je les lui massais. Lorsque j’essayai de me relever, Isabelle m’en empêcha et me demanda de lécher ses jambes en remontant tout doucement. Alors que je n’osais pas dépasser les genoux, elle releva sa jupe et m’attira vers le haut de ses cuisses. Je découvris une très belle culotte en dentelles forme shorty. Elle me colla ma tête contre et me dit :

  • Vanessa, je suis très excitée ce soir, je veux que tu respires ma culotte, que tu l’embrasses, que tu la lèches !

Je m’exécutai et je sentis mon gros clito gonfler dans ma cage qui commençait à me faire mal.

Soudain, elle me repoussa, enleva sa culotte puis elle prit, violemment, ma tête pour coller mon visage contre sa chatte déjà bien humide. Elle se frotta sur ma bouche et me dit :

  • sors ta langue, lèche-moi bien la chatte à fond et surtout bois tout !

J’étais surpris par sa fougue et encore plus, lorsque deux minutes, plus tard, elle jouit en serrant sa chatte contre ma bouche. J’essayai de me relever, mais Madame m’en empêcha et me dit :

  • C’est bien Vanessa, tu es une bonne lécheuse de chatte, mais ce n’est pas fini, tu vas devoir démontrer d’autres qualités !

…et même des invités masculins!

Et là, je m’aperçus que le mari d’Isabelle, Rémy, avait descendu son pantalon et il pointait vers moi son sexe déjà bien raide! Visiblement, la scène avec sa femme l’avait bien excité. J’étais encore à genoux et Madame poussa Rémy vers moi et je dus engloutir sa bite dans ma bouche. C’était la première fois pour moi et j’étais un peu dégoutée. Mais à ma grande surprise, je fus toute excitée de sucer ma première queue.

J’y mis toute mon ardeur encouragée par Madame. Comme j’avais pu voir dans certaines vidéos, je commençai par le gland, puis j’avalai le plus profondément possible cette belle queue. Ensuite, je suçai les couilles de Monsieur puis je  repris la queue dans ma bouche. Madame m’encouragea en me tenant ma tête :

  • Allez, avale cette queue et montre-nous qu’une bonne salope comme toi est capable de prodiguer de belles gorges profondes !

Le problème, c’est que cela encouragea Monsieur qui faisait des va-et-vient de plus en plus intenses dans ma bouche et bientôt dans ma gorge, ce qui parfois m’étouffait complètement ! Je sentais que Monsieur se rapprochait peu à peu de la jouissance et je me refusais à l’idée de devoir recevoir son sperme dans la bouche et encore moins de l’avaler. Mais c’était sans compter avec la perversité de Madame :

  • Vas-y Rémy, jouis, crache-lui ton foutre dans la bouche, cette salope va se faire un plaisir de tout avaler !, dit-elle tout en maintenant fermement mon visage contre le sexe de Monsieur.

 

Dîner puis direction la chambre à coucher de Madame!

Ce dernier commençait à gémir en accélérant ses mouvements et soudain, il éjacula dans ma bouche. Il se retira et Madame me demanda d’ouvrir ma bouche pour que je montre bien le sperme aux spectateurs. Elle dit ensuite :

  • Vanessa, tu vas avaler ce sperme tout doucement en dégustant chaque gorgée ! Et après, tu iras finir de nettoyer le sexe de Rémy.

Je m’exécutai, j’avalai difficilement tout le sperme, car cela me dégoutait, mais j’y parvins avec succès. Puis je repris le sexe de Monsieur pour bien le nettoyer, ce que je fis avec même un certain plaisir ! Puis Maîtresse ajouta pour terminer cette séquence :

  • C’est bien Vanessa, tu es une bonne sissy !

 

Puis elle s’adressa aux invités :

  • Et bien après ce hors d’œuvre, nous allons passer à table !

 

Elle tapa dans ses mains et me dit :

  • Allez Vanessa tu retournes en cuisine et tu viens nous servir !

Le repas se passa ensuite normalement, même si lors de mes passages Madame me passait les mains aux fesses, soulevait ma robe pour mettre en avant les avantages du port de la cage de chasteté. Puis, le couple d’amis prit congé et nous restâmes tous les trois, Madame, son amant et moi.

Je levais la table, rangeais, faisait la vaisselle pendant que Madame et son amant s’embrassaient sur le canapé. Une fois que j’eu terminé mes tâches ménagères, Madame me dit d’une voix très naturelle :

  • Nous allons passer dans la chambre pour faire l’amour, puis dormir. Tu vas venir avec nous pour nous observer et nous assister.

Je me demandais bien ce que cela pouvait signifier.

Nous entrâmes dans la chambre et Maîtresse me dit de m’installer à genoux dans un coin de la pièce tout en me liant les mains derrière le dos avec une paire de menottes. Elle me dit :

  • Tu ne bouges plus, tu nous regardes et tu viens à genoux quand on t’appelle.

 

Sissy puis sex-toy pour le plus grand plaisir de Madame et son amant!

 

Madame et son amant se déshabillèrent et se mirent au lit. Ils commencèrent à se caresser pour s’exciter mutuellement. Au bout de quelques minutes, Madame qui commençait à être bien excitée m’appela. Elle me demanda de bien la lécher pour la lubrifier, puis ce fut au tour de Monsieur que je dus sucer pour le mettre dans les meilleures dispositions avant la pénétration de Madame. Quand ils furent tous les deux prêts, Madame me repoussa en me disant :

  • Regarde-bien, car pour toi c’est fini tout ça, tu n’auras plus jamais l’occasion de pénétrer une femme. En bonne femelle, c’est toi qui te feras pénétrer !

Puis ils eurent un coït de plusieurs minutes avant de jouir ensemble comme de bons amants. Reprenant ses esprits Madame m’appela :

  • Allez, tu peux venir nous nettoyer maintenant… j’ai bien gardé au chaud la semence de Monsieur !

Les mains toujours attachées dans le dos, je m’exécutai, à nouveau, léchant Madame bien à fond, récupérant au maximum le sperme laissé par Monsieur. Je sentais que cela l’excitait beaucoup, elle me prit par les cheveux et me força à la lécher en se frottant très fort sur ma bouche. Elle gémissait, se cambrait et finit par jouir de nouveau, mais cette fois-ci dans ma bouche ! J’avalai tout son jus.

  • C’est bien, me dit-elle, tu es une bonne lécheuse ! Va nettoyer Monsieur maintenant, il en a bien besoin !

Monsieur que la scène avait visiblement excité était à nouveau bien dur. Je commençai à donner des petits coups de langue sur son sexe pour bien enlever toute trace de sperme. Mais au bout d’un moment Monsieur m’obligea à prendre sa queue dans ma bouche et commença des va-et-vient. Au bout de quelques minutes de ce traitement, il gémit puis sans prévenir déversa sa semence au fond de ma gorge ne me laissant d’autre choix que de tout avaler.

  • Eh bien, me dit-elle, en plus d’être une bonne lécheuse, tu es aussi une bonne suceuse ! Bon, maintenant, tu vas aller te coucher, car il y a beaucoup de travail qui t’attend demain !

Elle me détacha les mains et me renvoya dans ma chambre… enfin, la buanderie qui me sert de chambre ! Deux minutes après, je l’entendis aller aux toilettes et elle passa tourner le verrou de la buanderie, scellant ainsi mon destin de servitude.

Please follow and like us:
Previous

Première expérience avec une femme dominatrice dans une salle de sport (2)

« Woofing » chez une femme dominatrice (4)

Next

1 réflexion au sujet de « Sissy au service d’une Maîtresse, réalisation de mon fantasme!(2) »

  1. Ce commentaire est aussi une demande
    j’ais été inscrit – je voudrais me réinscrire
    Chaque fois que j’indique mon adresse mail – j’ais une réponse déjà connu du site
    je n’ais plus de mot de passe
    Pourriez-vous m’envoyer un mail afin que je puisse m’inscrire à nouveau

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.