Pris au piège par cette Maîtresse dominatrice

| |

Soumis alors encore inavoué, j’ai rencontré ma Maitresse dominatrice dans un bar dont elle était la gérante.

J’ai toujours été d’un caractère soumis mais je ne savais pas encore que cette femme, à l’allure gracieuse et élégante, ferait de moi son soumis.

Lors de notre première rencontre…

Tout commença par une maladresse de ma part. En effet, je me rendais au toilette lorsque mon bras heurta son plateau, et fit tomber un verre par terre. Je n’eus pas le temps de me rendre compte de ma maladresse, qu’elle me cria dessus:

  • Mais tu peux pas pas faire attention !!!

Son ton m’arrêta net. Je ne savais plus quoi faire. Les seuls mots qui sortirent de ma bouche furent:

  • Désolé madame!

Dans la confusion,  je me mis à ramasser les morceaux de verre cassés. La gérante, arriva aussitôt avec une serpillère et me la tendit:

  • Nettoie tes bêtises! C’est tout ce que tu as l’air de savoir faire.

Une fois la serpillère passée, je la rapportai à la gérante. Elle ce pencha sur son comptoir, et dit d’un ton satisfait:

  • Il ne te reste plus qu’à faire la même chose chez moi !

Un rire m’échappa, mais son visage se ferma et elle répliqua :

  • Mais je suis très sérieuse! A la fermeture, tu m’attendras dehors et tu viendras faire le ménage chez moi pour te faire pardonner. Et tu n’as pas intérêt à être absent. Je saurais te retrouver, c’est une petite ville!

…une maladresse de ma part!

Je ne sus quoi répondre. Aussi, je repris le chemin des toilettes et je me mis à réfléchir. Que faire? J’étais coincé. Elle savait que j’étais un habitué. Elle connaissait ma voiture et le groupe de personnes que je fréquentais. Et si je décidais d’y aller, qu’est ce qu’allait-il se passer ? Toutes ses questions tournaient dans ma tête.

Il fallait que je l’attende ce soir! Je n’avais pas le choix. Qui sait ce qui se passerait si je n’y allais pas!

Minuit, le bar ferme, elle a vu que j’étais encore là. Elle me fait signe de sortir de la salle.
Je sors et l’attends sous le porche. Elle arrive dix minutes plus tard et me dit de monter dans sa voiture à la place conducteur. Ensuite, elle me tend les clés. Je suis perturbé par sa demande. Qu’est ce que cela veux dire ?

Elle monte à l’arrière et commence à me donner les instructions pour aller chez elle. Je l’écoute attentivement, et nous amène devant chez elle.
Elle m’ordonne de sortir de la voiture et de lui ouvrir la porte puis de bien la fermer derrière elle. Je ne comprends pas où elle veut en venir mais je m’exécute. Elle ouvre sa maison, rentre et se tourne vers moi me bloquant le passage. Ensuite, elle me dit:

  • Enlève tes chaussures et ton manteau et attend à l’entrée! Je reviens de suite.

Elle revient avec un balai, une serpillère et de quoi faire les poussières. Ensuite, elle me tend le tout et ajoute:

  •  Tu as une heure et pas une minute de plus. Dépêche toi ou je serais obligée de te punir encore plus.

Obligé de faire le ménage chez-elle!

Maîtresse dominatrice

 

Ses mots me troublent. Qu’entend t’elle par punir plus et qui est cette gérante de bar si autoritaire?

Sa maison est très grande. Je m’active. Elle me regarde faire assise avec un verre de vin rouge, les jambes croisées dans un fauteuil. De temps en temps , elle ricane en me voyant me dandiner avec le balai.

L’heure passe tellement vite, que seul les 3/4 de sa maison sont nettoyés! Elle se lève et tape son sur poignet en ajoutant:

  • L’heure est terminée. Où en est tu ?

Je n’ose répondre et bredouille:

  • Je n’ai pas fini!

Elle répond:

  • quoi ??? tu n’as pas fini! C’est bien ça ?
  • non je n’ai pas terminé!

Elle se dresse devant moi. Je baisse la tête car je ne sais plus quoi faire ni quoi dire. Un long silence s’installe! Elle me regarde de haut en bas, tourne au tour de moi, ricane et puis elle dit:

  • Pourquoi pas! Je sais ce que je vais faire de toi petit homme de ménage. Comme tu n’as pas fini, tu n’as qu’à rester ici pour finir, mais maintenant c’est moi qui impose les règles! Tu n’as pas terminé à temps. Je t’avais, pourtant, prévenu! Donc, maintenant, tu vas te mettre nu et continuer ton ménage. Tu dois obéir. Sinon, je raconte à tout le monde que tu es rentré chez moi de force pour me voler ou pire …

Je ne sais plus quoi faire et je suis rouge de honte!  Je réfléchis mais je ne trouve pas de solution. Aussi, je me résigne à me mettre nu devant elle, cette femme impressionnante avec un fort caractère. Au moment, où je reprends mon balai, je vois le flash surgir de son téléphone. De suite, je comprends ce qui vient de se passer, je suis piégé par cette Maîtresse dominatrice.

 

Piégé par cette Maîtresse dominatrice!

Elle lève les yeux de son téléphone me montre la photo et dit:

  • Et bien, maintenant, avec cette preuve, te voila à moi, nu comme un vers, tu n’as plus qu’à m’obéir ou cette photo sera affichée partout en ville.

Elle m’a piégé. Je ne peux rien faire et je suis obligé de lui obéir. Au fond, cela ne me dérange trop! Elle est magnifique et il ne s’agit que de faire le ménage. Du moins, c’est ce que je pensais.

Elle ajoute à ce moment là :

  • Allez! Finis le ménage! Il est 1h30. Toutes les minutes passées, en plus, te vaudront une fessée pour t’apprendre à m’obéir!

Mes yeux s’écarquillent! Je comprends, enfin. Ainsi, je suis devenu le soumis de cette femme dominatrice qui me tient d’une main de fer.

Je continue mon ménage et je mets vingt minutes pour finir mon ménage. Elle le remarqua et me dit:

  • C’est bien! Maintenant, viens en face de moi! Tu as mis vingt minutes donc vingt fessées sur chaque fesse bien sur! Tourne toi et tend les bras vers tes pieds afin que tes fesses ressortent bien!

Fessé par ma nouvelle Maîtresse dominatrice!

 

Je me baisse doucement, mais sa main commence à me claquer durement les fesses. Les dix premières sur la fesse gauche sont d’une dureté que je n’avais jamais ressenti avant. Cette Maîtresse dominatrice est précise et sa force, régulière. Les dix suivantes ravivent la douleur et marquent ma fesse. Elle rigole et me glisse en chuchotant:

  • Je suis contente de moi, ta fesse est bien marquée, à l’autre maintenant!

Je n’ai pas le temps de m’en remettre que c’est reparti sur la droite. Une douleur vive s’est installée dans mes fesses. Je n’ose même plus les toucher. Ma Maîtresse dominatrice, elle s’amuse à les griffer durement. Ene fois, elle me tape sur la hanche et me dit:

  • C’est bon! Relève toi, habille toi et rentre chez toi! J’ai inscrit mon numéro dans ton téléphone. Je t’enverrai un message avec les futures consignes. Je suis bien contente que tu aies cassé ce verre. On va bien s’entendre, je le sens.

Elle sourit et me regarde partir, les fesses rouge marquées de la forme de ses mains, moi honteux la tête basse, ne comprenant pas encore ce qui vient de se passer, mais j’allais bientôt le découvrir!

A suivre

Please follow and like us:
Previous

Un meuble pour une Maîtresse dominatrice(2)

Un meuble pour une Maîtresse dominatrice (3)

Next

2 réflexions au sujet de “Pris au piège par cette Maîtresse dominatrice”

Les commentaires sont fermés.