Dominé par ma belle tante, cougar dominatrice (9)

| |

Ma cougar dominatrice détacha ensuite le gode-ceinture pour me l’attacher à mon visage. Elle me regarda tendrement et commença à sucer le gode qui se situait entre mes deux yeux langoureusement. C’était tellement excitant. Elle termina la soirée en chevauchant mon visage d’une énergie remarquable. La sueur de son plaisir et de son cul dégoulinait sur mon visage proche de ma bouche. Sophie le sentit et m’ordonna d’avaler ce jus entre deux râles de plaisir. C’était exquis.
À la fin de nos ébats elle me retira le gode et m’embrassa tendrement pour finir dans mes bras et dormir…
Dormir ? Oui j’en aurait bien besoin pour demain !

Arrivée surprise de Marie pour ma dernière journée de stage!

 

cougar dominatrice
En me réveillant aux bras de ma ravissante cougar dominatrice, je fus tout excité car c’était pour moi ma dernière journée de stage chez ma belle tante Sophie. Retrouver la femme que j’aime était pour moi la seule chose qui comptait.
Mais avant cela, je devais me préparer pour cette journée qui allait s’annoncer rude pour moi. En effet, j’allais devoir passer comme un examen de fin d’année pour voir si tout ce que j’avais appris jusqu’à présent était bien ancré dans mon cerveau.
Et je ne pensais pas que l’examen allait commencer si tôt et aussi de cette manière !
A peine, j’avais servi le petit déjeuner de Sophie et l’avais habillée comme chaque matin, j’entendis sonner à la porte. Sous l’ordre de ma belle tante, j’allai ouvrir la porte à quatre pattes.
A l’ouverture de la porte, je ne vis qu’une paire d’escarpin rouges bordeaux qui m’était familière. Je me redressai pour savoir à qui je faisais face, Et stupeur !
Je vis Marie, souriante pleine de joie et surtout magnifique ! J’ai une chance incroyable de l’avoir !
Ému par ces « retrouvailles » j’eus le mauvais réflexe d’oublier de la saluer comme il se devait ce qui me valût un  rappel à l’ordre.
  • T’as déjà oublié les bonnes manières, ma parole !, dit-elle d’un ton assez détendu. A vrai dire, elle ricanait en même temps.
Je commençai donc à embrasser chacun de ses pieds pour la saluer et la fit entrer dans la maison.

Première démonstration de ce que j’ai appris!

Sophie nous rejoignit ensuite dans le salon.
  • Ahhhh ma nièce bien aimée ! Ça me fait plaisir de te voir ! Comment vas-tu ?
  • Bien et toi Sophie ? A vrai dire j’ai vraiment hâte de voir le résultat de ce que tu m’avais promis la semaine dernière !
  • Oui j’imagine bien. Et bien viens! On va en profiter toute la journée comme ça je pourrais te montrer tout, mais absolument tout ce que tu pourras faire avec lui. Tu ne seras pas déçue.
Maitresse Sophie claqua des doigts. C’était le signe pour moi d’aller chercher deux tasses de café et de leur ramener, sans que ma cougar dominatrice ne prononce un mot.
  • Dis-donc! Il obéit vraiment bien et avec le sourire ! Ça change de la dernière fois que je l’ai vu !
Assises dans le canapé, elles continuèrent de parler de moi comme si je n’étais pas là, alors que j’étais au coin du salon à genoux, la tête dirigée, face au mur, dans l’attente d’un ordre. Cela est très souvent apprécié par les femmes dominantes. En effet, cela leur permet de nous oublier totalement. Il leur suffit de claquer des doigts pour que l’homme esclave que je suis rapplique à leurs pieds attendant un nouvel ordre.

Premier ordre de Marie!

cougar dominatrice
L’ordre finit par arriver. Il vint de ma petite amie Marie qui m’ordonna de venir face à elle et de lui nettoyer ses talons avec la langue car ils étaient sales. Je voulais lui montrer que durant ma formation je m’étais, vraiment, bien amélioré. Certes, si cela me répugnait toujours autant, j’y mettais du cœur à l’ouvrage car je l’aimais et j’avais envie de lui faire plaisir. Bien sûr, elle remarqua les efforts et me sourit.
Pendant ce temps là, Sophie expliquait absolument tout de moi, ce qui fallait faire et ne pas faire avec moi.
  • Alors tu vois là par exemple, ton petit ami soumis qui est à tes pieds doit, au moins toutes les trente secondes, te regarder dans les yeux pour vérifier si tu n’as pas un nouvel ordre a lui donner car maintenant tu n’es même plus obligé de lui parler. Il doit être capable de te comprendre et t’obéir seulement au doigt et à l’œil. S’il ne le fait pas, n’hésite pas à le punir!
  • C’est vraiment intéressant ça! Au moins pendant Grey’s Anatomy, je pourrais continuer à regarder tranquillement la télé sans lui parler et il arrivera à m’obéir ! C’est vraiment bien !
  • Passons à la cage de chasteté c’est le point central de sa soumission. C’est simple depuis qu’il a eu sa cage, il n’a encore jamais éjaculé. Et je te conseille de rester sur cette voie car c’est en le gardant, constamment frustré, qu’il t’adorera et te suppliera de le dominer. Mais attention, pour des questions de santé, il vaut mieux le vidanger environ une fois par mois. Du coup, tu peux l’enculer violemment jusqu’à ce qu’il crache ou effectuer une pipe torride en l’amenant jusqu’à un orgasme ruiné. La dernière méthode fait fureur !

Explications sur l’utilité de la cage de chasteté

 

  • Mais cela veut dire que je serai privée de sexe dans ce cas ?

 

  • Oulah ne t’inquiète pas pour ça, ce sera encore mieux qu’avant ! Dès que tu veux une petite gâterie, tu lui ordonnes de te la donner, peu importe la circonstance ! Imagine! Tu rentres du travail, t’as qu’une seule envie c’est de te détendre. Alors, tu vas t’asseoir sur ton canapé pour regarder la télé, et pendant ce temps là, ton esclave t’apporte à genoux un verre de ton vin rouge favori. Il ne suffirait ensuite que d’un claquement de doigt de ta part pour qu’il commence à déchausser tes chaussures et démarrer un massage des pieds jusqu’à ce que tu le regardes dans les yeux et que tu lui montres ton entre-jambes. Là il comprendra tout de suite que tu lui ordonneras un petit cunni comme tu les aimes.
  • Et pour la pénétration ? Si j’ai envie de ressentir quelque chose en moi ?
  • Et bien, il se trouve que pas plus tard qu’hier, je me suis servie de la tête de ton petit chéri soumis pour assouvir mes pulsions. J’ai pris un gode-ceinture que j’ai tout d’abord accroché à sa taille et il m’a prit comme un fou pensant qu’il me baisait avec sa vraie queue, mais ce n’était bien sûr pas le cas. Et après, j’ai attaché ce même gode à son visage au niveau de sa bouche et là j’ai pu chevaucher comme j’en avais envie son visage. T’aurais du voir ! Il n’avait rien à faire mais on aurait dit qu’il n’arrivait pas à suivre la cadence ! Tu peux toujours avoir d’autres esclaves voire même des amants pour qu’ils te comblent pendant que ton chéri te sert de carpette.
  • Oh oui, cette idée va rester dans ma tête, je vais y réfléchir. Mais à voir et à t’entendre il peut absolument tout faire !

Fin de mon stage chez ma cougar dominatrice!

Après cette discussion, très longue à mon goût, Maitresse Sophie, ma cougar dominatrice, me mît un coup de pied, me faisant signe d’aller chercher le repas du midi et de leur amener à table.
Comme chaque repas, j’avais le droit d’être avec elles à leur pied. Pendant qu’elles mangeaient, Marie me regarda et me dit:
  • J’ai vraiment hâte de te ramener toi, tu vas embellir ma vie ! Merci pour tout Sophie, grâce à toi je vais pouvoir vraiment profiter un maximum de ma relation. Si tu ne m’avais jamais montré cet univers, je serais encore en train de lui faire sa lessive pendant qu’il regardait le foot à la télé !
Et oui, ces doux moments seront malheureusement bien terminés pour moi.
Le repas fini, je débarrassai la table pendant qu’elles se prélassaient dans le salon à discuter toujours de ce nouveau mode de vie. Et soudain Marie eut une envie pressante et m’ordonna de la suivre aux toilettes.
A genoux j’étais face à elle qui était en train de faire sa petite commission, elle se leva sans se nettoyer ou se ressuyer. Elle me fit un signe du doigt, je devais la laver moi même. Une fois fini, je lui remis son joli string et sa robe.
Puis d’une main de maître, elle me prit la tête et m’enfonça la tête dans la cuvette en tirant la chasse d’eau.
  • Moi aussi il faut que je te nettoie mon coeur ! Tu restes dans cette position jusqu’à ce que je vienne te chercher.
Elle tourna les talons et repartit au salon avec Sophie. Ce ne fut que quelques heures plus tard, qu’elle revint me chercher. J’avais eu le temps d’admirer tous les recoins de la cuvette des toilettes et ma position à genoux commençait à me faire mal aux articulations.
  • Allez on repart à la maison ! J’ai remarqué les progrès que tu as fais et je ne peux que te féliciter, viens j’ai hâte de connaître ma nouvelle vie quotidienne.
On aurait dit que je venais d’obtenir un diplôme d’esclave mais j’étais content tout de même de sa réaction. En guise d’au revoir, Maitresse Sophie, ma cougar dominatrice, me cracha au visage. Elles ricanèrent toutes les deux et Marie me prit avec une laisse pour me mettre dans le coffre de la voiture.
Please follow and like us:
Previous

Maîtresse Claire, la dominatrice SM absolue (3)

Klara, jeune dominatrice, objet de mes fantasmes

Next

1 réflexion au sujet de « Dominé par ma belle tante, cougar dominatrice (9) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.