Dressage d’Olivier en homme soumis!

| |

Olivier et moi avions une relation sérieuse depuis quelques mois maintenant. Dès le début, je ne lui avais pas caché mon caractère dirigiste et mes attentes vis à vis d’un homme. Olivier semblait accepter mes conditions sans protester. J’espérais simplement qu’il fasse cela par plaisir et non pour me conquérir ? Aussi décidais-je de le tester rapidement afin de sonder sa motivation pour devenir un homme soumis.

Premiers ordres pour Olivier!

En cette fin de journée du mois de Juin, j’avais invité Olivier chez moi, un petit appartement au troisième étage dans le centre de Lyon. Vers dix neuf heures mon téléphone sonna. C’était Olivier qui me signalait son arrivée imminente. Je profitai de son appel pour lui donner mes premiers ordres :

  • Ecoute moi bien mon Bébé! Je veux que tu te présentes entièrement nu devant ma porte ! J’exige tu entends bien que tu enlèves tous tes habits dans ta voiture et que tu les laisses sur le siège arrière ! Ceci est un ordre et ne me fais surtout pas attendre car j’ai horreur de cela ! Allez dépêche toi! Je t’attends !

 

Cachée derrière ma fenêtre, j’attendais le spectacle avec impatience. Olivier stationna sa voiture sur le parking en face de chez moi et commença à se déshabiller avec des gestes maladroits. Il ne semblait pas rassuré. Ainsi, il mit plusieurs minutes avant de quitter son véhicule. En effet, il devait traverser la rue pour gagner mon immeuble sans être remarqué. Je sentais l’excitation me gagner peut à peut face à cette situation que j’avais provoquée !

Olivier traversa la rue en courant entièrement nu, comme je l’avais exigé ! Mon interphone sonna, rapidement, mais je décidai de ne pas ouvrir tout de suite afin de mettre ses nerfs à l’épreuve ! Après plusieurs minutes, j’appuyai, enfin, sur le bouton libérateur de la porte d’entrée.

Olivier, homme soumis, nu, à genoux devant sa Maîtresse…

homme soumis

 

Olivier se présenta devant ma porte et sans lui laisser le temps de prononcer un mot, je le tirai par le bras à l’intérieur :

  • A tout de même, je commençais à m’impatienter!, protestai-je .

Je le fis installer au centre du petit salon, debout, pendant que je prenais place dans un fauteuil. Cette situation me plaisait énormément, lui debout et nu ; moi assise et habillée ! Je lui ordonnai de tourner régulièrement sur lui même afin de me présenter toutes les faces de son anatomie! Ensuite, je le laissai, ainsi, de longues minutes, dans sa position humiliante et c’était pour moi un véritable bonheur ! Enfin, je me  décidai à rompre le silence :

  • Tu me feras le plaisir d’enlever tous ces poils sur tes fesses ! Je te veux lisse comme une orange pour la prochaine fois ! Je ne le redirais pas deux fois alors j’espère que tu as bien compris ?

D’un doigt pointé vers le sol, je lui ordonnai de se mettre à genoux. Puis je me présentai face à lui et lentement, j’enlevais mes vêtements pour finir par ma petite culotte que je lui présentai :

  • C’est malin! J’ai mouillé ma petite culotte et elle est toute tâchée maintenant ! Il va falloir la laver maintenant ! Allez mon Bébé ouvre ta bouche !

…comme une proie offerte!

 

Je regardai le tissu noir débordé de sa bouche et à la vue de son sexe grandissant, je constatai que mon petit homme soumis prenait plaisir à lécher ma petite culotte souillée !

Aussi, je décidai de continuer mon petit jeu et à l’aide de ma main droite, je caressai ma petite chatte trempée ! Je tendis mes doigts mouillés et j’ordonnai à mon compagnon de les sucer avec gourmandise ! Au contact de sa langue sur mes doigts, je sentis un long frisson m’envahir! Puis toujours avec ma main droite, je frottai ma petite rosette anale et donnais à nouveau mes doigts à lécher.

Puis soudain, le tirant par les cheveux, je plaquai son visage contre mon sexe en lui ordonnant de me lécher longuement ! Je sentis la fièvre envahir tout mon corps et mon esprit. Je frottai ma vulve contre sa bouche baveuse.

Puis soudain, je me tournai et écartant mes cuisses, je lui présentai mes fesses.

  • Allez, petit homme soumis occupe-toi de mon petit cul ! Tu ne l’avais pas oublié j’espère ? Enfonce ta langue profondément dans mon petit trou ! Je veux sentir ta salive couler entre mes cuisses comme si tu dégustais une glace ! Régale toi mon Bébé je sais que tu aimes le parfum de mon tendre anus !

Il ne me fallut pas longtemps pour le jeter à terre, l’enjamber et le violer comme une louve sur sa proie offerte !
Cette première expérience de domination était un franc succès pour moi et je me sentais débordante de confiance pour l’avenir de notre relation.

Please follow and like us:
Previous

« Woofing » chez une femme dominatrice (2)

Les jeunes dominatrices et leur soubrette mâle (22)

Next

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.