Question existentielle sur le Couple Dominatrice/soumis!

| |

Il y a une question que je me pose souvent, concernant la relation intime au sein d’un couple Dominatrice/soumis. Il est évident qu’une relation gynarchique n’est pas une relation « classique » dans notre société actuelle.

J’ai moi même été le soumis d’une Dame puisque je lui ai appartenu pendant une dizaine d’années.

J’ai eu une éducation chaste de sa part. En effet, elle m’a  bien fait comprendre que la place du soumis n’était pas de pénétrer sa Maîtresse.

De ce fait, je n’ai jamais eu de rapport intime avec Elle à part le fait de la servitude orale.

Ma vie de soumis pendant une dizaine d’années…

soumis

J’avais parfois la permission de me masturber de temps en temps et cela uniquement sous sa directive. Parfois Elle avait un chronomètre et je devais faire ma petite affaire dans le temps qu’il m’était donné.

Parfois, Elle me sodomisait avec son god ceinture, c’était sa façon de me faire l’amour.

Elle me faisait porter parfois la cage de chasteté, même si je suis fidèle sans ça. Un simple regard sur une autre Dame m’aurait fait sentir coupable d’une tromperie. J’ai même été puni pour ça.

Tout cela, c’est quelque chose que j’ai très bien assimilé. De plus, cela n’enlève en rien à l’amour que peut offrir un soumis envers sa Maîtresse. La Maîtresse représente tout pour le soumis. Ainsi, je pense que j’aurais été incapable de pénétrer ma Maîtresse. En effet, j’aurais eu la sensation de ne pas la respecter, de la salir.

Il est vrai que c’est une situation particulière et qu’un couple lambda ne peut pas comprendre.

La libido d’une Dame est différente. Ainsi, je savais que ma Maîtresse avait des besoins intimes que moi je ne pouvais pas et ne devais pas combler. La place du soumis, au sein du couple Dominatrice/soumis est très éloignée de celle de l’homme dans le modèle du couple imposé par notre société.

Donc, le fait que ma Maîtresse puisse s’amuser avec des partenaires de jeux ne me choquait nullement.

 

…Femme de ménage, chauffeur pour ma Maîtresse!…

 

Ainsi, ma Maîtresse aimait sortir le samedi soir. J’étais fier de lui repasser ses vêtements. De plus, je l’aidais à se préparer. Ainsi, je faisais couler son bain puis je la massais, et enfin je l’aidais à s’habiller. En fait, j’aimais rendre ma Maîtresse belle et féminine pour ses sorties du samedi soir. Parfois, elle me demandait, même, de pratiquer une stimulation orale avant de sortir. Puis, Elle sortait en me laissant seul.

Parfois, elle m’enfermait dans ma chambre. Certains samedis soirs, j’avais la permission de regarder la télévision.

Parfois, je faisais le chauffeur. Ainsi, je devais la déposer et retourner la chercher ou même attendre dans la voiture plusieurs heures. C’était selon son bon vouloir.

J’aimais ainsi préparer la Femme de ma vie car je savais qu’ensuite ma Maîtresse était toute joyeuse, heureuse et épanouie.

Psychologiquement j’avais parfois du mal à vivre une telle situation mais je ne pouvais rien faire car son bonheur passait bien avant toute chose. Je comprenais qu’une Dame avait besoin de relations intimes, ce que moi j’étais incapable d’apporter.

Je pense que c’est une belle preuve d’amour envers sa Maîtresse. C’est même un honneur pour le soumis de préparer sa Maîtresse à cela.

 

…puis ménage à trois avec son nouveau partenaire de jeux avant la rupture!

 

Donc, Elle voyait quelqu’un.

Un soir, pendant qu’Elle était sortie, j’avais reçu un sms m’ordonnant de rester dans ma chambre sans en sortir. Ensuite, Elle avait ramené son partenaire de jeux à la maison. Je les ai entendu s’amuser. J’en avais les larmes aux yeux mais son bonheur passait bien avant tout.

Petit à petit notre relation s’est dégradée car Elle devenait de plus en plus distante avec moi. Cepedant, j’étais toujours autant amoureux.

Elle avait été franche avec lui car Elle me l’avait présenté et Elle lui avait tout dit.
C’est à partir de ce moment là que les choses sont devenues, de plus en plus, distantes entre nous. Je la voyais de moins en moins et lui était, de plus en plus, présent.

Au moment des vacances, nous sommes partis tout les trois. J’étais fier d’être auprès de ma Maîtresse et de partager des vacances avec Elle. Même si je ne partageais pas toutes les balades avec ma Maîtresse, j’étais fier d’être à son service pendant nos vacances. Je dormais aux pieds du lit dans un sac de couchage et j’aimais sentir sa main caresser mes cheveux pendant la nuit. Ou qu’Elle me tienne la main pendant ses ébats….

Quelques jours après les vacances, Elle a pris la décision de me rendre ma liberté pour continuer la route avec lui.
Par amour pour Elle, j’étais prêt à vivre une relation à trois mais Elle a préféré me rendre ma liberté pour vivre avec lui. En fait, il n’acceptait plus cette situation et Elle avait préféré se séparer de moi. Je savais qu’Elle m’aimait et tenait à moi mais l’amour qu’Elle avait pour cet autre homme était plus fort.

J’ai souffert de cette rupture car j’étais fou amoureux de cette Dame.

Depuis cette rupture, beaucoup de questions sur le couple Dominatrice/soumis!

Aprés cette relation, je me suis cherché. Ainsi, je me suis posé des questions sur moi. Je me suis, même, demandé si j’étais responsable de la rupture. Et pleins d’autres questions du style, était-Elle vraiment Dominatrice pour finir par tomber amoureuse d’un homme non soumis ?

Encore, aujourd’hui, beaucoup de choses sont très floues dans ma tête mais heureusement, le temps efface les blessures.

Je ne me considère pas comme un sous-homme mais comme un homme ayant un amour particulier à offrir mais aussi un amour à recevoir. Il faut des sentiments réciproques, il me semble, pour vivre une belle relation Dominatrice/soumis. Pour moi ce n’est pas de la tromperie mais comme je viens de l’écrire, un acte d’amour particulier, différent des standards de la majorité des individus.

Je vais même vous avouer que cela fait des années que je n’ai pas eu de rapports intimes. Depuis mon expérience de vie vanille il y a très, très longtemps. Mon zizi ne me sert qu’à faire pipi et non à donner du plaisir à une Dame.

Malgré cela, J’ai une vie tout à fait normale, je fais du sport, je vois ma famille …. mais comme dit le proverbe : « pour vivre heureux, vivons caché ».

Please follow and like us:
Previous

Un si bon dimanche, pour le parfait soumis!

La chasteté masculine, Sublimation de l’amour? (1)

Next

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.