L’homme soumis et une dangereuse invitée!

| |

Julie avait donné rendez-vous à Benjamin, son soumis du moment. C’était la première fois qu’elle allait le présenter à une de ses amies. Il devait être parfait. Benjamin se présenta, donc, comme convenu, une heure avant le diner. Il portait son plus beau costume et avait reçu comme consigne d’être entièrement épilé. Julie lui ouvrit la porte. Elle le reçut assez chaleureusement. Elle l’avait mis en cage depuis un mois et était jusqu’ici assez satisfaite de lui.  Ensuite, elle lui donna l’ordre de se déshabiller pour vérifier sa propreté, puis il remit son costume. Sa tache, ce soir, serait d’être serviable et discret. Les plats avaient été livrés par un traiteur, il n’avait qu’à se contenter de les apporter. Benjamin imaginait donc une soirée simple pendant laquelle il lui serait aisé de faire bonne impression.

Arrivée de l’invitée!

L’invitée arrive. Contrairement à Julie, qui est une femme d’une grande élégance, elle semble relativement négligée et d’emblée, elle se montre familière.
  • C’est donc lui!, dit-elle, en entrant sans lui adresser la parole.
Benjamin a une première impression mauvaise. Lorsqu’il apporte le premier plat, ni sa maîtresse ni l’invitée ne lui adressent la parole. Il n’a pas le droit de rester en salle et se contente de déposer le plateau sur la table. Une angoisse grandit. Julie agite une clochette. C’est l’heure de débarrasser.
Sa Maîtresse semble voir son stress. Aussi, elle lui adresse, au moment où il s’éclipse, un « c’est bien » qui le rassure. Cependant, il croise le regard de l’invitée, qui est noir, froid et cruel. Benjamin préférerait ne pas se trouver seul à seul avec elle. Vient le moment d’apporter le plat principal. L’invitée se plaint d’être servie en seconde. Julie lui donne raison et oblige Benjamin à s’excuser platement. Il s’agenouille et sans vouloir croiser son regard, demande à être pardonné. L’invitée le gifle, tout en disant:
  • ce n’est rien, tu peux te relever!
La clochette retentit de nouveau. Benjamin débarrasse le plat principal. Là, l’invitée crache dans son assiette et lui intime de lécher. Benjamin regarde sa Maîtresse pour savoir ce qu’il doit faire.
  • Exécute-toi!, délibère-t-elle.

 

Première humiliation pour l’homme soumis!

 

homme soumis
Cela lui donne la nausée, mais il y parvient. Il n’a pas trop envie, ensuite, d’apporter le dessert. En fait, il se sent gêné par la présence de l’invitée. Julie se lève un instant et vient auprès de lui. Elle le rassure, l’embrasse et lui demande de ne pas la décevoir.  Tout enivré du parfum de sa Maîtresse, Benjamin amène les tartes au citron.
L’invitée fait tomber un morceau, et lui intime de ramasser. Il se baisse. Elle écarte ses jambes et il voit son sexe, impudiquement, découvert. Elle sourit. Une fois relevé, elle ne le laisse pas partir.
  • J’aimerais un morceau en plus!
Julie comprend. Elle fait déshabiller son soumis, qui est d’une belle apparence et dont elle est fière. Le soumis ne se sent pas à l’aise. Elle ne lui enlève pas sa cage de chasteté mais lui demande de placer son sexe sur un plateau et de l’apporter à l’invitée. Celle-ci est un brin déçue mais n’en fait rien paraître. Elle commence par appuyer son couteau sur la cage, qui résiste. Puis, elle plante sa fourchette sur les testicules de Benjamin, qui pousse un cri et recule. Sa Maîtresse rit au éclat. Elle accepte son congé pour un temps.

Homme soumis pris au piège par l’invitée!

Julie fait sonner la clochette une troisième fois. Lorsqu’il débarrasse le dessert, Benjamin est encore nu. L’invitée semble en colère ou frustrée. Ainsi, elle murmure un mot à Julie, qui hoche la tête, négativement. Tandis que Julie est tout en maîtrise de soi et en contrôle, l’invitée paraît perdre patience.
Elle se lève, se dirige vers Benjamin, hésite puis se rassoit. Benjamin sait que cela va mal finir, même s’il ne sait pas encore comment. Il n’a aucune envie de s’approcher de l’invitée mais l’image insistante de son clitoris découvert traîne dans son esprit. L’invitée pourtant va bientôt devoir partir. Elle demande à aller au toilette et s’y fait conduire par Benjamin.  Il prend sur lui et la guide tête basse.
Alors, l’invitée l’enferme dans les toilettes.
  • Si tu parles, je dis que c’est toi qui l’a voulu!
Il n’ose rien dire, même s’il sait que Julie n’a pas donné sa permission pour des relations sexuelles. La scène est courte. L’invitée l’oblige à la regarder uriner. Puis elle lui demande de l’essuyer. Cela va encore et il s’exécute, tout en tremblant. Une fois qu’il est abaissé, elle lui plonge la tête dans l’eau et la lui maintient une bonne minute. Il croit se noyer. Finalement la pression se relâche et l’invitée le lâche:
  • moins que rien !

Après la soirée, kidnappé par l’invitée dangereuse?

Elle lui claque la porte sur les fesses. Il est honteux et désemparé ; il s’adosse au mur un moment. La clochette de Julie retentit cependant, de plus en plus fort. Il retourne au salon sans s’être essuyé le visage. Julie ne comprend pas et demande une explication. Benjamin n’ose pas répondre, par respect pour l’invitée, submergé par la situation. L’invitée, elle,  raconte avoir vu Benjamin s’être agenouillé dans les toilettes dès qu’elle eut le dos tourné. Benjamin nie mais Julie ne le croit pas. En effet, les preuves sont contre le soumis.
Quand bien même on l’aurait forcé, il aurait dû résister. Elle hésite à le congédier pour de bon. Cependant, elle lui annonce qu’au minimum, il devra s’en aller à la fin du repas.  Julie fait rhabiller Benjamin. Avant qu’il s’en aille, elle lui annonce le conserver pour l’instant mais qu’à la prochaine erreur, il devra disparaître. Il s’excuse, sans essayer de se justifier.
L’invitée et Benjamin prennent l’ascenseur ensemble. Benjamin est perdu dans ses pensées. Ainsi, il ne remarque pas que l’invitée l’analyse.  Cette dernière se montre plus aimable et elle passe au vouvoiement :
  • Vous semblez déboussolé, permettez que j’appelle un taxi.
Benjamin refuse net. Il continue sa route mais ne sait plus très bien où ses pas le conduisent. Il a l’impression de marcher longtemps. Pourtant, il tombe sur un arrêt de bus où, étrangement, l’invitée est encore en train d’attendre. Elle le convainc cette fois qu’il est perdu. De plus, elle lui demande d’être bon joueur et lui renouvelle son offre, gracieuse et désintéressée, d’appeler un taxi. Il se dit que la solution est la meilleure et finalement, il accepte. Or, au moment de monter dans le taxi, et sans prévenir, l’invitée monte avec lui.
Please follow and like us:
Previous

Séance de « Ballbusting » avec une Maîtresse dominatrice

« Woofing » chez une femme dominatrice (2)

Next

2 réflexions au sujet de “L’homme soumis et une dangereuse invitée!”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.