Régis, homme soumis et la vie Gynarchique! (1)

| |

Ça y est, la préparation de notre projet de vie gynarchique arrive à terme et va se concrétiser.  Cela fait des mois que l’on parle de ce projet avec mon épouse. Ce soir, c’est le grand soir!  Tous les détails ont été discutés, négociés, rédigés par écrit, lus et relus. Ainsi, notre vie, ma vie d’homme soumis, les règles, les choses autorisées et les interdits pour moi, mes obligations, tout a été consigné par écrit.

Nous sommes vendredi soir et comme prévu ce soir ma vie change J’ai reçu par messagerie les dernières consignes de mon épouse que je devrai, désormais, vouvoyer et appeler Maîtresse. Ainsi, j’ai suivi les consignes de Maitresse
Je suis, donc, nu à genou, assis sur mes talons dans un coin de la salle, un coussin devant moi. De plus, j’ai préparé des boissons et de quoi manger, sur la table, pour plusieurs personnes. J’ai une boule au ventre et je ne peux m’empêcher de trembler.

Début du grand soir! Arrivée des amies de mon épouse!

soumis

 

J’entends l’arrivée de mon épouse dans l’entrée. Elle ne semble pas être seule. Aux bruits des talons et des voix, je pense qu’elles sont trois, au moins.

  • Alors mon petit Régis  ! Nous y voilà ! Ne bouge pas et restes bien dans le coin ! pose ta tête sur le coussin !

Elles sont  bien trois. Je les entends s’installer discuter et rire. Elles mangent et boivent, discutent  de tout et de rien.  Finalement, elles abordent le sujet de la soirée, de la signature du contrat de gynarchie et du début d’une nouvelle vie pour notre couple.

Ma Maitresse répond à toutes  les questions de ses copines sur le contrat que je vais signer.

Ensuite, Maitresse m’interpelle:

  • Tu es prêt à signer Régis ?! Tu comprends que tu vas changer de vie ! Que tu sera mon soumis !

Je reçois enfin l’ordre de me retourner. Ainsi, je peux jeter un regard furtif. Elles sont assises, belles, toutes les trois habillées en cuir très sexy.  Je suis, toujours, assis sur mes talons, tête baissée. Maitresse se lève et s’approche de moi:

  • ça tourne dans ta tête petit soumis!

 

  • Je te présente Macha et Louise. Tu devras les appeler, Madame!

 

  • Approche toi à quatre pattes et viens embrasser nos chaussures, soumis ! Tu es un chien tu fais ce que je te dis !
  • Oui Maitresse!

 

  • Il est temps de signer ce contrat!

Signature du contrat qui va changer toute ma vie!

Ainsi, elle me  présente le document à signer   et me demande de le signer, en quatre exemplaires, avec un stylo plume  qu’elle me tend.  Je signe les quatre exemplaires  et je la regarde. Elle m’ordonne de baisser la tête.  Ensuite, elle demande à ses copines de signer à leur tour les documents. Finalement,  elle m’ordonne de relever la tête  et de la regarder signer les contrats.  Les filles applaudissent.

Je baisse la tête. Maitresse est ravie. Elle ouvre la bouteille de champagne et verse le liquide dans trois coupes.   Les filles boivent une gorgée. Maitresse m’ordonne d’approcher. Elle me tend sa coupe dans laquelle je bois une gorgée. Cela me fait du bien. J’avais la gorge sèche.

Ensuite, Maitresse sort d’un tiroir, une boite, qu’elle ouvre. Je découvre une cage de chasteté. Elle m’ordonne de la poser sur mon sexe. Aussi, je m’exécute. Elle engage le cadenas dans le chat du goujon et verrouille la cage puis elle fait disparaitre les clés.

  • Te voilà chaste « soumis »

 

  • Oui Maitresse ! Merci Maitresse !

 

  • Remarque avec ta petite queue c’est ce qu’il  y a de mieux à faire!

 

  • Oui je sais Maitresse, c’est mieux !

 

Les filles applaudissent encore. Maitresse caresse mon sexe prisonnier et me regarde, en souriant. Ensuite, elle prend des photos de moi, nu en cage, entouré de Macha et de Louise ou à genoux  à leur pieds.   Enfin, une des amies prend une photo de Maitresse et de son soumis, à ses pieds.

  • Soumis ! sers nous un café et assure le service !

 

Soumis au service de ses dames pour la soirée!

Je me retrouve, ainsi, au service de ces dames!  Avant de prendre congé, les filles demandent à Maitresse, la permission de pouvoir me cravacher. Elles veulent me voir et surtout m’entendre pleurer.

Ainsi, je suis attaché face au mur et les filles me cravachent sérieusement.  Je supplie et je pleure, ce qui les fait rire beaucoup, pendant que moi j’ai les fesses et le dos, en feu. Maitresse m’applique un bâillon dans la bouche bien enfoncé et bien serré. Les coups reprennent de plus belle. Je suis en sueur, je pleure et j’ai du mal à respirer. En effet, je m’étouffe avec ma salive.

Enfin cela s’arrête! Maitresse ôte mon bâillon.

  • Merci Maitresse et Merci Mesdames de m’avoir traité comme je le mérite !

 

Ouf, je suis sauvé et je ne vais plus recevoir d’autres coups!

Maitresse prend des photos de mon corps, marqué et de mon visage en larmes.

Une fois, les invitées parties, Maitresse m’annonce les quelques premiers changements de notre vie de couple.

Début de notre nouvelle vie en tant que couple gynarchique!

Comme prévu, je prends en charge toutes les tâches ménagères, les courses et la cuisine. Désormais, je n’ai plus accès  à la chambre et à la salle de bain en  présence de Maitresse.  Je vais dormir dans le petit réduit au bout du couloir et je dois me laver dans le cabinet de toilette.  Pour commencer,  je dois déménager mes vêtements de la chambre et les mettre au sous sol.

Ma première nuit est difficile. J’ai mal aux fesses et au dos et je ne sais comment dormir. Mon cerveau est allumé en continu. Ai-je bien pris le temps de réfléchir avant d’accepter ce changement de vie ?

Désormais, dans notre nouvelle vie gynarchique avec mon épouse, je reçois les consignes par messagerie ou SMS. Ainsi, pour le reste du monde, pour nos voisins et amis,  rien ne change. Seules les copines de Maitresse sont au courant de ma situation.

Maitresse est sublime. Plus je la vois plus je suis amoureux! Je sais, maintenant, qu’elle est inaccessible pour moi.  En effet, je suis son mari mais aussi son soumis et très bientôt, son cocu.   Je vais donc au bureau en semaine comme à l’accoutumée mais je porte, maintenant, une cage de chasteté.  Elle contrôle, régulièrement, la petite cage par un simple touché sur mon entre-jambes.

Je dois régulièrement lire ma messagerie. Le soir une fois rentré,  je m’occupe de la maison et j ‘attends mon épouse et Maitresse pour la servir et lui rendre la vie facile. Je l’aide à ôter ses bottes, ou bottines. Ensuite, je lui enfile ses chaussons puis je l’aide à se dévêtir de son manteau.  Dès lors que  j’ estime avoir fini mes tâches ménagères, je demande à pouvoir m’asseoir sur le canapé dans le salon.

Souvent, elle m’appelle  après dîner pour lui masser les pieds ou le cou. Elle m’appelle, aussi, pour des  moments câlins pendant lesquels, je dois lui faire des cunnis. Maitresse aime, aussi, que je porte un gode sur ma cage avec une ceinture et que je la prenne virilement. C’est très éprouvant mentalement, frustrant au possible, penser qu’ un bout de silicone pénètre sa grotte intime et moi qui coule de désir. Cependant, voir Maitresse heureuse, me conforte dans mon choix de vie.

Bricolage Chez Madame Louise

Un soir de la semaine, je reçois l’ordre d’aller, en sortant du bureau, directement, chez Madame Louise. En effet, cette dernière  a du bricolage à me faire faire. Normalement, je dois être rentré pour 19h30.

Ainsi, je me présente chez Madame Louise à 17h45. Elle me fait attendre une demi heure dans un coin de son entrée puis elle me confie le montage d’un  petit meuble pour son salon. Il me faut une heure pour monter le meuble et ranger les cartons et les porter dans la poubelle. Ensuite, Madame Louise me demande  de déplacer plusieurs chaises et de rouler un tapis. En fait, je  l’aide à réorganiser son salon et sa salle à manger. Discrètement, je regarde ma montre. Il est déjà 18 h 20. Madame Louise s’inquiète de mon  impatience.

  • Tu es pressé? N’es-tu pas bien avec moi ?

 

  • Si Madame je suis bien avec vous, mais Maitresse souhaite que  je sois rentré pour 19h 30.

 

  • Alors, dépêche-toi Régis de faire ce que je te demande!

Je  m’active à bouger,  pousser, tirer les meubles, puis à vider et remplir des tiroirs. Madame réfléchit puis elle hésite.

  • Je suis épuisée, annonce Madame Louise.

Elle s’allonge sur la canapé puis elle ouvre ses cuisses dans une position indécente.

  • Lèche moi Régis !, ordonne Madame Louise.

Je m’exécute ne sachant pas si les filles sont de connivence ou pas.  Madame Louise semble satisfaite de ma prestation. Elle se détend et geint puis elle rejette ma tête. Elle ferme les yeux, se relève puis elle me caresse les cheveux. Enfin, elle réajuste sa tenue et sa coiffure devant une glace.

  • Allez, on finit Régis!

Je reprends les tiroirs et je les emboite dans la commode.

Soumis cravaché par sa Maîtresse car en retard!

Madame Louise me libère enfin et m’ordonne de rentrer. Je rentre donc mais je suis en retard sur mon programme. Maitresse m’ordonne de baisser mon  pantalon et mon slip  et me cravache. Ainsi, je reçois 20 coups pour mon retard et les justifications que je donne. Je me garde bien de tout raconter à Maitresse. Enfin, je me dépêche pour préparer à manger et servir mon épouse.  Je lui sers sa tisane devant la télévision et je cours préparer le lit et la chambre de Maitresse.  A la fin de la soirée, je demande à Maitresse si je peux poser une requête.  D’un hochement de tête, elle m’écoute.

  • L’eau chaude du petit chauffe-eau  du cabinet de toilette fonctionne mal. L’eau est presque froide. Dois-je appeler le réparateur ?

 

  • Tu as raison de me prévenir ! On ne va  pas réparer le chauffe-eau ! Tu vas le couper et tu laveras à l’eau froide. Cela te fera du bien ! Affaire réglée! Ah, je vais te mettre 3 pointes de discipline à ta cage pour le retard ! Allez, mets toi à poil !

Maitresse vise les trois pointes dans la cage à cet instant. Je ne ressens pas de douleurs. Je me garde bien de demander combien de temps je vais les porter.

  • Merci Maitresse douce nuit Maitresse

 

  • Bonne nuit Régis!

Maitresse, dans sa grande bonté, m’ ôtera les pointes deux jours plus tard.

 

A suivre

Please follow and like us:
Previous

Piégé par ma banquière dominatrice

Sissy Aline soumise à Maîtresse Anne-Marie (10)

Next

2 réflexions au sujet de “Régis, homme soumis et la vie Gynarchique! (1)”

Les commentaires sont fermés.