« Woofing » chez une femme dominatrice (3)

| |

J’ignorais pourquoi je lui avais demandé de me nourrir. On était au petit déjeuner. Alors certes, j’étais sous les pieds de ma Maîtresse pendant qu’elle mangeait. Cependant, je dus attendre quelques minutes de plus pour que cette femme dominatrice me donna à manger. Tout cela était nouveau pour moi. J’ignorais le comportement qu’il me faillait adopter. En tout cas, j’allais recevoir ma première punition, et je me devais d’encaisser, quoi que cela puisse être. J’avoue qu’à cette instant, je ressentis de la peur. En effet, je savais que ma Maîtresse allait me faire payer cette médiocre prise de parole!

  • Je crois que tu n’a pas encore compris quelle était ta place !! Je vais te dresser, petite merde ! Tu n’as rien à me demander! Tu manges quand je te l’ordonne et tu parles quand je te le dis ! Reste sous la table, tu ne bouges pas!!

Elle se leva et alla chercher une culotte vraiment odorante avec une grosse tâche blanche à l’intérieur qu’elle m’enfonça dans la bouche. Enfin, elle scella le tout avec du ruban adhésif.

  • Je vais finir mon petit déjeuner. Avec ça dans ta gueule, tu éviteras de l’ouvrir! Tu avais faim? Déguste bien le gout de cette culotte! Je l’ai porté pendant plusieurs jours pour toi! Quand tu m’as appelé il y a quelque temp, je t’ai, de suite, préparé quelques surprises!

Le gout étais assez âcre. Je n’avais pas d’autre choix que d’avaler ma salive, mélangée à ce jus de culotte. Comme premier repas, j’avais imaginé beaucoup mieux. Je ne peux, bien évidemment, m’en prendre qu’a moi même!

Attaché sur la table basse du salon par ma Maîtresse dominatrice!

 

dominatrice

 

Une fois son petit déjeuner fini, ma Maîtresse me donna l’ordre de nettoyer la table, débarrasser son plateau repas et faire la vaisselle. Je le fis sans rechigner. Une fois la vaisselle finie, ma Maîtresse m’ordonna de me mettre, de nouveau, à quatre pattes et de la rejoindre dans le salon principal pour ma punition. AH. C’est vrai.. Avec cette culotte sale dans la bouche, j’avais oublié que je devais subir une punition!

J’espérais, sincèrement, être à la hauteur! Malgré ma nouvelle condition de soumis, j’étais au paradis. Depuis que j’avais l’âge de fantasmer, c’était un scenario que je rêvais de vivre. Ainsi, c’était, presque irréel d’être ici,  à la merci d’une très belle femme! Cette femme dominatrice allait me faire découvrir le monde que je rêvais de découvrir depuis des années. Aussi, la moindre des choses était de la satisfaire coute que coute. Je me mis donc à quatre pattes et je la rejoignis dans le salon bien décidé à encaisser sa punition.

Dans se grand salon, il y avait une table basse assez grande pour se coucher dessus. Elle m’ordonna donc de me mettre à plat ventre sur cette table. J’avais uniquement les pieds et la tête qui dépassaient. Une fois couché dessus, ma Maîtresse passa une corde autour de mes chevilles et accrocha la corde aux pieds de la table. Elle fit de même avec mes bras qui pendaient des deux côté de la table. Me voila attaché fermement à une table basse, toujours avec sa culotte sale dans la bouche. Cela me causait d’ailleurs une certaine difficulté à déglutir. Mon cœur battait la chamade. Je me doutais que j’allais subir une punition physique. Inutile de vous dire que j’était tétanisé.

 

Trente coups de fouet comme punition!

Elle s’accroupit face à moi, avec un grand fouet à plusieurs lanières, dans la main droite. Ensuite, elle me regarda dans les yeux et me dit d’un ton assez calme:

  • Ton impertinence de tout à l’heure ne doit pas rester impuni. Je vais te dresser avec une sévérité que tu n’imagines même pas! Tu vas recevoir 30 coups de fouet! Si je t’entends gémir ne serait-ce qu’une seule fois, je rajouterai 10 coups supplémentaires! Je ne te cache pas que tu vas déguster. Tu vas souffrir c’est vrai, mais tu n’avais qu’à fermer ta gueule! Habituellement, je te demanderais de me remercier à chaque coup. Cependant, avec ma culotte dans la bouche, je fais abstraction de cette règle pour cette fois!

Mon sexe était tellement dur à ce moment précis! Je me suis imaginé, au moins, 10 000 fois, de me faire fouetter par une dominatrice. J’étais perdu entre excitation et peur.

Ma Maîtresse se leva, et attendit quelques minutes avant de commencer!

BLAAAM!! premier coup de fouet! Elle n’allait pas retenir ses coups, au vu de la puissance de ce premier coup. Malgré cette douleur au début, je me surpris, en encaissant très bien. Ainsi, je n’ai. donc, pas gémi..!

2éme coup, 3éme coup, etc.. Au bout du 15éme, mon dos me faisait très mal. Je sentais une grosse chaleur sur toute la surface de ma peau et j’avais perdu l’érection de départ. J’avoue avoir lâcher une petite larme, mais j’étais fière de moi. En effet, je n’avais pas gémi une seule fois! A la fin de ce supplice, Maîtresse s’adressa à moi:

  • Ah ouais.. Je dois avouer que tu encaisses bien petite merde! D’habitude, j’entends quelques gémissements de douleur! T’inquiète pas, j’arriverais à te faire très très mal bientôt ahah!!

 

Pose d’une cage de chasteté

J’avais atrocement mal. Trente coups de fouet avec une personne frappant de toute ses forces, croyez moi c’est vraiment douloureux. J’étais vraiment fier de moi de n’avoir rien dit, mais sa dernière phrase me fit frissonner…

Ma Maîtresse dominatrice me détacha de la table basse et enleva sa culotte de ma bouche, qui d’ailleurs était trempée à cause de ma salive. Ensuite, elle s’assit sur le canapé et m’ordonna de lui lécher les pieds. A peine l’ordre donné, mon sexe était de nouveau en érection. Maitresse regarda mon sexe et elle fronça ses sourcils. Ce n’était pas bon signe.

  • Bon merde!! J’ai voulu être patiente avec toi. Depuis que tu es arrivé hier, tu ne fais que bander comme un porc! Je voulais voir si tu pouvais te contrôler, à priori NON! Donc, on va devoir enfermer ton petit oiseau dans une  cage!

J’avais compris. L’idée de porter une cage de chasteté me fit débander très rapidement.

Elle se leva du canapé et alla chercher dans un tiroir du salon, cet objet de torture pour homme. Ensuite, elle enferma mon sexe dans sa nouvelle prison, à l’aide d’un petit cadenas à code. Mon sexe était TOTALEMENT confiné.

  • Ahhhh voila!! Là c’est mieux non!? Et ça t’évitera de te toucher la nuit

 

  • Oui Maîtresse!

 

  • Maintenant lèche mes pieds ! Et applique toi, sinon la punition de tout à l’heure te paraitra être de la rigolade!

 

Pris au piège par cette magnifique dominatrice!

Je commençai donc à lécher ses merveilleux pieds d’une beauté incroyable avec une passion qui m’était jusqu’à aujourd’hui inconnu. Après une heure à les lécher, je dus préparer son déjeuner. Elle ne m’avait encore rien donné à manger. Cela faisait parti sans doute de ma punition. Pendant son repas, je devais être à genoux sous la table et embrasser le dessus de ses pieds. Une fois son repas fini, je débarrassai et je fis la vaisselle.

  • Bon écoute, cette après midi, je ne suis pas là. Je rejoins des amis à la plage. Je veux que tu nettoies la maison de fond en comble! Ainsi, je vais te montrer tout ce dont tu as besoin pour tes corvées! Si ton travail est bien fait, tu mangeras ce soir! Dans le cas contraire, tu crèves de faim, je m’en fous complètement! Si tu avais l’idée de fuir, je préfère te prévenir que pendant ta petite séance de fouet, tu as été filmé. J’ai bien sur filmé ta tête pour qu’on puisse te reconnaitre! Alors tu fais comme tu veux hein.. Mais j’hésiterais pas à te pourrir la vie! Tu m’appartiens, maintenant, petite merde! Tu es à moi et je compte bien te garder pour longtemps!

QUOI!?? Elle m’avait filmé?? Mais non.. J’ai même pas fait gaffe pu****! C’est pas quelque choses qui m’excite particulièrement. J’ai toujours eu très peur que quelqu’un découvre mes fantasmes. C’était sur.. Elle me tenait par les couilles maintenant! Bon.. Je n’allais pas défier cette dominatrice. De toute façon, je n’en avais pas l’intention. Je voyais tout ça comme un « jeu » mais cela n’en était pas un pour elle. Et ça me faisait assez peur. Je crois bien devoir être le chien de cette femme pour plus longtemps que prévu!

A suivre..

Please follow and like us:
Previous

Première expérience avec une femme dominatrice dans une salle de sport (1)!

Fantasme de Candaulisme

Next

1 réflexion au sujet de « « Woofing » chez une femme dominatrice (3) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.