« Woofing » chez une femme dominatrice! (1)

| |

En sortant de l’école a mes 18ans, j’avais envie de réaliser mon rêve. Enfin.. commencer à le réaliser! Je voulais voyager. En effet, j’ai toujours eu un gout prononcé pour le voyage. C’est pourquoi je n’avais pas envie, comme tous mes camarades de lycée de trouver un métier, de prendre mon appartement, et de commencer ma vie d’adulte sans avoir vécu des choses incroyables! Le problème c’est que financièrement je ne pouvais me permettre de le faire.

C’est alors que je cherchais activement le moyen de pouvoir visiter un autre pays sans vendre un rein! Au bout de quelques jours, j’avais enfin trouvé une idée!! Pourquoi pas du « Woofing »? Pour ceux qui ne connaissent pas, le « Woofing », ce sont des personnes qui vous accueillent chez eux, partout dans le monde, en échange de quelques heures de travail par jour. Par exemple, vous pouvez  faire des travaux de rénovation sur une maison, du jardinage, aider dans une ferme…

Réponse à une offre de « Woofing » très interessante!

Enfin vous l’aurez compris, il y a énormément de possibilité!  Forcément, le « fantasmeur » que je suis, a, de suite, imaginé tomber sur une femme dominatrice qui aurait besoin d’un esclave, d’un petit toutou docile pour la servir jour et nuit.. Mais comme d’habitude, je fantasmais, sachant pertinemment que cela n’arriverait jamais! Enfin c’est ce que je pensais. Je n’allais pas être déçu ! En parcourant les annonces, j’en trouvais une vraiment intéressante, une très jolie femme qui recherchait un voyageur pour venir « l’aider » dans sa maison en Bretagne. Bon.. c’est pas le bout du monde que je recherchais (je viens de lorraine), mais mes fantasmes refirent surface, je décidai, donc, d’appeler cette femme :

  • Allo bonjour je vous contacte concernant votre annonce pour le Woofing

 

  • Tu as quel âge!?

Elle répondit avec un ton très sec et sans me saluer au préalable!

  • Euhh.. j’ai 18ans!

 

  • Ton prénom!?

 

  • Euhh.. Erik

 

  • Tu commences toutes tes phrases par « Euhhhh » Erik?

 

  • Non madame.. désolé.. Euhh.. je..

 

  • Envoie une photo de toi et je te dirais si j’accepte de te recevoir! Tu dois, également, savoir que si j’accepte, c’est pour une durée de  un mois minimum. Bip bip bip…

Elle raccrocha aussi sec.

 

Rencontre avec ma future hôte, très jolie femme dominatrice!

femme dominatrice

 

J’étais à la fois perdu, et excité qu’une totale inconnue m’ait parlé ainsi. Toute personne avec un peu de bon sens n’aurait pas envoyé de photographie et aurait cherché une autre annonce. En effet, côtoyer une telle personne qui s’adresse à vous ainsi pendant un mois n’est pas au gout de tout le monde. Mais.., il s’agissait de moi qui rêvais de rencontrer une femme dominatrice.

Donc, deux semaines après, c’était BON!  Tout était organisé : covoiturage de réservé, valise prête, derniers bisous à ma famille et j’étais enfin en route, direction l’inconnu et surtout vers cette femme dominatrice qui nourrissait mes fantasmes de soumission depuis notre conversation téléphonique.

J’arrivai, enfin, après douze heures de route et je sonnai à la porte d’une très jolie maison en campagne, un peut reculée de tout! J’avais extrêmement peur de tomber sur des psychopathes. Ce fut à ce moment précis que je me rendis compte de mon insouciance. En effet, j’avais, bien évidement, menti à mes proches en disant qu’on serait plusieurs jeunes dans une ferme à travailler dans une bonne ambiance. Mais POURQUOI j’étais là! POURQUOI j’étais, aussi, c** !!

J’étais pétrifié. Mon cœur battait plus fort que les coups de Mike Tyson, tellement fort que j’ai cru qu’il allait s’arracher de ma poitrine. C’étais trop tard soit j’assumais, soit je courais! Trop de questions se bousculaient dans ma tête. Mon inquiétude fut interrompue par l’ouverture de la porte d’entrée.

Une femme 32ans environ, tellement jolie qu’on aurait cru un rêve! Des cheveux chatains clairs, assez longs, des yeux bleus, un regard perçant, une généreuse poitrine, et des pieds MAGNIFIQUES !! On était début juin. Il faisait très beau et elle était en sandalette. En l’espace de quelques secondes, je ne ressentis plus aucune peur! Cette femme pouvait faire de moi ce qu’elle voulait. J’étais subjugué par sa beauté. En fait, je n’en revenais pas d’être là, devant une femme aussi ravissante!

 

 

Acceptation des conditions énoncées par cette magnifique femme dominatrice!

 

-Tu restes planté là Erik ou tu me salues? La politesse tu connais?

Je me suis dit dans me tête  » c’est toi qui dit ça? »!

  • Pardon, bonjour, je suis ravi d’être là, vous avez une très jolie maison!

Aucun sourire, elle me tourna le dos et m’invita a1 la suivre.

Malgré mon excitation, j’étais quand même un peu perdu…

On monta l’escalier et elle me montra ma « chambre ».

  • Pose tes affaire ici et rejoins moi dans cinq minutes dans le grand salon en bas.

Les cinq minutes écoulées, je la rejoignis au salon, comme demandé. Elle était assise sur un grand canapé, déchaussée. Mes yeux étaient fixés sur ses pieds. Ils étaient vraiment, vraiment jolis…

  • Ecoute moi bien, je vais pas y aller par  quatre chemin.  J’ai besoin d’une personne qui obéit au doigt et à l’œil. En effet, je n’ai pas de temp à perdre, quand tu reçois un ordre, tu t’exécutes sans dire un seul mot. Tu seras nourri et tu auras un toit sur la tête. En échange, tu feras les taches ménagères, et toutes les autres choses que j’exigerais de toi. Je ne vais pas te dire quoi, je te garde des surprises. Maintenant, je te laisse le choix, soit tu acceptes mes conditions, soit tu vas prendre ta valise et tu te casses d’ici. Je n’en ai rien à foutre que tu vives à 800 « bornes ». Tu te démerdes! Tu as 10 secondes pour donner ta réponse!

Mais.. Cela faisait des années et des années que je rêvais de vivre un scénario comme celui là! Etais-je dans un rêve? Même si j’avais  eu de l’argent pour rentrer (ce qui n’était pas le cas), je décidai de rester ici. En effet, j’étais, en train de vivre le rêve absolu!

  • J’accepte de rester ici!

 

  • Très bien, à partir de maintenant, tu m’appelles Maîtresse! Tu fermes ta gueule et tu l’ouvres quand je te le dis, compris!?

-Oui Maîtresse!

Le ton était donné!

 

A suivre…

Please follow and like us:
Previous

La soubrette mâle et ses jeunes dominatrices (21)

Désir enfoui d’être un homme soumis à une femme !

Next

2 réflexions au sujet de “« Woofing » chez une femme dominatrice! (1)”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.