Eva, la drôle de secrétaire, Reine dominatrice (6)

| |

Les rapports qu’Eva, femme dominatrice, avait décidé d’établir entre ses sujets se mirent en place, progressivement, sans problème particulier. La gêne bien compréhensible qui existait entre eux au début, surtout entre Corinne et Amaury, finit par disparaître. Les seuls petits soucis vinrent de Julien, qui se révéla assez vite, par son inconstance et son immaturité, indigne d’appartenir à Eva. Suite à Ses reproches répétés, Julien faisait chaque fois amende honorable et la suppliait de bien vouloir le garder. Mais comme il ne se corrigeait pas vraiment, Eva finit par perdre patience et par l’éloigner d’elle. Cependant, pour ne pas le perdre complètement, elle décida d’attacher Julien à la personne de Corinne. Celle-ci recevait ainsi l’occasion de se faire la main.

Un jour, Eva éprouva l’envie de passer un peu de temps avec sa cour réunie. C’est ainsi qu’un matin, Amaury et Julien reçurent l’ordre d’Eva d’être présents à la salle de réunion à partir de 17h30 et disponibles toute la soirée. A l’heure dite, les deux hommes se retrouvèrent à l’endroit convenu, un peu gênés, même s’ils savaient qu’ils appartenaient tous les deux à Eva…

 

Convocation pour les 3 sujets de la Reine dominatrice, Eva!

 

dominatrice

 

Ils ne furent pas seuls longtemps. Après quelques minutes, Corinne entra à son tour, vêtue d’un corset et d’un déshabillé très long et très sexy. Elle était aussi ravissante que désirable. Amaury, le premier, s’approcha de Corinne et s’inclina humblement devant elle pour baiser la main qu’elle lui tendait. Puis ce fut au tour de Julien de lui rendre hommage, en déposant ses lèvres sur son escarpin.

  • Je vous invite à vous déshabiller, leur dit la jeune femme, car notre Souveraine en a exprimé le désir.

Ils s’exécutèrent immédiatement. Ensuite, ils arrangèrent la salle selon les directives de Corinne. Celle-ci souriait de se voir ainsi obéie au doigt et à l’oeil par ces deux hommes, nus comme des vers, dont l’un était son patron.

Ils avaient à peine fini qu’ils entendirent les pas d’Eva dans le couloir. Corinne réagit aussitôt :

  • Julien, la porte!

Julien se précipita pour l’ouvrir. Eva, divine Maîtresse dominatrice, entra majestueusement. Elle avait revêtu une longue robe bleue nuit, fendue jusqu’en haut de la jambe, corsetée et qui relevait magnifiquement sa divine poitrine. Les bijoux qu’elle portait rehaussaient encore sa beauté. Elle était vraiment sublime…

Corinne fit une profonde révérence, pendant que les hommes se prosternaient face contre terre. Eva tendit la main à Corinne, qui aussitôt vint se jeter à ses pieds pour l’embrasser avec dévotion. Elle conduisit ensuite sa souveraine vers un sofa prévu à son intention. Eva s’installa confortablement, puis invita Corinne à s’asseoir auprès d’elle.

  • Amaury, Julien ! Champagne ! commanda Corinne.

Sur les genoux et les yeux baissés, les soumis apportèrent sur des plateaux coupes et bouteille. Corinne fit elle-même le service. Tout en buvant à petits traits, Eva et sa suivante devisaient de tout et de rien. Pendant ce temps, Amaury demeurait aux pieds d’Eva, tandis que Julien restait prosterné à l’écart.

Début de la soirée …

 

Mais les deux dames n’étaient pas là pour seulement parler! Et bientôt, elles commencèrent à s’embrasser et à se cajoler. Très vite, Eva s’abandonna avec délices aux caresses et aux baisers de Corinne car, avec une douceur et une subtilité toutes féminines, celle-ci savait s’y prendre pour échauffer les sens de sa souveraine.

Eva dégrafa son corsage et offrit ses seins à l’adoration de sa soumise. Corinne tomba à genoux et commença à les baiser avec passion. Toujours prosternés, le sexe gonflé par le désir, les deux hommes entendaient les soupirs et les halètements de plaisir des deux Femmes, qui semblaient les avoir totalement oubliés.

Mais il n’en était rien. Après un temps, Eva redressa Amaury et l’invita à son tour à adorer sa poitrine. Alors qu’il commençait, Eva chuchota un mot à Corinne en lui montrant Julien. Se croyant sans surveillance, face contre terre et le postérieur un peu relevé, il avait replié un bras sous lui et se caressait ! Alors Corinne se leva sans bruit, fit un tour pour approcher Julien par derrière, et lui assena un solide coup de pied dans les testicules ! Celui-ci s’effondra en gémissant de douleur.

  • Cela t’apprendra, lui dit sèchement Corinne. As-tu reçu la permission de te masturber ?

 

  • Pardon ! pardon ! je ne le ferai plus !

 

  • Il est incorrigible, ajouta Eva. Amène-le ici, ma chérie, je connais un moyen de l’obliger à se maîtriser !

 

…et des réjouissances sous les ordres de la Reine Eva!

dominatrice

 

Sans ménagement, Corinne prit Julien par le cheveux et le tira jusqu’aux pieds d’Eva.

  • Mets-toi à quatre pattes, le dos bien à l’horizontal, commanda Eva, tout en se levant.

Elle s’assit alors sur Julien, invita Corinne et Amaury à s’agenouiller devant elle et leur offrit à nouveau sa poitrine.

  • Sucez-moi… fort… aaaah, que c’est bon… que c’est bon…

Au comble de l’excitation, elle invita ensuite Corinne à se mettre à genoux derrière elle, de façon à lui servir d’appui. Elle saisit le sexe d’Amaury et constata qu’il était en pleine érection. Nul besoin de le stimuler…

  • Pénètre-moi et fais-moi jouir… mais je t’interdis de jouir toi-même !

Amaury obéit et commença de lents vas et viens, tout en douceur. Corinne soutenait Eva tout en lui caressant le bout des seins et en baisant sa nuque, ses épaules, ses oreilles…

  • Oui, c’est bon, continue, continue… gémit Eva…

Amaury commença à accélérer, en se frottant à son clitoris.

  • Oui, encore… encore… je vais venir…

Alors Amaury accéléra encore, et tout en faisant l’impossible pour se maîtriser, la laboura fougueusement. Eva cria…

Elle reprit lentement ses esprits, alors que son soumis était toujours en elle et que Corinne continuait à la cajoler avec douceur.

  • Amaury, va chercher de la bande adhésive. Tu en trouveras dans mon bureau, deuxième tiroir à droite.

 

Eva, Maîtresse dominatrice, satisfaite mais pas encore comblée…

Son soumis rampa à reculons, puis sortit. Une minute plus tard, il fit les mêmes gestes en sens inverse et tendit humblement le rouleau à sa souveraine, qui s’était levée.

  • Nous allons aider notre jeune ami à contrôler ses pulsions, dit-elle souriante en regardant Julien. Redresse-toi et mets tes bras derrière le dos. Corinne, prends ce rouleau et lie-lui les mains, sans trop serrer.

Pendant que Corinne exécutait son ordre, Eva ordonna à Amaury de s’étendre perpendiculairement au sofa, tout en posant sa tête dessus. Elle souleva sa robe, s’assit alors sur son visage et dégagea ses jambes. Ensuite, elle mit sa suivante à genoux devant elle, à califourchon sur Amaury. Elle attira alors le visage de Corinne contre son sexe et l’invita à la lécher.

Eva, la drôle de secrétaire, divine Maîtresse dominatrice, était satisfaite, mais pas encore comblée… La soirée était loin d’être terminée. Puni dans son coin, Julien ne pouvait que regarder et pleurer sur sa déchéance…

Please follow and like us:
Previous

Un meuble pour une Maîtresse dominatrice (4)

Sissy Aline soumise à sa femme, Maîtresse Anne-Marie (6)

Next